Le site du parti de l'In-nocence
Mélenchon est un homme politique qui monte dans l'opinion, auprès des jeunes semble-t-il. Or ce politicien progage des thèses délirantes. Par exemple, il déclare aux foules qu'il réunit dans cette campagne que "les guerres ont toujours pour cause le désir de certains de s'accaparer des matières premières", ou encore que "le reproche d'être un communiste, eh bien, il s'en accommode facilement".

Toute personne ayant un peu voyagé à l'étranger, comme c'est évidemment le cas des journalistes de presse parlée ou écrite, connaît bien des pays (Etats-Unis, Espagne, Italie, Grande-Bretagne, Japon, Corée) où le rôle du journaliste de presse indépendant, tel qu'il se conçoit de la pratique professionnelle qui se donne à voir et à entrendre, consiste, face à un hypnotiseur de bas étage comme Mélenchon, face à de pareilles affirmations, à l'interrompre respectueusement pour lui demander, par exemple : "la guerre que mène Daech au Moyen-Orient ou Boko Haram en Afrique, selon vous, M. Mélenchon, a-t-elle pour objectif de récupérer des matières premières sur lesquelles les "ennemis" de ces groupes auraient fait main basse ?" J'entends mentalement cette question posée par le dernier des jeunots stagiaires à la BBC. Elle viendra naturellement dans tout entretien que donnera un journaliste libre et indépendant d'un pays libre et démocratique, et souverain. Mais pas en France. N'y comptez pas. En France, le journaliste, le petit doigt sur la couture du pantalon devant Mélenchon, lui demandera en tremblant quelles sont ses intentions dans tel et tel domaine une fois le pouvoir suprême conquis, en veillant à ne pas l'irriter surtout, et en donnant à son délire tout le sérieux qu'il mérite dans le dispositif de subservience où le journaliste français pose ses questions.

Pourquoi est-ce ainsi ? Quel système, quelles lois de cooptation, quel principe universel de lèche-chose, ont pu faire que le pays de Voltaire soit désormais affublé de bataillons de journalistes maître-queue servant la soupe et demandant pardon d'avance si l'hôte la trouve trop chaude ou pas à son goût ?
En même temps, dès qu'ils ont Marine Le Pen ou même un simple François Fillon face à eux, les mêmes journalistes se transforment en procureurs retors, pugnaces et implacables. Cela doit être lié au charisme, au charme, au caractère de la personne qu'ils ont en face d'eux, mais l'on sent bien que cette seule explication ne suffit pas. Un Mélenchon, pour des raisons obscures (ou trop claires...) qu'il faudrait identifier, est accepté, encouragé, caressé dans le sens du poil et, en fin de compte, craint. Comme le sont nos conquérants africains, d'ailleurs. On leur passe tout, à ceux-ci comme à celui-là.
J'entends souvent dire que comparer MLP à Mélenchon, c'est "faire insulte" à ce dernier. Il y aurait donc le "bon" et le "mauvais" populisme : les médias ont choisi.
Non seulement ils ont choisi, mais ils ont construit. D'une certaine façon, Mélenchon me fait penser à Michael Moore, le cinéaste américain. Moore est (ou était, car la mascarade semble avoir un peu pris fin) le populiste autorisé, le bon “communiste” de service, bref, le gauchiste officiel du Système. Mais aux Etats-Unis, l'électeur blanc déclassé a fini par se rendre compte de la supercherie et s'en est allé voter Trump, d'autant qu'il tient à son revolver ; tandis qu'en France, la plaisanterie Mélenchon semble fonctionner de mieux en mieux à chaque élection, sans doute parce que derrière le marchepied du gauchisme, il y a l'islamisme, qui aura besoin de lui.
Mélenchon a surtout pour lui d'être absolument irréprochable (j'avais dit "impeccable" sur un autre fil) en matière de doxa antiraciste.
Dans ce registre, on notera que M. Poutou ne le cède en rien à M. Mélenchon : video: [www.youtube.com]
(C'est proprement édifiant.)
La "pensée antiraciste" ne cesse de se bonifier...
Citation
Trystan Dee
Dans ce registre, on notera que M. Poutou ne le cède en rien à M. Mélenchon : video: [www.youtube.com]
(C'est proprement édifiant.)

Les clips de campagne de Poutou dépassent tout ce qu'il m'avait été donné de voir jusque-là en matière de démence idéologique mise en images.

Voyez celui-ci: [www.youtube.com]

Que des débiles légers comme Poutou, Lasalle et Arthaud, qui devraient résider en Foyers de vie, aient pu, à eux trois, totaliser 1 500 parrainages aurait dû suffire à faire mettre entre parenthèses la campagne. Un débat se serait alors instauré sur l'état de santé de la démocratie représentative en France.
La danse nègre et le fond musical à base de darbouka en disent long sur la forme ethnique de l'idéal “anticapitaliste” de Poutou et de ses amis. L'église qui, ironiquement, se dresse au fond de la scène, rend ce petit film plus absurde encore.
déclare aux foules qu'il réunit dans cette campagne que "les guerres ont toujours pour cause le désir de certains de s'accaparer des matières premières",
/////

Pour le Saint Just de la gauche française les terroristes prennent comme prétexte la religion afin de masquer des intérêts économiques. C’est la grille de lecture classique des marxistes qui leur permet de balayer d’un revers de main la question culturelle et identitaire.

Si on prend l’exemple des attentats que viennent de subir les coptes égyptiens, la théorie de Mélenchon est totalement inopérante. Quels sont ici les intérêts économiques de Daesh ? aucun. Le gaz ? Le Pétrole ? Non, c’est un acte de guerre religieuse et de civilisation.

Les crimes commis contre les passants de Stockhom, les piétons de Nice et de Londres, les spectateurs du Bataclan, les dessinateurs de Charlie… ? Aucun intérêt financier et économique qui pourrait donner de l’eau au moulin hors d’usage du vieux débris Mélenchon.
Attentat déjoué à Marseille : Mélenchon envoie un SMS de soutien à Fillon et à Macron.

« Totale solidarité face à la menace. Que notre campagne en complète opposition soit le meilleur des démentis au programme totalitaire des terroristes », a écrit le candidat de la France insoumise à François Fillon.
Le SMS adressé à Emmanuel Macron était plus personnalisé: « Emotion et complète solidarité personnelle. Que notre campagne et notre opposition républicaine soit la démonstration de l’échec du projet des violents. » […]

[www.fdesouche.com]

Il semblerait que le rebellocrate préféré des médias ait oublié MLP... "Insoumis" mais toujours aux côtés de l'UMPS.
En effet. Il a également oublié de qualifier ce terrorisme d'islamiste... Mais même si les deux terroristes arrêtés disaient , criaient, qu'ils étaient prêts à mourir en martyrs pour Allah et à tuer parce que, selon la formule auto-justificatrice consacrée, "la France massacre des musulmans", Mélenchon, véritable double politique d'Olivier Roy, le Guide suprême de la désislamisation de l'islamisme, leur clouerait méchamment le bec!
Mélenchon est une grande gueule d'extrême-gauche. Il se pose en défenseur des opprimés de la terre entière.
Et en combattant contre les méfaits du capitalisme. Il apporte la dose (au sens de toxicomanie) d'espoir dont beaucoup ont besoin. Adhérer à la posture d'opprimé dont Mélenchon est le porte-parole vous apporte de l'estime de soi et une identité valorisante. (Plus que celle de raté ou de médiocre)

À ce titre, il intimide et le journaliste de base au surmoi "de gauche" n'ose pas lui apporter la contradiction.
Par exemple son soutien à des dictateurs communistes et à des modèles économiques en échec ( Vénézuela, Cuba).
Sur l'"Insoumission" bidon des mélenchonistes. À lire, vraiment.

[ripostelaique.com]
Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent poster des messages dans ce forum.

Cliquer ici pour vous connecter