Le site du parti de l'In-nocence

 

Communiqués

 


Abonnement aux communiqués (RSS)

Communiqué n° 1979, jeudi 29 décembre 2016
Sur la résolution 2334 du Conseil de sécurité des Nations Unies
Le parti de l’In-nocence, en vertu des termes mêmes de son propre programme — inchangé sur ce point depuis l’origine —, ne peut approuver la résolution 2334 du Conseil de sécurité des Nations Unies puisqu’elle déclare illégales en bloc toutes les mesures prises par l’État d’Israël dans les territoires dont il a pris le contrôle à l’issue de la guerre des Six Jours. Ces territoires comprennent la dite “Jérusalem-Est”, dont le parti de l’In-nocence estime qu’elle doit revenir de plein droit et en pleine possession à l’État hébreu, le lien entre Israël et Jérusalem étant le modèle, la référence et l'archétype de tous les liens d’appartenance d’une terre et d’un peuple dans le monde.

Le parti de l’In-nocence n’en est pas moins fidèle, également, à sa condamnation des implantations israéliennes dans les territoires de Cisjordanie. Il demeure partisan de la solution des deux États et estime qu’aucun État palestinien — dont il souhaite l’émergence et la reconnaissance par la France et par les États européens — ne saurait être viable sans un retour aux frontières de 1967, Jérusalem-Est, donc, exceptée, de même que les territoires qui pourraient faire l’objet d’un échange raisonnable.

Le parti de l’In-nocence serait bien heureux, au demeurant, que le Conseil de sécurité des Nations Unies et les Nations Unies en général témoignent autant de vigilance à propos d’un phénomène d’une toute autre ampleur, les colossales implantations des populations de pays arabes et africains sur le territoire de la France et de l‘Europe. Il réclame la fin de cette colonisation massive, la remigration des populations qui s’y livrent et le démantèlement rapide des implantations, banlieues, cités ou bidonvilles, qui en constituent la substance urbanistique et territoriale.