Le site du parti de l'In-nocence

Quelle sera la situation politique du pays en mai 2017

Envoyé par Francis Marche 
Par saine curiosité, souci d'édification et désir de connaître, je souhaiterais que chacun, passant par ici, veuille déposer son pronostic éclairé sur l'issue de la situation politique en France, à l'heure où certains autorisés de parole, et non des moindres, avancent l'idée d'une guerre civile dans le climat politique et social très tendu que connaît le pays.

Ouvrant le bal, je déclare que selon moi, les chances que Marine le Pen remporte cette élection présidentielle sont désormais si tangibles, à présent que les alliances se sont déclarées et que les lignes paraissent ne plus devoir bouger sensiblement parmi les candidats qui se présentent à cette élection, que je les évaluerais à une sur deux. Il y a au moins une chance sur deux que MLP obtienne 50 pour cent des suffrages au second tour. Les raisons de ce résultat inédit sont à chercher dans l'effondrement de ce que l'on a rituellement nommé "front républicain", lequel ne s'explique pas autrement que par la polarisation, la partialité, l'iniquité et l'immixtion des autorités judiciaires, en cheville avec les organes de la presse écrite et audio-visuelle, dans cette campagne, au détriment des candidats de la droite et au profit du candidat de la gauche molle, libérale et européeiste représentée par Macron, que la justice et ses auxiliaires médiatiques épargnent généreusement et scandaleusement. Il me paraît impossible que cette gauche-là puisse décemment quémander à la droite de gouvernement un "front républicain", entre les deux tours si d'aventure son candidat se classe deuxième au premier tour. Trop de mal, et trop d'hostilité, de coups bas, d'obstruction, d'empêchement de l'exercice régulier du processus démocratique excluront toute tentative de réconciliation au sein d'un front républicain seul à même d'empêcher l'accession de MLP à la présidence.

Et corrélativement, le travail de sape et de castration de la candidature Fillon par le pouvoir en place, mené avec le plus grand professionnalisme et donnant des résultats épatants, par les médias et l'appareil judiciaire recevant ses ordres de l'exécutif, rendent tout aussi improbable une place au second tour pour ce candidat.

Les causes qui font que Macron sera battu par Le Pen au second tour sont donc celles-là même qui feront que Fillon ne pourra accéder à ce second tour. Les électeurs fillonnistes rendront "la monnaie de sa pièce" à la gauche en s'abstenant de voter pour son candidat face à Le Pen au second tour, voire pour certains d'entre eux, au nombre non négligeable, en se ralliant derrière cette candidate.

Si MLP est élue, ce ne pourra être qu'avec une marge de suffrages vraisemblablement très mince. Aussitôt, je vois Mélenchon, Macron (mais peut-être pas Hamon) "déposer des requêtes au Conseil d'Etat pour annulation de ce scrutin" que d'aucuns auront jugé "entaché d'irrégularités", soumis à des perturbations (les antifas, véritables barbouzes du régime auront dans ces perturbations, tenu le rôle qu'on attend d'eux, n'en doutons pas) qui en auraient faussé le résultat, etc.; les manifestations violentes seront quotidiennes, permanentes. Il peut y avoir des blessés graves, et cette fois, pas seulement dans les rangs des forces de l'ordre. Le pays sombrera peu à peu dans l'anarchie, car il faut envisager que, dans un contexte passionnel, la droite elle aussi descende dans la rue, comme elle l'a fait dans les premiers mois du quinquennat Hollande, ou comme elle l'avait fait le 30 mai 1968 à Paris.

Si les événements prennent cette tournure, il n'est pas à exclure que les criminels islamistes commettent de nouveaux attentats dans le pays "livré à lui-même", avec pour argument politique que "le seul ordre possible en France, c'est l'islam qui doit l'établir".

Hollande, consultant la franc-maçonnerie, montrera alors, ironie de l'histoire, la bouille penaude et décomposée qui lui est désormais familière, celle du type en passe de se faire arrêter nuitamment à Varenne.
Il n'est pas impossible, en effet, que le chaos s'installant en France, ce soit l'islam qui ramène un semblant d'ordre parce que lui, n'ira pas par quatre chemins et se moquera des droits de l'homme comme de l'an quarante.
Quoi qu'il en soit, il me semble que Marine vient de commettre sa première grosse bourde de com' en ayant l'air d'en vouloir à l'ensemble des fonctionnaires.
Les électeurs fillonnistes rendront "la monnaie de sa pièce" à la gauche en s'abstenant de voter pour son candidat face à Le Pen au second tour, voire pour certains d'entre eux, au nombre non négligeable, en se ralliant derrière cette candidate
////

Je ne crois pas. Si Macron est au second tour vous verrez les Fillon, Raffarin, Apparu, Juppé, Baroin, Lemaire, Larcher & Co appeler à faire barrage au FHaine. NKM, Coppé et Estrosi l'ont déjà fait (c'est "tout sauf Le Pen" pour Estrosi). Leurs électeurs, sans armature idéologique pour la plupart, et seulement désireux d'une meilleure gestion du pays, suivront.
Vous allez voir l'incroyable "quinzaine anti-Le Pen" - au niveau international cette fois - qu'ils nous préparent.
Le fruit "France" n'est pas encore assez décomposé, assez putréfié. Mais il est en bonne voie...de pourrissement.
Marine le Pen devrait avoir toutes ses chances d'ici 10 ou 15 ans je pense.
Je vois également se pointer une quinzaine anti-Le Pen de tous les diables, plus délirante et vulgaire encore que celle de 2002, si tant est que cela soit possible. Les électeurs de Fillon — des personnes âgées, dans l'ensemble, ne l'oublions pas — sont comme Fillon : des catholiques post-conciliaires, mous, honteux, apeurés, ravagés par je ne sais quelle culpabilité existentielle. Ils n'ont aucun intérêt à offrir la victoire à Marine Le Pen et à laisser le chaos s'installer, le risque de perdre de leur petite pension (ou leur grande maison) étant bien trop grand. Ils péfèreront se dire : « Allons, cinq années de plus, ce n'est rien ».

Il ne faut pas non plus négliger l'impact du vote noir et arabe, qui constitue un massif de millions de voix faciles pour l'alliance hyper-remplaciste, massif à jamais infranchissable, peut-être, déjà.

Ne voteront pour Marine Le Pen que les gens qui n'ont plus rien à perdre. Cela fait beaucoup de monde, certes, mais c'est loin d'être la majorité.

Bref, ne rêvons pas.
L'avis de Guy Millière :

" Mais, quand bien même je ne voterai pour personne, j’apprécierais, je le dis, de voir le chambardement créé par une élection de Marine Le Pen.
Je l’apprécierais parce que c’est la seule alternative que je vois à l’hypothèse Macron. Parce que ce serait un séisme plus important encore que le Brexit au Royaume-Uni et que l’élection de Donald Trump aux États-Unis.
Ce serait, au cœur de l’Europe, le signe du désespoir et de la colère d’un peuple décidant de renverser la table, de dire non à toute une classe politique sans qualité et sans substance, au sein de laquelle les hommes de qualité peuvent se compter sur les doigts d’une seule main et n’ont aucune chance d’accéder aux plus hautes fonctions.
Ce serait le début d’une période chaotique où tous les grands médias révéleraient davantage encore leur vrai visage, entreraient en guerre ouverte contre le suffrage universel, et se conduiraient de manière fasciste au nom de « l’antifascisme ».
Ce serait le début d’une phase d’émeutes qui feraient apparaître celles qui viennent d’avoir lieu à Aulnay-sous-Bois et dans d’autres villes françaises comme un simple échantillon.
Ce serait peut-être le début d’une insurrection que seule l’armée parviendrait à mater. Peut-être, et je le dis sans joie, et sans le souhaiter, faudra-t-il en passer par là.
J’apprécierais l’élection de Marine Le Pen, non pas pour ce que Marine Le Pen pourrait faire au gouvernement, car elle ne pourrait sans doute pas gouverner, mais parce qu’elle serait un tremblement de terre de l’ampleur du grand tremblement de terre que les sismologues prévoient depuis longtemps en Californie du Sud.
Après le grand le tremblement de terre, il deviendrait possible de rebâtir, à condition que rien ne reste debout d’un système corrompu, corrupteur, asphyxiant, mortifère."
Pour se prononcer sur mai 2017, encore faudrait-il être certain que cette élection présidentielle dont la boîte à (mauvaises) surprises ne me parait pas épuisée, ait vraiment lieu en temps voulu.
Macron a désormais un boulevard devant lui : trop de casseroles pour Fillon (il est lâché par son camp) et MLP, l'UDI et les "vallistes" appeleront bientôt à voter pour lui, etc. (J'ai appris hier – et ça vaut ce que ça vaut – qu'il arrive en tête des intentions de votes chez les fonctionnaires.)
Vous ne trouvez pas que Macron ressemble beaucoup à Boris Vian ? Sur certaines photos c'est même frappant...
Ressemblance effectivement stupéfiante.
Je m'étais fait la même remarque qu'Alain dès les premiers jours. Ce qui confirme l'intuition générale : Emmanuel Macron est un candidat pataphysique.

Sur le Collège de Pataphysique, inspiré par l'oeuvre d'Alfred Jarry, dont Boris Vian fut membre :

Selon le Testament du premier vice-curateur du Collège, « Nul n'est plus positif que le Pataphysicien : déterminé à tout placer sur le même plan, il est prêt à tout accueillir et cueillir avec même avenance. » Mais le texte précise qu'il s'agit là d'une attitude extrême, celle du « pataphysicien total », dont on observe seulement des formes atténuées.
Ouf ! Grand merci ! Voilà des semaines que je cherche en vain à qui me fait penser l'homme d'En Marche !

Macron un fameux bricoleur faisait en amateur la bombe politique...

(Mais rien à faire, je n'arrive pas à croire à la victoire de ce trompettiste)
Macron vient d'exposer son programme... Rien sur l'immigration, rien sur l'identité nationale, rien sur le retour de l'ordre, la force de la loi, rien sur la délinquance ethnique évidemment, quelques banalités à propos de la lutte contre le terrorisme, les mêmes litanies sur "les jeunes des quartiers". Pour Mr. Macron le pays réel, le pays profond n'existe pas. Cet homme ne nous propose qu'un projet technocratique sans épaisseur, sans âme, sans chair. La France comme OVNI.
Macron est le Tony Blair français, qui déboule dans notre horizon politique majeur avec une génération de retard.

Je suis triste, et c'est peu dire, à l'idée que mes compatriotes s'apprêtent à élire à la magistrature suprême cette affreuse marionnette.
Oui Francis. Mais ce Boris-là est sympathique et séduisant comme un nouveau smartphone, alors...
Il suffit parfois d'un rien, de parcourir 200 kilomètres à partir de Paris, et prendre ainsi le recul suffisant, dans la simple petite Belgique, pour éclaircir le mystère, et pouvoir se dire"c'était donc ça" :

Le royaume saoudien finance la campagne électorale d'Emmanuel Macron à la présidentielle 2017. Aprés une rencontre avec l'ambassadeur d'Arabie saoudite à Bruxelles, Abdulrahman S. Alahmed, Philippe Close le membre du Parti socialiste (PS) en Belgique affirme que Emmanuel Macron et Dr. Al Ankary, l'ambassadeur d'Arabie saoudite à Paris, se sont rencontrés plusieurs fois.

Le membre du Parti socialiste ajoute : "Riyad soutient Emmanuel Macron à la présidentielle 2017. Le royaume d'Arabie Saoudite a décidé de financer plus de 30% de la campagne d'Emannuel Macron pour l'élection présidentielle 2017."


[lesoir.info]
Mais regardez-moi ces gueules... Macron et son équipe de marionnettes-en-marche, à côté, c'est le must :

[static.lexpress.fr]
Tout est dit, tout est là. Les hommes politiques et tous ceux qui ont des responsabilités un peu élevées dans ce pays travaillent pour le même employeur qui a de l'argent, beaucoup de l'argent : Qatar & co. Cet employeur leur a donné la mission de faire de la France un pays sunnite comme les autres, et de l'Europe une énième province du califat ; et ils accomplissent cette mission. Moyennant quoi ils sont très bien payés et pourront tranquillement, quand tout s'effondrera, aller s'abriter dans leur villa de luxe située sur quelque île sécurisée et climatisée.

On se demande souvent, naïvement, comment ces gens peuvent-ils trahir à ce point ? C'est simple : l'argent qu'on leur verse ou qu'on leur promet, les rend ivres. Pour 100000 euros, vous ne feriez pas forcément n'importe quoi... Mais pour dix millions ? Un milliard ? A partir d'un certain nombre de zéros, on perd les pédales et on est prêt à tout.

« Après moi le déluge » semble encore trop faible pour décrire leur état d'esprit.
On est prêt à tout, surtout si en plus on se charge de liquider tous vos adversaires !

Marine Le Pen et les méchantes photos...
On sait désormais que ce ne ne sont pas les actes horribles des islamistes qui sont condamnables, mais le simple fait d'en faire état !
La Guerre du Viet Nam a basculé à cause d'une photo qui a fait le tour du monde lors de l'offensive communiste du Têt en 1968 (celle d'un colonel de la police sud vietnamienne tirant une balle dans la tête d'un prisonnier vietcong, lequel avait les mains attachées derrière le dos). Je n'ai jamais entendu dire que le photographe américain, devenu mondialement célèbre, a été poursuivi.
Prochaine étape : le Trocadéro pour rétablir l'autorité de Fillon 1er.
[abonnes.mobile.lemonde.fr]

Macron « financé par l’Arabie saoudite » : une intox massivement relayée par l’extrême droite
LE MONDE | 02.03.2017 à 17h11 • Mis à jour le 02.03.2017 à 18h16
Par Adrien Sénécat
aA Facebook Twitter Google + Linkedin Pinterest
C’est un cas d’école qui illustre bien les grosses ficelles de la fabrique des fausses nouvelles. De nombreux sites d’extrême droite ont relayé, jeudi 2 mars, des articles affirmant que la campagne d’Emmanuel Macron serait financée à « plus de 30 % » par « le royaume d’Arabie saoudite ». Sauf que la prétendue information est venue d’un faux article, inventé de toutes pièces. Explications.

CE QUE DIT LA RUMEUR
Le site lesoir.info, se faisant passer pour celui du quotidien belge d’information Le Soir, LeSoir.be, a publié un article intitulé « Emmanuel Macron, candidat préféré de l’Arabie saoudite à l’élection présidentielle ». On y lit qu’un député membre du Parti socialiste en Belgique, Philippe Close, affirmerait qu’Emmanuel Macron et l’ambassadeur d’Arabie saoudite à Paris se sont rencontrés plusieurs fois. Et d’ajouter cette citation de l’intéressé :

« Riyad soutient Emmanuel Macron à la présidentielle 2017. Le royaume d’Arabie saoudite a décidé de financer plus de 30 % de la campagne d’Emmanuel Macron pour l’élection présidentielle 2017. »

Capture d’écran du site lesoir.info | lesoir.info
Source de la prétendue information ? L’Agence France-Presse (AFP), à en croire la signature de l’article. Suffisant pour que de nombreux sites d’extrême droite, comme fdesouche.com, europe-israel.org ou civilwarineurope.com, se ruent sur la rumeur :


| Fdesouche
L’histoire a également été reprise par la députée Front national (FN) du Vaucluse, Marion Maréchal-Le Pen, qui a ensuite supprimé son tweet.


| Capture d'écran du tweet de Marion Maréchal-Le Pen
POURQUOI C’EST FAUX
Et pourtant, chaque élément de l’histoire est faux. D’abord, le site sur lequel elle a circulé : il ne s’agit pas du journal belge Le Soir, dont l’adresse Web est lesoir.be. L’article venait quant à lui de l’adresse lesoir.info. Le vrai site du Soir a rapidement démenti l’information, disant avoir été victime de plagiat et se distanciant totalement de son contenu.

L’Agence France-Presse, dont le nom est utilisé dans l’article trompeur, nous a confirmé n’avoir jamais publié une telle information.

Enfin, le membre du PS belge Philippe Close, dont le nom est cité dans le faux article, avait déjà démenti sur Twitter le 28 février être à l’origine d’une telle déclaration :

View image on Twitter
View image on Twitter
Follow
Philippe Close @PhilippeClose
⚠️️FAKENEWS - Hier j’ai appris avec étonnement que mon nom était cité dans un article relatif au financement de la campagne @EmmanuelMacron
5:04 PM - 28 Feb 2017
7 7 Retweets 8 8 likes
La rumeur avait en effet déjà circulé par le site de fausses informations awdnews.com, dans un article publié le 25 février. Cet épisode montre en tout cas comment une fausse information fabriquée de toutes pièces peut circuler massivement, malgré les démentis, jusqu’à inonder les réseaux d’extrême droite.

Lire aussi : Intox en série sur des pages Facebook d’extrême droite

L’occasion de rappeler l’importance de remonter à la source des informations publiées en ligne afin d’éviter les manipulations les plus évidentes comme celle-ci.

Décodex : nos outils contre les fausses informations

Utilisez les outils développés par Les Décodeurs pour vous aider à éviter les fausses informations :
Fiable ou pas ? Testez les sites que vous consultez sur notre moteur de recherche (cliquez ici pour y accéder) ;
Pour savoir en un coup d’œil si vous êtes sur un site fiable ou pas, installez notre extension pour les navigateurs Chrome (à télécharger ici) et Firefox (à télécharger ici) ;
Vous voulez apprendre à vérifier l’info en ligne ? Lisez nos conseils pour éviter les fausses informations ;
Besoin d’aide pour vérifier une info ? Interrogez notre robot Facebook (cliquez ici pour y accéder).
Par Adrien Sénécat
Le commentaire, très pertinent, d'un bloggeur politique sur l'annonce (prétendûment du journal belge Le Soir) qui se révèle être un faux, un canular : c'est un faux, certes, mais comme Macron est lui-même un faux, ça ne change rien.

Macron, c'est Majax, un prestidigitateur de scène de music-hall (il en porte l'exact costume et le sourire professionnel, fort dentu), spécialisé dans le type de numéro qu'on présentait (et présente peut-être encore sur des scènes de provinces), il y a un demi-siècle, aux Folies-Bergères ou au Lido, entre deux sets de revue, quinze minutes le temps que les filles changent de tenue : il fait s'extraire des colombes d'un chapeau, fait glisser cinq cartes à jouer entre trois doigts avant de les faire disparaître, joue de la pomme en argent d'une fine canne noire devant un drap de brocard avant que ne surgisse d'entre ses plis une demoiselle aux bras blancs, aisselles rasées, slip à paillettes, qui se fait applaudir en se dandinant gauchement sur les degrés d'un petit praticable; Majax l'escamotera à nouveau puis laissera la scène à un autre numéro où des caniches blancs font des tours d'équilibriste sur des échelles chromées. C'est Majax, jeune et déjà inusable, sorti de nulle part, allant nulle part, être en représentation permanente, n'appartenant pas à la vie.
C'est drôle, personne ici n'annonce pour qui il va voter.
Pourtant considérant le thème de la discussion cette information serait intéressante.
Quant à moi j'adhère totalement à ce que dit Guy Millière mais je suis plus cohérent que lui car je voterai Marine le Pen.
04 mars 2017, 15:30   La vraie vie est ailleurs
» jeune et déjà inusable, sorti de nulle part, allant nulle part, être en représentation permanente, n'appartenant pas à la vie

Quand on a été énarque, haut fonctionnaire, banquier, ministre en charge d'un des plus importants portefeuilles, on appartient incontestablement à la vie, telle qu'on la vit dans ce pays en général ; le fait est, indépendamment de ce qu'il peut bien proposer, que Macron a bel et bien une consistance et une expérience professionnelle et politique supérieures, en pratique, à celles de Marine le Pen par exemple, qui n'a jamais fait en réalité que tenir un certain type de discours, aussi ancrés dans la "vraie vie" qu'ils puissent sembler...
Je voterai Renaud Camus. Aux deux tours. Et si ne le peux point, ne voterai pas, ou bien voterai Poutou, seul candidat franc du collier et honnête de toute l'équipe pour afficher une ambition honorable, modeste, pratique, claire et arrêtée : défendre les ouvriers licenciés. Et au second tour Le Pen, joyeusement et la bouteille de champagne à la main (je vote électroniquement).
Marine le Pen par exemple, qui n'a jamais fait en réalité que tenir un certain type de discours
/////

Un politique, de gauche, de droite ou du centre, tient toujours un "certain type de discours", forcément. Je ne vois pas où est le problème. Aucun ne change son "type de discours" chaque matin (pas même une girouette comme Bayrou). Cela me fait penser à ceux qui reprochent à Renaud Camus de toujours répéter la même chose (à propos du Grand Remplacement, par ex.).
Je voterai FHAINE ! parce que je suis inculte, méchant, bas du front, rance, moisi et nauséabond !
04 mars 2017, 19:11   Pauvre France
Quoi qu'il en soit, et nonobstant la troublante ressemblance de Macron avec Boris Vian, le spectacle qu'offre actuellement la droite française dans son ensemble est du plus bel effet patapolitique, en tout cas vu d'ici, personne ne sachant plus à quel saint se vouer dans cette cour de dindons si parfaitement pris au piège, on peine à en croire ses yeux ; hourvari confus dans quoi j'inclus dans une certaine mesure l'attitude de Marine le Pen quant à ses propres "affaires", et les curieux propos, quasi maffieux pour le coup, qu'elle tint à l'encontre des fonctionnaires en général, et qui pourraient lui aliéner les voix des "honnêtes gens" naturellement frileux et rebutés par le guignol fillionesque, voix dont elle aura sans aucun doute besoin pour déborder son électorat de première intention.
À qui profitera un tel bordel tragi-comique ??
05 mars 2017, 00:12   Re : Pauvre France
@Alain

Après avoir recruté les remplacistes NKM, Apparu et autres UDistes, et avoir crié haut et fort qu'il "combattait" le FN, le discours de Fillon sur l'immigration risque aujourd'hui d'être un brin... inaudible.
05 mars 2017, 14:01   Re : Pauvre France
A. Hidalgo, absolument grandiose !, très à l'aise dans son rôle d'opposante au rassemblement LR du Trocadéro :

Communiqué (extrait) :
[...]Il apparaît que ce rassemblement n'a d'autre but que de manifester leur opposition aux magistrats, aux services de police et aux journalistes qui participent depuis plusieurs semaines, chacun à leur niveau et dans leur rôle, à faire éclater la vérité.[...]
Sur Anne Hidalgo et les emplois fictifs qui ont très vraisemblablement été les siens (toujours rémunérés par l'argent public) pendant quinze ans, cette vidéo de Combaz (mise en ligne le 3 mars) :

[www.youtube.com]
Excellent Combaz, effarante oligarchie parasite !
05 mars 2017, 17:03   Re : Pauvre France
Censure au Parlement européen également.

La liberté de parole, jusqu’ici autorisée (presque) au Parlement européen, est maintenant étroitement surveillée. Un vote des députés vient de donner au président le pouvoir, s’il juge le discours d’un député "raciste", "xénophobe" ou "homophobe", d'en stopper la retransmission TV, voire d’expurger la vidéo dans les archives.
05 mars 2017, 18:45   Re : Pauvre France
En effet : c'est ici (il n'y a pas beaucoup d'autres articles) : scandaleux mais cohérent...
05 mars 2017, 20:30   Re : Pauvre France
Tout de même :
video: [youtu.be]
05 mars 2017, 21:09   Re : Pauvre France
Quelqu'un qui aurait regardé les journaux télévisés de ce soir pourrait-il nous dire si ces images-là ont été montrées aux Français ?
05 mars 2017, 21:26   Re : Pauvre France
Il y a avait du monde, on l'a vu, quelques images ça et là, mais qu'est-ce que ça prouve... ? A la "Fête de l'Huma" aussi, il y a toujours beaucoup de monde, et alors ?

Fillon, dans la soirée, au journaliste de France 2 qui lui demande qui est son principal ennemi - réponse de l'intéressé : "Marine Le Pen. Le Front National." Peut-être s'imagine-t-il qu'en attaquant le FN de la sorte et en caressant les juges dans le sens du poil, il va se refaire une santé... Pauvre naïf.

A mettre dans le même sac que Nicolas Hulot, qui lui aussi craint de se réveiller «un matin avec un parti d’extrême droite au pouvoir».
Sur la fabrication du corps électoral :

Entourloupe
Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent poster des messages dans ce forum.

Cliquer ici pour vous connecter