Le site du parti de l'In-nocence
07 octobre 2015, 18:01   Seule contre tous.
Marine Le Pen face au tandem Merkel-Hollande - un grand moment :


VIDEO : [www.frontnational.com]
Malheureusement, la qualité générale du discours est quelque peu gâchée par le "bon mot" qui l'introduit (Hollande en vice-chancelier). Il me semble que Marine Le Pen aurait gagné à en faire l'économie en ces lieux et concentrer ses attaques légitimes contre la politique allemande irresponsable.
Marine Le Pen fait de la politique spectacle, au détriment du fond, visiblement.
08 octobre 2015, 15:31   Re : LA GIFLE.
Marine Le Pen fait de la politique spectacle, au détriment du fond, visiblement.



Cette eurocratie merkello-hollandienne est le mensonge permanent, Francis, et son langage, sa garantie permanente. Vous savez aussi bien que moi que le langage est aussi la demeure du pouvoir, le refuge de sa violence policière. Ainsi tout "dialogue" ou simple échange avec le pouvoir est forcément violence, subie ou provoquée. Marine Le Pen, en véritable ennemie du pouvoir remplaciste, n'a donc pas d'autre choix que d'être violente, ou "spectaculaire", si vous préférez.

Et puis, lorsque vous ne disposez que d'à peine 4mn pour "aborder le fond" (qu'elle a déjà maintes fois essayé d'aborder sur tous les plateaux TV...) face à une assemblée qui vous est des plus hostiles (euphémisme), mieux vaut parfois leur envoyer une bonne GIFLE dans la figure !, toute symbolique s'entend (bien que...), mais qui restera certainement longtemps dans les annales de l'"im-politique" (J. Freund) européenne, croyez-moi.

Tous ces gens-là se fichent pas mal du "fond", comme la masse des votants d'ailleurs. Ce qu'ils détestent par dessus tout, c'est que leurs petits égos soient malmenés, surtout en public.
09 octobre 2015, 00:10   Re : LA GIFLE
Ou on veut conquérir le pouvoir ou on veut donner des gifles. Jean-Marie Le Pen a passé sa vie à donner des gifles et il n'a servi qu'à faire élire des socialistes, encore et encore.

La "gifle" inaugurale de la présidente du FN ne sert qu'à rendre inaudible la suite de son discours, alors même qu'elle aborde les questions de fond. A-t-elle conscience que ce n'est pas seulement à "tous ces gens-là" qu'elle s'adresse et qu'elle entend "gifler" mais aux millions d'internautes qui vont l'écouter ? Elle a sans doute fait jubiler ceux qui sont déjà convaincus mais déplu à ceux qui pourraient se laisser convaincre et n'ont pas apprécié qu'elle s'empresse de ridiculiser le président de la République française (quoi qu'ils puissent penser de lui) devant les dirigeants d'autres pays. Dans tous les cas, c'est malvenu.
09 octobre 2015, 10:29   Re : Le corps de Marine.
Quant à sa stratégie, il me semble qu'elle s'avère plutôt payante, pour le coup ; un parcours sans faute , et ce malgré l'hostilité quasi unanime du Système. Et c'est moins de ces mêmes sempiternels bavardages politiciens dont le peuple a besoin, que de symboles forts (force, virilité, détermination, probité), et d'incarnation, car force est d'admettre que c'est bien la seule à incarner quelque chose...
09 octobre 2015, 19:19   Re : Le corps de Marine.
Lu sur Bvoltaire :

Les juifs allemands ont fait part de leur inquiétude à ce sujet auprès d’Angela Merkel, craignant un renforcement des opinions antisémites au sein de la communauté arabe. Certains vont même jusqu’à envisager le cauchemar d’une Allemagne turco-syrienne ou syro-turque.
Autrement dit un état islamo-germanique et à terme - qui sait ? - islamo-boche ?
09 octobre 2015, 21:30   Re : Seule contre tous.
Le Daech est essentiellement islamo-boche. Leur chef est à l'évidence une sorte de Bismarck arabe. D'où, d'ailleurs, ses succès dans l'étalement militaire et territorial vers le Ponant comme vers l'Orient, ce à quoi Napoléon, qui par bien des côtés mérite sa mauvaise presse posthume, n'était pas parvenu, ayant largué l'Ouest (renoncé à la péninsule ibérique et vendu la grande Louisiane, qu'il n'aura gardé pour territoire français que trois semaines dans l'automne 1803) pour ne s'intéresser, obsessionnellement qu'à l'Est. Le Daech quant à lui, comme le boche, est radial et militairement sans limites naturelles, son expansion géographique est libre de toute direction cardinale; il n'appartient ni à l'Est ni à l'Ouest, il est central et à cheval sur les nations. Son entêtement militaire et sa centralité territoriale et unificatrice tous azimuths en font une figure historique prussienne. Le Daech est une aventure militaire et politique gonflée d'avenir, ses options stratégiques sont les bonnes.
09 octobre 2015, 23:47   Patience
Ses options stratégiques sont les bonnes et, à la fin, il se plante.
09 octobre 2015, 23:50   Re : Patience
Certainement, mais jamais sans dégâts colossaux.
10 octobre 2015, 00:12   Re : Patience
Le Daech est une aventure militaire et politique gonflée d'avenir, ses options stratégiques sont les bonnes.

Absolument.

Et en face l'idéal droit-de-l'hommiste n'est plus qu'une comédie grotesque, qui a su noyer tous les problèmes au lieu de nous laisser faire face à leurs énoncés. Il nous faudrait apprendre à raisonner jusqu'au bout... fût-ce pour n'aboutir qu'aux conclusions les moins aimables. L'idéal droit-de-l'hommiste est un mensonge et le dernier effort dont l'art de mentir soit encore capable. Daech ne ment jamais, lui. Daech est la sa vérité.
10 octobre 2015, 12:27   Re : Seule contre tous.
Pour ceux qui se demanderaient de quels "dégâts colossaux" il peut être question ici :

[video.lefigaro.fr]
11 octobre 2015, 09:31   Un monde mal fait
Finalement, c'est un ennemi admirable, Daesh, tout ce dont on peut rêver pour soi : soudé, pensant collectivement, virilement guerrier, résolument archaïque et "naturel" mais tactiquement sophistiqué, pas "droits-de-l'hommiste" pour deux sous, coupant les têtes directement plutôt que châtiant seulement les mots... N'était la foutue question de la race, il faudrait les soutenir.
Dire qu'ici il va falloir défendre nos loques...
11 octobre 2015, 09:52   Re : Un monde mal fait
En tous cas, pour le dire plus clairement : Cet aflux de migrants appelés de ses voeux par A. Merkel, est tout benef pour l'Allemagne : soit, par l'accueil de ces nouveaux ''damnés de la terre'', elle rachète son passé, soit en épousant leur cause (suivez mon regard...) elle le réhabilite.
11 octobre 2015, 14:04   Re : Seule contre tous.
La caricature ne peut tenir lieu de pensée, Alain.
12 octobre 2015, 10:39   Re : Seule contre tous.
Alors là, à qui le dites-vous ! À force d'être saoulé, jusqu'à en dégobiller, du mémorable penser du grand tout occidental mortifère, égalitariste et, pour tout dire, auschwizien, de l'inimitable componction de la pythonisse, et d’entendre dénigrer si méprisemment les siens pour encenser le merveilleux esprit de corps et la souveraine absence de scrupules de l'ennemi, on serait inspiré à moins, dans ce registre.
12 octobre 2015, 11:14   Re : Seule contre tous.
La caricature ne saurait non plus être justifiée ni argumentée par cela même que le caricaturiste perçoit comme caricatural, Alain.

Le python ne saurait justifier qu'il se mord la queue par imitation de la pythonisse, en déclarant à la cantonnade qu'il est saoul parce que la pythonisse est saoulante, Alain.
12 octobre 2015, 11:26   Re : Seule contre tous.
Comment éviter de dénigrer les siens dans un pays où dénigrer l'Autre vous vaut d'être traduit devant les tribunaux non point par le fait de l'autre mais bien par l'effet de la politique des siens ?

Eh puis je ne dénigre pas les miens (ailleurs qu'en privé) de manière générique et systématique (Bainville était des miens) mais ceux qui parmi eux nous vaudraient être et devenir autres que nous sommes, nous aliéner à la barbarie qui pénètre et déchirent les frontières comme le violeur en série les hymens.
12 octobre 2015, 11:29   Re : Seule contre tous.
En règle générale, il me semble plutôt que la caricature de la caricature remet les chose à leur place, en montrant par effet de miroir ce qu'est ce qu'elle veut épingler : c'est donc un réalisme.
La caricature de la caricature énonce une vérité, étant en adéquation avec son objet, alors que la caricature de la réalité n'est que caricaturale, et possiblement mensongère.
12 octobre 2015, 11:31   Re : Seule contre tous.
Arrêtez Alain! on dirait du Marche !
12 octobre 2015, 11:49   Re : Logique binaire.
En règle générale, il me semble plutôt que la caricature de la caricature remet les chose à leur place

Ne serait-ce pas plutôt Daesh qui remettrait les choses à leur place ? ... Ami/ennemi, guerrier/couard, croyant/mécréant, homme/femme, etc.
25 mars 2019, 16:49   La dent dure malgré tout
Chute de Daesh, tout même : cet Etat, comme califat avorton tout du moins, n'existe plus, et les coupeurs de têtes se retrouvent à leur tour étêtés.
Une coalition bigarrée, mais patiente, déterminée et en définitive efficace, encadrée par les forces spéciales des principaux pays occidentaux, a remis à sa place — nulle part — ces ennemis déclarés et les a défait, en laissant sur le terrain probablement une dizaine de milliers de daeshiens crevés la gueule ouverte. Bien.
La menace terroriste n'est évidemment pas éradiquée, elle ne le sera jamais, mais après tout, quoi qu'on en dise, les ectoplasmes occidentaux de la peau desquels on ne donnait pas cher, face aux magnifiques et virils combattants du Levant, ont trouvé le moyen de prévaloir et de faire payer.
Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent poster des messages dans ce forum.

Cliquer ici pour vous connecter