Le site du parti de l'In-nocence

Angot : une "rebelle" chez les flics

Envoyé par Pascal Mavrakis 
Comme quoi appartenir à cette clique médiatico-politico-littéraire qui dirige le pays sous le nom de « Culture » n'empêche pas d'aller pleurnicher chez les flics (race habituellement honnie).

[www.valeursactuelles.com]
Il fait toujours bon, quand on est une féministe-voulant-mettre-à-bas-l'ordre-patriarcal, aller in fine se réfugier chez des hommes musclés et armés.
Où l'on voit que cette affreuse "littérature" est bien le propre d’esprits serviles et d'une sale mentalité de "balance". Tous ces gens dont l’activité est un attentat permanent contre le goût, l’esprit et la langue... A écrire dans une langue aussi pauvre on ne met plus en avant que la doxa.
Angot ne va pas "chez les flics", elle va "aux flics", comme d'autres au taureau.
Oublions Angot... Je viens tout juste d'apprendre que l'écrivain Gonzague Saint Bris est mort dans un accident de voiture.
Bouleversée, Marie-Claude Mahiette, amie et collaboratrice, n'a pas pu confirmer si le festival La forêt des livres, où sont attendus notamment Franz-Olivier Giesbert, le chanteur et nouvelliste Raphaël, Claude Lelouch et Valérie Trierweiler, pourrait se dérouler comme prévu après le décès de son créateur

Valérie Trierweiler, elle, apparemment vit donc toujours. Un malheur ne saurait jamais seul venir. Le monde des lettres s'en trouve aujourd'hui frappé deux fois.
Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent poster des messages dans ce forum.

Cliquer ici pour vous connecter