Le site du parti de l'In-nocence

 

Communiqués

 


Abonnement aux communiqués (RSS)

Communiqué n° 2010, mercredi 6 septembre 2017
Sur la suppression des aides aux enfants de clandestins aux États-Unis
Le parti de l’In-nocence et le NON (au Changement de Peuple et de Civilisation) approuvent naturellement sans réserve la décision du président des États-Unis, M. Donald Trump, de supprimer les aides allouées par son prédécesseur aux enfants d’immigrés clandestins, les supposés “dreamers”. Le plus extraordinaire dans cette affaire est le tollé qui accueille cette mesure dans une partie de l’opinion américaine et dans la presse presque unanime. En Amérique comme en Europe, nous vivons depuis longtemps dans des sociétés très étranges où c’est le respect des lois qui suscite l‘indignation ; tandis que les violer, au contraire, crée indéfiniment des droits — bonne occasion de se rappeler, au demeurant, que la plupart des États occidentaux, comme la plupart des États du monde, possèdent un arsenal juridique qui, s’il était pris au sérieux et appliqué, pourrait largement contribuer, malgré les traités internationaux et supranationaux, à résister en toute légalité à l’invasion, pour peu que le veuillent bien les gouvernements et les juges : mais, précisément, ils ne le veulent pas.

Le parti de l’In-nocence et le NON remarquent d’autre part que le président du Mexique, pays d’origine de la plupart des clandestins et enfants de clandestins aux États-Unis, s’est déjà déclaré prêt — tout en manifestant comme tout un chacun son indignation face à la décision de M. Donald Trump — à accueillir aussi bien que possible les “dreamers” au Mexique, et à leur trouver du travail : preuve s’il en fallait une que la politique de remigration est parfaitement réaliste et qu’elle peut être menée très humainement, en accord avec les pays d’origine des clandestins et autres envahisseurs.
Retour