Le site du parti de l'In-nocence

Pape remplaciste

Envoyé par Pascal Mavrakis 
24 août 2017, 23:42   Pape remplaciste
Bloc-notes : le désarmant irréalisme du pape François
Par Ivan Rioufol le 24 août 2017

À faire l’ange, le Pape met l’Europe en danger. En dépit de la pression démographique de l’Afrique et des tensions identitaires que connaissent les pays ouverts aux arrivées de populations musulmanes, François prêche l’accueil pour tous, clandestins compris. Lundi, il a rappelé que la "sécurité nationale" devait passer après la " sécurité personnelle". Il demande des "visas temporaires spéciaux" pour les personnes qui fuient les conflits. Il s’oppose aux 'expulsions collectives et arbitraires de migrants et de réfugiés'. Il réclame le 'regroupement familial, y compris des grands-parents, des frères et sœurs et des petits enfants, sans jamais le soumettre à des capacités économiques'. Il dénonce la détention de 'ceux qui entrent sur le territoire national sans autorisation'. Le Pape estime en outre que les étrangers doivent avoir accès aux soins et "aux systèmes de pension". Il s’oppose à l’assimilation, qui "conduit à supprimer ou oublier sa propre identité culturelle ".

Cette irréaliste générosité dévoile un égoïsme. Le Pape se désintéresse, en effet, du désarroi des peuples européens confrontés à la montée en puissance d’une immigration du tiers-monde et d’une culture islamique offensive. Jean-Paul II était plus lucide quand, en juin 2003, il invitait à avoir "un juste rapport avec l’islam " et à "être conscient, entre autres, de la divergence notable entre la culture européenne, qui a de profondes racines chrétiennes, et la pensée musulmane ". Cette prudence n’est pas celle de François. Sa défense d’une Europe multiculturelle est même suicidaire : elle permet à une civilisation historiquement opposée à l’Occident de s’y enraciner, y compris par l’intimidation ou la force. Abdelwahab Meddeb, intellectuel français, avait pourtant prévenu : "Le Coran porte dans sa lettre la violence, l’appel à la guerre. La recommandation de tuer les ennemis et les récalcitrants n’est pas une invention malveillante, elle est dans le texte même du Coran. » François ne peut ignorer ces alertes des musulmans éclairés.

Son aveuglement, qui conforte les belles âmes, est affolant de naïveté et d’entêtement dans l’erreur

24 août 2017, 23:53   Re : Pape remplaciste
Que notre Pape se rassure, la prophétie d'Hourria Boutelja (franco algérienne version "Indigènes de la République") : "Il n'est pas dit que la génération qui suit acceptera la présence des blancs", est sur le point de se réaliser.
25 août 2017, 22:15   Re : Pape remplaciste
P. Lellouche, à propos des migrants : "Ce sont simplement de jeunes gens qui ont décidé, portable à la main, de tenter leur chance en Europe où la télévision leur dit que l'on y vit beaucoup mieux."

"Le message du pape sur les migrants est dévastateur pour l'Europe"

Figarovox
31 août 2017, 11:35   Re : Pape remplaciste
La renonciation de Benoît XVI fut une vraie catastrophe.
23 septembre 2017, 07:57   Re : Pape remplaciste
Pas difficile de comprendre pourquoi ce pape qui, comme Macron, voudrait un "monde ouvert et solidaire", plaît tant aux médias :

…...
Migrants : le pape François « préoccupé » par les réactions des catholiques européens
ARTICLE | 22/09/2017 |


Le pape François a reçu le 22 septembre 2017 les directeurs nationaux de la pastorale pour les migrants, présents à Rome pour un colloque organisé par le Conseil des conférences épiscopales d’Europe du 21 au 23 septembre 2017. Le pontife leur a confié se sentir « préoccupé » par les réactions de rejet des catholiques européens face aux migrants.

« Je ne vous cache pas ma préoccupation face aux signes d’intolérance, de discrimination et de xénophobie que l’on rencontre dans diverses régions d’Europe », a déclaré le pape François. Celles-ci, a-t-il estimé, sont « souvent motivées par la méfiance et par la peur de l’autre, du différent, de l’étranger ».



Le pontife a ensuite ajouté dresser la « triste constatation que nos communautés catholiques en Europe ne sont pas exemptes de ces réactions de rejet ». Le pape a regretté que de tels comportements soient « justifiés » par « un devoir moral imprécis » de conserver l’identité culturelle et religieuse « originelle ».

L’Eglise, a-t-il fait observer, s’est diffusée sur tous les continents « grâce à la migration » des missionnaires. Ceux-ci, a ajouté le pape, étaient « convaincus » de l’universalité du message de salut de Jésus Christ destiné aux individus de « toutes cultures ».

Les flux migratoires, « nouvelle frontière missionnaire »

Dans l’histoire de l’Eglise, « les tentations d’exclusivisme et d’isolement culturel » n’ont pas manqué, a rappelé le Souverain pontife. Mais selon lui, « l’Esprit saint a toujours permis de les dépasser » favorisant une constante ouverture vers l’autre. Et ce, afin d’offrir une « possibilité concrète de croissance et d’enrichissement ».

Dans une perspective missiologique, les flux migratoires contemporains représentent pour le pape François une « nouvelle frontière missionnaire », une occasion privilégiée d’annoncer Jésus Christ et son Evangile « sans se déplacer de son propre environnement ». Ainsi chacun peut « témoigner concrètement » de la foi chrétienne dans « la charité et le profond respect pour les autres expressions religieuses ».

La rencontre avec les migrants et réfugiés d’autres confessions et religions constituent donc un « terrain fécond pour le développement d’un dialogue œcuménique et interreligieux sincère et enrichissant ».

[www.famillechretienne.fr]
Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent poster des messages dans ce forum.

Cliquer ici pour vous connecter