Le site du parti de l'In-nocence

 

Communiqués

 


Abonnement aux communiqués (RSS)

Communiqué n° 2031, vendredi 9 mars 2018
Sur le projet de privatisation des Aéroports de Paris
Le parti de l’In-nocence constate avec une satisfaction accablée que la grille de lecture “davocratie directe” — désignant la prise en main sans intermédiaire, par Davos et la finance hors-sol, des affaires des nations, et tout particulièrement de la France — s’applique décidément à merveille au macronisme, et à la moindre de ses initiatives. Il n’est rien d’autre, il est vrai, que l’incarnation la plus parfaite de ce mode de gestion du parc humain, et du remplacisme global. Ainsi le gouvernement macronien fait part à présent de son intention de privatiser les Aéroports de Paris, qui sont naturellement, outre une source de revenus considérable pour l’État, un des symboles de l’indépendance nationale. Il s’agit toujours pour Davos de réduire et de dépouiller la strate politique, État naturellement compris, au bénéfice de l’argent migrant. Pour la davocratie, le domaine public est une propriété privée comme une autre. Et il est de plus en plus évident que la propriété privée, même étatique, est un des grumeaux que les industries de la Matière Humaine Indifférenciée tiennent à broyer au plus vite, pour la standardisation de la pâte.

Le parti de l’In-nocence estime que le capitalisme n’a pas triomphé du communisme, qu’il l’a absorbé à son profit, au profit du Profit. De cette fusion par absorption est né le remplacisme global, qui poursuit de manière hypercapitaliste les desseins et les méthodes soviétiques : prolétarisation générale, kommunalka généralisée, confiscation progressive de la petite, moyenne et grande propriété privée (seuls les confiscateurs y échappent), répression toujours plus sévère des résistants et de toute opinion dissidente, mensonge institutionnalisé (le faussel), réduction de l’homme à la matière humaine (en particulier par la réduction des espaces : sa mise en boîte).