Le site du parti de l'In-nocence

Renaud Camus : Discours d'Orange, 4 novembre 2012

(Discours prononcé par Renaud Camus au palais des Princes, à Orange, Vaucluse, le dimanche 4 novembre 2012, en tant qu’invité extérieur de la Convention des dix ans du Bloc Identitaire)


[À la demande d’Amazon, qui y mettait la condition de la diffusion de ce discours en volume, le texte ici donné a été retiré. Il est lisible avec cinq autres discours de l’auteur dans le volume Le Grand Remplacement]
Utilisateur anonyme
05 novembre 2012, 12:31   Re : Renaud Camus : Discours d'Orange, 4 novembre 2012
Cette allocution a-t-elle été filmée ? Emmanuel Michon m’a dit qu’il l’avait filmée.
Cette brillante allocution a-t-elle pu être... dite ? Si oui, l'orateur mérite presque plus de compliments que l'auteur (surtout si le public était toujours dans la salle)
C'est un très beau discours. À sa lecture on comprend avec une parfaite limpidité la rage haineuse des Amis du Désastre : ils ont perdu la bataille des idées et leur complexe médiatico-politique ne survit plus que par la dénégation du réel et l'interdiction de plus en plus frénétique de l'évoquer et surtout d'en tirer des conclusions. Où l'on voit que le seul espoir qui leur reste, c'est de remplacer le peuple, aussi vite et aussi complètement que possible. Il ne faut pas les laisser faire !
La vidéo sera disponible ce soir après correction de résolution et cadrage, et envoyée également au BI et RL.
Citation
Secrétariat général

Quelle égalité y a-t-il entre Laurent Ruquier et Yves Bonnefoy, entre Vaclav Havel et Mouammar Kadhafi, entre Enoch Powell et Harlem Désir ?
Point de détail, remarque de pion (disait André Gide) : quoique le lecteur ne puisse se méprendre sur la pensée de l'auteur, les mots alignent Ruquier, Havel et Powell d'une part, Bonnefoy, Kadhafi, Désir, de l'autre.
C'est un discours magnifique. Tout est dit. ll n'y a rien à ajouter .
Discours fondamental et, espérons-le, fondateur ; qui mérite en tout cas d'être relayé, diffusé (ce que je…).
Quelques coquilles:

- Les torts qu'elle subis: subit
- Quel preuve: quelle
- autoconcon: autocon
- a plus vaste échelle: accent grave
Je n'avais pas vu la dernière mais j'avais enlevé les autres.
Avant de reproduire ce long discours sur mon blog, je l'ai patiemment “lavé” de ses assez nombreuses coquilles. Je tiens ce texte “toiletté” à disposition des instances de ce forum…
Non, pas si nombreuses, j'exagère… Mais certaines étaient gênantes car pouvant laisser croire (aux esprits malfaisants…) à une méconnaissance de la langue.
Notre peuple s’est fait ravir son regard, sa parole et même sa souffrance...

Admirable.
Cher Didier Goux, avez-vous gardé la trace des coquilles enlevées  ?
Ah non, tout de même pas ! Mais j'ai eu la main fort légère, ne corrigeant que lorsque j'étais sûr de mon fait à cent pour cent. Et je me suis bien gardé de toucher à la ponctuation, même quand je la trouvais curieuse. Du reste, le texte se trouve sur mon blog…
A priori youtube accepte la vidéo complète en HD 720p. Elle sera en place et publique dans onze heures.
Beau discours. Je compte bien former une opinion sur le BI en le jugeant à la réception de ces paroles que la vidéo, je l'espère, transmettra.
(Relevons un lapsus, hors du corps du discours d'ailleurs : c'est adjurer et non pas abjurer qu'il faut dire dans le dernier paragraphe)
Utilisateur anonyme
06 novembre 2012, 10:13   Re : Renaud Camus : Discours d'Orange, 4 novembre 2012
Merci, cher Michon.
Utilisateur anonyme
06 novembre 2012, 12:39   Re : Renaud Camus : Discours d'Orange, 4 novembre 2012
Je fais une très brève entorse à ma décision de ne pas intervenir ici pour féliciter et remercier Renaud Camus pour ce grand et beau discours. Quelle bouffée d'oxygène !

Seule l'ignorance de ces rencontres m'a tenu éloigné d'Orange, où j'aurais été heureux de me rendre dimanche dernier, si l'annonce de cet événement avait été faite à temps ici ou là.

Jérôme Vallet
Citation
Vous avez une culture, une civilisation et en moins de temps qu’il n’en faut à un enfant pour devenir adulte, à un jeune homme pour devenir un homme mûr, se développent sur le même territoire, par substitution, d’autres cultures, d’autres civilisations dont M. Guéant me permettra de dire qu’elles ne valent pas celle qu’elles remplacent, au moins pour prospérer sur ce territoire-là

Je déroge moi aussi à ma décision de ne plus intervenir sur ce site pour exprimer à Renaud Camus mon admiration et ma reconnaissance pour ce superbe discours.
Maître! Maître!

le remède fait effet.
On vous traite de vieille charogne dans les commentaires de la video youtube.
C'est un magnifique discours, cher Maître, très émouvant.
Je félicite moi aussi l'auteur du discours et l'orateur pour une très belle prestation ! et continue de trouver remarquables la simplicité, dans le meilleur sens du terme, et la cohérence du "message".
Utilisateur anonyme
09 novembre 2012, 12:59   Re : Renaud Camus : Discours d'Orange, 4 novembre 2012
Les efforts intellectuels de Renaud Camus s'ajoutent aux actes des militants de Génération identitaire, pour sortir du marasme la vérité et la mettre au grand jour.
Quand la parole est prononcée, quand la réalité est transcrite en verbe et que ce verbe est aussi clair qu'elle, alors la possibilité d'une prise sur le monde se fait jour.
Dès lors l'espoir revient.

Grâce à ces avant-gardistes, qui acceptent de subir l'opprobre et le harcèlement pour tirer leur peuple de la nuit (c'est le sacrifice des héros), nous sortirons tous, peu à peu, de l'hébétude et de la confusion où l'interdiction de penser ce que nous vivons nous a plongés. Nous reprendrons contact avec notre expérience, notre histoire, nos traditions culturelles, nous leur redonnerons vie. Et nous reprendrons le pouvoir sur nous-mêmes et sur la marche de notre pays.
On admire évidemment ce courage intellectuel qui consiste à remonter la pente de la réalité, de la vérité, contre tous les vents de la Grande Intoxication contemporaine. C'est un effort grandiose.

Un seul détail me chagrine : le manche et la lame du couteau de Lichtenberg ne changent pas, ils sont proprement désintégrés. Il n'y a plus de couteau.
L'indécence des commentaires sur youtube pour ne pas dire la grande vulgarité tranche avec la dignité de Renaud Camus.

L'Education Nationale a non seulement formaté les esprits mais les a rendus inopérants.
Citation
Renaud Léger
L'Education Nationale a non seulement formaté les esprits mais les a rendus inopérants.

Je crois que l'on peut dire (n'est-ce pas la thèse défendue, entre autres, par Michéa ?) que c'était la conséquence attendue et souhaitée.
Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent poster des messages dans ce forum.

Cliquer ici pour vous connecter