Le site du parti de l'In-nocence

P. Muray : des avertissements sans frais

Envoyé par Utilisateur anonyme 
Utilisateur anonyme
11 mai 2017, 07:54   P. Muray : des avertissements sans frais
"Mais nous savons, nous, que cette civilisation présente, que nous nous obstinons à appeler l’Occident et qui n’en a presque plus aucun trait, est incompatible avec la dignité humaine la plus élémentaire : c’est aussi le motif principal pour lequel nous serons implacables dans sa défense." (Philippe Muray, Chers djihadistes...)

"C’est toujours avec des termes infantiles que l’on emmaillote, chez nous, le nihilisme de la compétition. Notre Marx ne s’en était pris qu’à l’« immense accumulation de marchandises » du capitalisme alors en plein essor. Mais c’est en tous domaines, désormais, que nous n’avons plus aucune autre morale que celle de l’immense accumulation, où se satisfait le principe de plaisir qui seul nous gouverne, sur les ruines autrement impressionnantes que les vôtres, mais invisibles, de la Loi et du réel. Ces ruines-là sont nos ruines ; nos vraies ruines, les seules ; et nous ne les échangerions contre rien et pour rien au monde." (Philippe Muray, Chers djihadistes…)
Utilisateur anonyme
11 mai 2017, 07:58   Re : P. Muray : des avertissements sans frais
Que pense l'In-nocence de ces phrases sur la défense de notre civilisation (incompatible avec l'humanité la plus élémentaire) ?

Sarkozy, avant, je trouvais (j'ai voté pour lui deux fois) qu'il défendait bien la dignité humaine à la française. Je me souviens, par exemple, de son discours de Périgueux, en octobre 2006 (j'étais alors en Dordogne), qui m'avait mis les larmes aux yeux. Il défendait la France fraternelle et digne. Pas le principe de plaisir. En phrases en tout cas.
Utilisateur anonyme
11 mai 2017, 08:04   Re : P. Muray : des avertissements sans frais
En fait, Muray, lui, trouvait que l'humanité (occidentale) se ressemblait de moins en moins. Qu'elle n'était plus humaine mais simplement et animalement ahurie.
Maintenant, l'humanité, ils s'en fichent tous (Zemmour, Finkielkraut, Guillui, ma soeur).

"Qu'importe que ce ne plus soit humain, pourvu que ce soit Français" pourrait être le nouveau slogan national. La mutation anthropologique réalisée (celle des Roues Carrés de toujours le même) passe inaperçue. Seule l'identité nationale (des mutants, donc) importe.
Mais ça n'a aucun sens : Français, c'est une catégorie de l'humain.

Ou alors ce sont des vaches ?... Des vaches françaises ?
Sarkozy, avant, je trouvais (j'ai voté pour lui deux fois) qu'il défendait bien la dignité humaine à la française. Je me souviens, par exemple, de son discours de Périgueux, en octobre 2006 (j'étais alors en Dordogne), qui m'avait mis les larmes aux yeux. Il défendait la France fraternelle et digne


Parce que vous n'avez toujours pas compris que les hommes politiques n'ont plus d'idées ?, qui'il sont politiquement vides ? C'est regrettable. Ouvrez les yeux : les hommes politiques, et le pouvoir en général, n'ont plus rien à faire des idées !, car le pouvoir n'a plus besoin des idées pour être le pouvoir.
Le pouvoir, ça consiste à produire des signes pour que d'autres, éventuellement, aient des idées. Le pouvoir vit à crédit, à crédit de sens.

(Voter 2 fois pour Sarkozy... (Rires))
la dignité humaine à la française.

Euh ça veut dire quoi ça ? ... Pourriez pas préciser ?
Utilisateur anonyme
11 mai 2017, 08:33   Re : P. Muray : des avertissements sans frais
Citation
Pascal Mavrakis
Sarkozy, avant, je trouvais (j'ai voté pour lui deux fois) qu'il défendait bien la dignité humaine à la française. Je me souviens, par exemple, de son discours de Périgueux, en octobre 2006 (j'étais alors en Dordogne), qui m'avait mis les larmes aux yeux. Il défendait la France fraternelle et digne


Parce que vous n'avez toujours pas compris que les hommes politiques n'ont plus d'idées ?, qui'il sont politiquement vides ? C'est regrettable. Ouvrez les yeux : les hommes politiques, et le pouvoir en général, n'ont plus rien à faire des idées !, car le pouvoir n'a plus besoin des idées pour être le pouvoir.
Le pouvoir, ça consiste à produire des signes pour que d'autres, éventuellement, aient des idées. Le pouvoir vit à crédit, à crédit de sens.

(Voter 2 fois pour Sarkozy... (Rires))

Second degré indeed... (Ou alors : cum grano salis, avec la salière).

Je voulais vous demander un truc : la France actuelle, moins les immigrés, vous en diriez quoi ? Est-ce qu'on ne pourrait pas dire alors que le Roi est nu ?...
Utilisateur anonyme
11 mai 2017, 08:42   Re : P. Muray : des avertissements sans frais
Citation
Pascal Mavrakis
la dignité humaine à la française.

Euh ça veut dire quoi ça ? ... Pourriez pas préciser ?

L'ironie n'est plus comprise, c'est curieux ça aussi. Pourtant, c'était bien un grand art français, l'ironie. Décidément...
Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent poster des messages dans ce forum.

Cliquer ici pour vous connecter