Le site du parti de l'In-nocence

Je ne suis pas Théo

Envoyé par Pascal Mavrakis 
09 février 2017, 07:33   Je ne suis pas Théo
Pourquoi cette misérable "affaire Théo" est-elle en passe (rêvons un peu) de faire sauter le couvercle de la société multicaramel, plurifaciale et vivrensemblesque ? Parce que le Divers, strictement insoluble difficilement soluble dans la "France d'avant", est à la soupe infâme de la France plurielle ce que l’ambre gris est au parfum des Dieux : le révélateur.

Jusqu’ici la nouvelle star Théo n'a guère revendiqué (par ignorance, indifférence, mépris ?) son appartenance au système victimaire, alors qu'il en est "membre de droit". Mais nul doute que le déplacement de Hollande, le soutien des "assoces" et la connaissance croissante des modes de fonctionnement "pleurniches et menaces" ne l’y conduisent vite .

Or les places sont prises, et elles sont chères.
Question : Théo remplacera t-il Léonarda "dans le coeur des Français" ?
09 février 2017, 07:41   Re : Je ne suis pas Théo
Té !? J'apprends que l'Inter Milan souhaite inviter Théo à un match...
09 février 2017, 10:55   Re : Je ne suis pas Théo
Un viol ?...

"Les premières conclusions de l’enquête de l’IGPN sur l’interpellation violente de Théo par quatre policiers à Aulnay-sous-Bois, jeudi dernier, privilégient la thèse de l’accident: « Il y a une blessure gravissime pendant cette intervention violente et musclée d’après l’IGPN. Mais néanmoins cette blessure relève d’un accident, c’est-à-dire qu’elle résulte, d’après les enquêteurs de l’IGPN, d’un coup de matraque porté dans le dos sans intention de causer une blessure à l’anus. Cela n’enlève rien à la gravité de la blessure », indique Cécile Danré, journaliste police-justice de BFMTV."

BFMTV

A lire [www.bvoltaire.fr]
10 février 2017, 14:47   Les enculages involontaires
Reconnaissons, Pascal, que la thèse de l'accident a de quoi laisser perplexe : est-il réellement possible d'enculer des gens involontairement à profondeur, si j'ose dire, de dix centimètres, en ne voulant que leur porter un coup dans le dos ??
Cela paraît être une version hard du genre de bobards que veut nous faire avaler M. Fillon, non ?...
HCela paraît être une version hard du genre de bobards que veut nous faire avaler M. Fillon, non ?...

///

Alain,

Pour avaler sans trop de mal tous les bobards du couple Fillon le mieux est encore de s'adresser directement à Francis.
10 février 2017, 16:08   Re : Les enculages involontaires
Il est vrai, cher Alain Eytan, que la thèse de l'accident est plutôt invraisemblable, mais la version contraire l'est au moins autant ; comme l'écrit Milza de Cadenet, « Donc résumons: par un froid avéré, dans un décor ouvert de tous côtés sur des escaliers monumentaux, alors que des personnes passent à quelques mètres de la scène, en plein cadre de plusieurs caméras vidéos, un policier, au milieu de ses trois collègues, dans une banlieue totalement acquise aux "victimes stigmatisées" décide de sodomiser un type d'1m90 avec sa matraque. Drôle d'endroit pour une tournante ! C'était quoi? Un tournage? ».

Ce qui est sûr, parce qu'on le voit très bien sur la vidéo, c'est que tout s'est passé vite, dans la confusion et une agitation frénétique. Eh bien, cela me paraît, en soi, plus propice à un geste mal ajusté aux conséquences malheureuses qu'à une sodomisation voulue, laquelle aurait nécessité une précision, une dextérité et une rapidité peu compatibles avec les circonstances, il me semble, mais bon...
10 février 2017, 16:19   Re : Je ne suis pas Théo
La perfection absolue de cette bavure, son déroulement exemplaire, sa récupération politique qui ne l'est pas moins, la tenue de leur rôle, sans le moindre accroc, par la totalité des acteurs, tout cela pourrait bien réveiller le complotiste qui sommeille en moi.
10 février 2017, 16:50   Re : Je ne suis pas Théo
L'anus à Théo bientôt plus célèbre que les gros nibards de Lolo Ferrari ? A suivre.


Une perle, ramassée sur BFMTV : "On n’a pas mis au monde nos enfants pour qu’ils soient violés", confie au micro d'un journaliste une "maman africaine" éplorée...
10 février 2017, 16:54   Re : Je ne suis pas Théo
@Marcel

Maître Frédéric Gabet, avocat du policier, a déclaré sur BFMTV que « le coup de matraque de son client qui a provoqué une fissure anale chez la victime est un geste « involontaire »: « Ce geste a été fait dans un contexte très particulier avec une mêlée et un garçon qui se débat comme un diable et des fonctionnaires de police qui essayent de le faire chuter à terre au moyen notamment de la matraque télescopique (…) Dans ces conditions, un geste volontaire ne cadre pas avec les déclarations de la victime (…) Le survêtement n’a jamais été baissé par les fonctionnaires de police et le caleçon a été transpercé ». »

[www.bfmtv.com]

Comme le dit si justement Frédéric Lagache, secrétaire général adjoint du syndicat Alliance police nationale : « Franchement, lorsqu’on n’a rien à se reprocher, pourquoi s’opposer à l’intervention des policiers ? »
10 février 2017, 17:07   Re : Je ne suis pas Théo
Certains anus comptent plus que d'autres...

[www.24heures.ch]
10 février 2017, 17:23   Coupons la poire en deux
S'il est vrai, comme je l'ai lu notamment dans le Figaro, qu'il y eut pénétration de dix centimètres, je persiste à croire plus vraisemblable qu'un tel passage fut forcé ; cela n'implique du reste pas nécessairement que l'acte fut prémédité : en effet, il se peut très bien que dans le désordre violent de l'incident, la posture de Théo et la position de la matraque se fussent trouvées en convergence tout à fait par hasard ; à partir de là, néanmoins, pour transpercer le sous-vêtement et l'introduction proprement dite, je ne vois que la force dirigée d'un acte volontaire qui ait pu causer de tels dommages...
10 février 2017, 17:38   Re : Je ne suis pas Théo
Le policier a très pu assaisonner l'individu en usant de la matraque télescopique, qui est assez fine au bout. "Assaisonner" comme dans le geste d'agiter la salière, la pointe de la matraque dirigée vers le corps.

Il existe un texte d'Audiberti journaliste qui rapporte cela de la frontière espagnole à la fin de la guerre d'Espagne : les soldats de Franco assaisonnaient de petits coups de baillonnette les prisonniers de guerre qui défilaient sous leur garde.

En pareil cas, le caleçon a pu être déchiré et la pénétration avoir eu lieu par accident. Rien d'aberrant à cela.

Quand à la vanne hyper-fine dont Pascal m'a assaisonné supra au sujet du couple Fillon, ... non, rien.

(le policier avait peut-être lu le manuel d'interpellation sans lunettes : à "en cas de résistance, arraisonner l'individu", il a cru lire "assaisonner". C'est pardonnable, au tarif où la Sécu rembourse les lunettes)
10 février 2017, 18:11   Assaisonnez doucement et avec tact
Tout dépend de la longueur de l'entrure, Francis : je vois mal des coups d'"assaisonnement" suffisamment violents pour parcourir une telle distance intracorporelle, tout de même...
Mais vous salez vos plats comme une brute, dites-moi ? Je vous le déconseille, car le fermoir d'une salière moyenne peut très bien céder si le geste est trop énergique, tout le sel se déverser d'un coup, et vous vous retrouvez avec des plats immangeables et gâchés, comme cela m'est arrivé récemment avec une superbe sauce que j'avais longuement mitonnée : c'est un coup à vous faire maudire tous les flics de la Terre.
J'avais d'abord lu "car le fermoir d'une salière moyenne peut très bien céder si le geste est trop érotique". A la relecture, vous me rassurez.
Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent poster des messages dans ce forum.

Cliquer ici pour vous connecter