Le site du parti de l'In-nocence

Pour Olivia Gesbert

Envoyé par Thierry Noroit 
23 septembre 2016, 14:12   Pour Olivia Gesbert
Je constate que M. Camus vient de publier un tweet favorable à cette nouvelle journaliste (enfin, nouvelle à cet horaire-là) de France Culture nommée Olivia Gesbert (rien à voir avec Franz-Olivier). Pour la suivre depuis longtemps (auparavant, le dimanche) avec la plus vive admiration, je suis content que Renaud Camus ait remarqué aussi ses talents exceptionnels : j'attendais même ce jour avec impatience. Elle est apaisante et pleine d'autorité à la fois. Sa voix est merveilleusement posée, elle prononce bien, divinement bien, n'interrompt jamais l'interlocuteur et sait l'écouter. Elle peut faire preuve de fine malice. On la sent seule, n'appartenant à aucun groupe, aucun conformisme (est-ce que cela durera ?). Ses idées ne sont peut-être pas différentes de celles qui prévalent dans ces milieux-là. Peu importe. Comme le disait Claudel de Louis Aragon (eh oui) elle parle le français comme sa langue naturelle. Cela suffit à nous (enfin, à me) combler au-delà de tout.
23 septembre 2016, 15:25   Re : Pour Olivia Gesbert
Pourriez-vous indiquer quelle émission elle anime ?
23 septembre 2016, 16:32   Re : Pour Olivia Gesbert
La Grande table, du lundi au vendredi de 12h à 13h30. France Culture.
23 septembre 2016, 16:52   Re : Pour Olivia Gesbert
Dans un genre un peu différent - enfin pas tant que ça - j'aime beaucoup Anne Brassié :

[annebrassie.fr]
23 septembre 2016, 18:39   Re : Pour Olivia Gesbert
Ah, il paraît qu'elle dit "ce midi" (j'avais peut-être lu trop vite le tweet de Renaud Camus). C'est bien son seul défaut, alors.
23 septembre 2016, 21:49   Re : Pour Olivia Gesbert
Merci.
24 septembre 2016, 04:18   Re : Pour Olivia Gesbert
J'irai tenter de l'écouter quand vous m'aurez confirmé qu'elle ne dit pas au jour d'aujourd'hui ni qu'elle larde ses phrases d'effectivement tous les trois mots. Pas avant.
24 septembre 2016, 12:55   Re : Pour Olivia Gesbert
"Ce midi" est encore un péché véniel, du moins avec une voix si agréable, et ne peut-il éventuellement se justifier, si l'on entend souligner que l'on désigne un midi bien particulier, ce midi-ci, spécialement celui-ci, parmi tous les midis du monde ? Bien sûr, si on l'utilise systématiquement à la place de tout "à midi", c'est autre chose...
26 septembre 2016, 11:33   Re : Pour Olivia Gesbert
Il me semble aussi, cher Alain Eytan, que lorsqu'on anime une émission quotidienne de 12 h à 13h30, comme c'est le cas de cette journaliste, il n'est guère facile de désigner le moment où l'on est : ni le matin ni l'après-midi ne conviennent, comment désigner une durée qui se situe justement entre les deux ? Nous sommes peut-être dans le cas où aucun mot n'existe. Les maladresses sont donc excusables. "A la mi-journée" pourrait peut-être convenir, mais son emploi n'est guère commode.
26 septembre 2016, 14:01   Re : Pour Olivia Gesbert
Je ne comprends pas ce que vous voulez dire. Quand je dis, s'il est dix heures du matin mettons, « je m'en vais à midi » (ou à onze heures ou à trois heures), il est bien évident que l'on parle du même jour, nul besoin de “ce” devant midi pas plus que devant deux (ou quatorze si vous voulez) heures ! De même pour « À midi il faisait chaud », midi ne diffère aucunement de n'importe quelle autre indication horaire, ce qui n'est pas la même chose que “ce matin” ou “cette après-midi” qui ne sont pas des indications d'heures mais de périodes, comme “cette année”.
26 septembre 2016, 14:21   Re : Pour Olivia Gesbert
Je m'en vais en parler à mon cheval ce tantôt.

(sorry, couldn't help it).
26 septembre 2016, 14:25   Re : Pour Olivia Gesbert
Et ne me critiquez pas ce tantôt je vous prie, qui est de la plus haute langue naturelle :

Est-ce qu'on sait ce qui se passe
C'est peut-être bien ce tantôt
Que l'on jettera le manteau
Dessus ma face. — (Louis Aragon; Je t'aime tant)
26 septembre 2016, 15:41   Re : Pour Olivia Gesbert
Je crois que, au moins dans l'esprit de la plupart des gens, midi n'est pas seulement une heure particulière à l'horloge : le mot désigne aussi ce qu'on pourrait appeler "le temps du déjeuner", c'est-à-dire un sas entre la matinée et l'après-midi ; d'où l'apparition (déjà ancienne) de ce midi, sur le modèle de ce matin et de cet après-midi (sans oublier le "ce tantôt" d'Aragon, que j'aurais cité si M. Marche ne l'avait fait).
26 septembre 2016, 17:28   Re : Pour Olivia Gesbert
Didier Goux exprime excellemment ce que j'avais dit avec maladresse. C'est pourquoi Marcel Meyer ne m'avait pas compris. Midi, dans "ce midi" n'exprime pas un moment mais une durée, un espace de temps qui s'étend, mettons, de midi à deux heures. Comment désigner cet espace de temps dont on ne peut nier l'existence ? Ce n'est ni le matin, ni l'après-midi, ni l'aube, ni le crépuscule, ni la nuit. A moins que l'on estime que dès que midi (= 12 heures) a sonné on entre dans l'après-midi ? Cela ne correspond guère à la réalité éprouvée.

"Tantôt", "ce tantôt" sont magnifiques.
26 septembre 2016, 17:36   Re : Pour Olivia Gesbert
Thierry Noroit, reconnaissez-le : vous cherchez midi à quatorze heures là. Vous devriez postuler aux Editions du Cherche-Midi.

(Il va être ce minuit, ici)
26 septembre 2016, 18:42   Re : Pour Olivia Gesbert
Pour mettre tout le monde d'accord : [www.renov-livres.fr]
27 septembre 2016, 10:46   Re : Pour Olivia Gesbert
C'est si bien perçu comme un laps de temps, et non comme une heure précise, que les appellations varient selon les régions. Ma mère (ardennaise) dit volontiers : “pendant midi” ; une vieille amie d'origine lorraine : “entre midi” ; et mon Irremplaçable Épouse a rapporté du Québec un inattendu “sur l'heure du midi”. Il doit bien y en avoir d'autres : on devrait lancer un concours. On appellerait ça : Le Partage de midi.
27 septembre 2016, 12:25   Re : Pour Olivia Gesbert
Il se fera équitablement : midi est juste.
27 septembre 2016, 12:25   Re : Pour Olivia Gesbert
Je ne conteste pas, évidemment, l'existence de cet emploi vernaculaire de “midi” pour désigner le temps de la pause-déjeuner, en gros entre midi ou midi et demie et deux heures de l'après-midi. Cela ne rend pas “ce midi” plus élégant, moins petit-bourgeois, fête-à-Neuneu dans les tours à bureaux.
27 septembre 2016, 14:40   Re : Pour Olivia Gesbert
Citation

Cela ne rend pas “ce midi” plus élégant

Simple question de perception personnelle, non ? Je trouve, moi, que “ce midi” ne manque pas d'attrait, dans son raccourci désinvolte. Et puis, par quoi le remplacer, en dehors de l'un peu lourd “à l'heure du déjeuner” ? Si je vous demande : « Est-ce qu'on peut se voir à midi ? », vous risquez de me répondre "non", sachant que vous serez empêché jusqu'à midi et demie. Alors que si je vous pose la même question avec "ce midi", vous comprendrez que je vous propose un déjeuner commun et, là, vous me répondrez "oui" (sauf si la perspective d'un repas pris en ma compagnie vous accable).
27 septembre 2016, 16:01   Re : Pour Olivia Gesbert
Eh bien je préférerais quant à moi vous proposer de « déjeuner ensemble » qui me paraît convenir parfaitement ou, s'il n'est pas question de déjeuner, de se voir “vers midi”, mais bon...
27 septembre 2016, 16:24   Re : Pour Olivia Gesbert
Déjeunons pour en parler, voulez-vous ?
27 septembre 2016, 16:50   Re : Pour Olivia Gesbert
Midi vous conviendrait-il ou est-ce un peu tôt ?
27 septembre 2016, 19:28   Re : Pour Olivia Gesbert
Je sens que tout cela va se terminer en des agapes sardanapalesques…
Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent poster des messages dans ce forum.

Cliquer ici pour vous connecter