Le site du parti de l'In-nocence
L'indécence de nos remplaçants est désormais sans limite ; elle s'installe partout et ne saurait être séparée de cette violence quotidienne où les agressions physiques sont devenues des "incivilités", et les attentats des "évènements".

[www.fdesouche.com]

"On est deux personnes à dormir dans cette chambre. Mais c’est vraiment très petit. Il n’y a rien pour ranger nos vêtements. Il n’y a pas de frigo, pas de cuisine, rien du tout. C’est pas une vie ça», dénonce Ibrahim, un migrant érythréen."
Que voulez-vous, on leur avait promis une villa avec argent de poche et bimbos.
Quand on voit ce qu'Ibrahim a laissé derrière lui...

[maison-monde.com]

... on comprend mieux les raisons d'un tel écoeurement. C'est vrai quoi... ce type a tout quitté : un chouette appart, le confort dernier cri, un super job, deux ou trois meufs, une belle bagnole - bref, il a risqué sa peau pour venir nous apporter ses lumières et voila comment nous on le remercie ?!
A quand une anthologie regroupant les déceptions et autres jérémiades des migrants, mais aussi les déclarations impayables des parents de djihadistes (le "papa"du Mauritanien, le "tonton" de l'Algérien pour ne référer qu'aux deux dernières en date)? Succès de librairies garanti.
une anthologie regroupant les déceptions et autres jérémiades des migrants
))))

Bah il faut se mettre un peu à leur place... la France est décevante, son image s'est dégradée, c'est comme ça. Les FDS sont peu accueillants, souvent racistes, les prestations sociales dérisoires, les jobs proposés sous-payés, etc. - la preuve : ce pays n'est même plus "la destination préférée" des Envahisseurs, nous explique chiffres et courbes à l'appui l'excellent M. Le Bras.

Malgré ce manque évident d'attractivité près d'un demi-million d’Algériens sont devenus français depuis 1998 (oufff...)... Alors allez donc y comprendre quelque chose - hein ?
En savoir plus sur [observalgerie.com]
Au passage, nous ferions bien de suivre l'exemple allemand (lire l'article jusqu'au bout...) :

"Cologne : « multiculturalisme» et toilettes à la turque
‎Des toilettes tenant compte des différences culturelles seront bientôt construites dans le centre socioculturel Alte Feuerwache
[ancienne caserne de pompiers]. Une sorte de latrines rudimentaires pour les musulmans, subventionnées par le Land [Rhénanie-du-Nord-Westphalie].‎

Lors de la rénovation de la salle d’exposition de la Alte Feuerwache, de nouvelles installations sanitaires doivent être construites. Les études du service municipal des bâtiments étaient en principe déjà achevées – mais, par manque de sensibilité interculturelle, sans lesdites toilettes.‎

‎Ce qui a fait sortir le conseil d’administration du centre de ses gonds […] On s’est donc assis autour d’une table, et ce qui en est résulté, ce sont des latrines prenant en compte la culture [des migrants].



« Des toilettes comme celles-ci correspondent plutôt à ce qui est courant dans les pays marqués par l’islam », explique Konrad Müller du conseil d’administration du centre socioculturel. « Et nous voulons ainsi donner aux gens venant de ces pays le sentiment qu’ils sont ici chez eux. »

Cela vaut aussi pour la possibilité de renoncer au papier toilette – dans les pays marqués par l’islam, on se nettoie avec de l’eau après avoir fait ses gros besoins […]

« Il faut donc installer un tuyau d’eau, ou au moins mettre un récipient d’eau à disposition », déclare Müller.

Il est également clair que ces toilettes ne doivent pas être orientées est-ouest, mais nord-sud. »On ne chie pas en direction de La Mecque », explique sans détours Konrad Müller.

Hans-Georg Lützenkirchen, autre administrateur du centre socioculturel, se réjouit lui aussi. « […] notre association se consacre aussi à l’apprentissage des relations interculturelles. Et la population autochtone peut dans cette affaire apprendre quelque chose sur les autres cultures."

[www.express.de]–alte-feuerwache-in-koeln–brauchen-muslime-ein-eigenes-wc–28138540
« Et nous voulons ainsi donner aux gens venant de ces pays le sentiment qu’ils sont ici chez eux. » Et, comme chacun sait, quand c'est chez eux ça n'est pas chez nous.

On ne saurait être plus clair.
On ne le dira jamais assez, quelle merde le grand remplacement...
Que Festivus festivus reçoive sur la tête les déjections de ses amis d'outre-Méditerranée, il y a là en somme une sorte de justice immanente, non ?
Pour les amoureux de la langue de Shakespeare : "justice immanente" (ou "juste retour des choses") se dit "poetic justice" dans cette langue, quand la poésie et le génie d'une langue étrangère décèlent le sens de l'événement, l'enrobent et le signifient en un trait.
Citation
Marcel Meyer
Que Festivus festivus reçoive sur la tête les déjections de ses amis d'outre-Méditerranée, il y a là en somme une sorte de justice immanente, non ?

Une note d'espoir cependant : selon une étude toute récente l'étron diversitaire, consommé modérément, développerait notre capacité à "vivrensemble".
A part ça Ibrahim et ses potes sont une vraie richesse - 400 000 euros ! [www.lavoixdunord.fr]
Citation
Pascal Mavrakis
A part ça Ibrahim et ses potes sont une vraie richesse - 400 000 euros ! [www.lavoixdunord.fr]

Mais à part ça, parler de génocide par substitution est exagéré....
Cette politique d'accueil des migrants clandestins, sans papiers d'identité et qui refusent de décliner leur identité, qui mentent effrontément sur leur âge, leur région ou pays de provenance, sera regardée par les générations futures comme une aberration, une non-politique, une pulsion anomique, un délire indigne d'un pays civilisé et prétendûment gouverné par la raison.

Soit,

A. comme le pense Attali et consort, ces gens sont utiles, indispensables à l'économie ; ils sont porteurs d'une richesse potentielle, ils "paieront nos retraites" et il nous les faut à tout prix pour "faire de l'Europe la première puissance économique au monde" (Attali), et dans ce cas, il convient d'adopter une politique migratoire offensive, systématique, avec émission de visas de séjour massivement accordés aux candidats au départ dans les pays de provenance, avec ouverture de "bureaux de recrutement" à Ouagadougou, à Bamako et ailleurs; et ne point tolérer la venue de "resquilleurs" du système, refouler ceux-ci dans l'heure comme on le fait des migrants sans visa en Australie;

Soit,

B. Il s'agit d'aider des malheureux persécutés, de leur offrir l'asile, la sécurité, pour un bail déterminé (trois ou cinq ans maximum), en prenant soin d'eux et donc en toute confiance mutuelle (identité et parcours de dûment déclinés, examinés cas par cas), et sans les intégrer à l'économie au-delà d'une formule de bénévolat, sans les faire entrer dans le marché du travail car tel n'était en rien leur motivation à se rendre en France ou à fuir leur pays.

Ce que font les pays d'Europe occidentale : tout en même temps anti-A et anti-B, en accueillant des resquilleurs du visa, des gens fourbes qui ne disent jamais la vérité sur leurs motivations véritables, qui méprisent les lois autant que les besoins et exigences des pays qui les accueillent, qui donnent la priorité à leurs choix personnels sur les choix et les besoins des sociétés d'accueil (ils naviguent à leur guise entre pays en vue de choisir parmi eux le mieux-disant); font partout du chantage aux droits de l'homme et à la prétendue "solidarité" en posant leurs exigences (quand il ne saurait y avoir de "solidarité" envers qui ne dit ni son nom ni ses motivations) ; les pays d'Europe occidentale accueillent ces resquilleurs pour, tout aussitôt, déclarer que c'est là politique économique judicieuse pour l'avenir, un "investissement" dont il ne fallait pas laisser passer l'opportunité. Bref, en se comportant comme une femme qui, se faisant violer brutalement par un bel inconnu, se résigne en se disant qu'il lui fera de beaux enfants, qu'au fond, il faut voir dans ce viol un avantage futur, car l'enfant, qui sera beau et fort, prendra soin d'elle quand elle sera vieille et déclinante ("ils paieront nos retraites").

Volà la non-politique mise en oeuvre par les pays asservis à l'Empire Mol de Mme Merkel et de son vizir Juncker.

Je ne sais si, dans l'histoire de ces pays, du temps des rois ou des empereurs fous, débiles ou sanguinaires, les peuples d'Europe eurent jamais à subir pareille avanie.
« Bref, en se comportant comme une femme qui, se faisant violer brutalement par un bel inconnu, se résigne en se disant qu'il lui fera de beaux enfants, qu'au fond, il faut voir dans ce viol un avantage futur, car l'enfant, qui sera beau et fort, prendra soin d'elle quand elle sera vieille et déclinante ("ils paieront nos retraites"). »

Tout est là, en effet, dans la féminisation totale de l'Europe. C'est cette féminisation et elle seule qui souhaite, permet et impose le Grand Remplacement, fût-ce au moyen du viol (mais l'Histoire prend rarement des pincettes).
D'ailleurs, les femmes qui se font violer ont des orgasmes bien plus souvent qu'on ne le croit.
@Dee
D'ailleurs, les femmes qui se font violer ont des orgasmes bien plus souvent qu'on ne le croit.
/)))

La non réaction des féministes allemandes (pour ne citer qu'elles) et des Allemandes en général semble aller dans le sens de votre message... Il y a aussi que le dressage au vivrensemble donne desormais d'excellents résultats.

Aucune réaction. Jamais. Même pas dans les urnes... Ainsi apprend-on que le 10 août 2017, à 6 h 20 du matin, une étudiante de 20 ans se trouvant dans le métro à Munich, en Bavière, a été agressée par un Noir qui lui a peloté les seins à plusieurs reprises. Le même jour, à Bonn, en Rhénanie-du-Nord-Westphalie, un homme au teint sombre s’exprimant en anglais a harcelé sexuellement des femmes seules à différents endroits de la ville. Le 9 août, à Fribourg-en-Brisgau, au Bade-Wurtemberg, un Somalien de 53 ans a touché, dans une gare, les fesses d’une dame de 23 ans et harcelé sexuellement un enfant ainsi qu’une autre femme. Le 8 août 2017 au matin, quatre Arabes ont harcelé sexuellement deux filles à Görlitz, en Saxe. Un passant est intervenu et a été menacé avec un couteau. Ce 7 août au matin, une dame de 56 ans promenant son chien a été violée à Erfurt, en Thuringe, dans un bois, par un homme d’origine étrangère au teint sombre. Le 6 août au soir à Vöhringen en Bavière, une Allemande de 16 ans à vélo a été attaquée sexuellement en rue par un Noir originaire du Mali qui a pris la fuite sans avoir pu passer à l’acte après que la victime s’est fortement défendue. L’agresseur a été finalement arrêté par les forces de l’ordre. Ce 5 août 2017, à 5 h 25 du matin à Halle, en Saxe-Anhalt, une femme de 27 ans a été agressée par deux hommes "au teint sombre" qui ont tenté de pénétrer à son domicile alors qu’elle refermait la porte. La dame a crié à l’aide. Lorsqu’un autre habitant de l’immeuble est intervenu, les deux agresseurs sont partis. La victime, sous le choc, a été hospitalisée... Etc. Etc. Et toujours aucune réaction. RIEN.
Les féministes, qu'elles soient allemandes ou saoudiennes, ne se font entendre que lorsqu'elles savent qu'il n'y a aucun risque pour elles. Le cancer féministe ne prolifère que dans un milieu où les hommes locaux sont faibles (romantiques, attachés à la liberté de la femme, persuadés que celle-ci vaut mieux qu'eux, etc.) : voilà pourquoi on n'entend pas beaucoup parler des féministes saoudiennes, et pourquoi les féministes allemandes se taisent dès qu'il y a des “migrants” impliqués. Face à des hommes issus d'une culture patriarcale authentique, qui leur colleront des baffes si elles commencent leur petit cirque (elles le savent), les féministes enlèvent leur piercings, se rasent les aisselles, arrêtent de se teindre les cheveux en bleu, retournent à la cuisine, et font même de bonnes petites épouses respectables, comme par enchantement.

Le féminisme européen prendra fin exactement le jour où le Grand Remplacement sera parachevé. Qu'on se rassure, donc, le féminisme est un mal qui disparaîtra spontanément — mais seulement après avoir tué le malade.
Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent poster des messages dans ce forum.

Cliquer ici pour vous connecter