Le site du parti de l'In-nocence

 

Communiqués

 


Abonnement aux communiqués (RSS)

Communiqué n° 2017, lundi 9 octobre 2017
Sur le remplacisme absolu, sans prétexte
Le parti de l’In-nocence et le NON (au Changement de Peuple et de Civilisation) remarquent que le pouvoir remplaciste et ses médias (à moins que ce ne soit l’inverse…) se sentent désormais assez forts pour se dispenser de tout prétexte, notamment humanitaire, à leurs agissements en faveur de la submersion migratoire et de la substitution ethnique. L’excuse humanitaire liée à la prétendue nature de “réfugiés” des migrants est à présent abandonnée, soit qu’on la juge tout à fait intenable et ridicule à force d’extravagance, soit, plus vraisemblablement, que s’en embarrasser ne serve plus à rien. Un organe de presse aussi parfaitement inféodée et servile que France 2 peut tout à fait diffuser un reportage sur le flux migratoire irrépressible dans une petite ville comme Gap en choisissant de se concentrer sur le cas d’un adolescent originaire de la Côte-d’Ivoire, pays qui n’est pas actuellement en guerre, qu’on sache. Le seul titre de ce jeune demandeur d’asile à un accueil en France — dont il sera bien sûr gratifié —, est qu’il serait orphelin : qualité dont il ne saurait faire la preuve puisqu’il n’a, non plus que la plupart des autres, aucun papier d’identité à présenter. Les indigènes français sont donc invités à comprendre qu’absolument n’importe qui a droit à leur pays, sauf, codicille implicite, eux-mêmes, priés de s’y faire toujours plus discrets et de s’y plier à toujours plus d’humiliations. On a déjà vu crime contre l’humanité perpétré avec une plus directe atrocité, mais aucun n’a concerné des individus aussi nombreux, puisque ce sont toutes les populations d’Europe de l’ouest qui sont soumises au remplacement précipité. De toutes les manipulations génétiques dont est coutumier le remplacisme global, celle-ci est de loin la plus ample.