Le site du parti de l'In-nocence

Tabula rasa

Envoyé par Pierre Jean Comolli 
08 octobre 2017, 04:23   Tabula rasa
A présent, l'effacement de pans entiers de l'histoire des cultures peut être exigé par des militants haineux d'eux-mêmes, des assassins de la mémoire déguisés en justiciers redresseurs de torts : A New York, la statue de Christophe Colomb fait polémique.

Cette annulation, comme on sait, peut également prendre la forme tragi-comique d'un bon vieil acte manqué : un mémorial de la shoah au Canada qui omet de mentionner...les juifs.

Francis Marche pariait il y a peu qu'un jour prochain, les camps de la mort seraient justifiés. Encore faudra-t-il pouvoir s'en rappeler, des camps.

Car peut-être avez-vous entendu parler de ce merveilleux stratagème thérapeutique consistant en l’absorption de quelques comprimés de bêta-bloquants pour chasser de l'esprit les souvenirs les plus douloureux. Les anticipations les plus ténébreuses et extravagantes de K. Dick battues à plate couture... Rayer de la mémoire la totalité du négatif ! Les chamans et les anti-hégéliens en rêvaient, le propanolol l'a fait ! (Deleuze admirait infiniment Spinoza pour avoir, entre autre, ignoré le négatif, pensé comme s'il n'existait pas. Cette néantisation du négatif, qui jetait l'homme avec l'eau du bain, finît par ne plus plaire du tout à Jean Hyppolite, qui tourna définitivement le dos à Deleuze.)
08 octobre 2017, 08:53   Re : Tabula rasa
Francis Marche pariait il y a peu qu'un jour prochain, les camps de la mort seraient justifiés. Encore faudra-t-il pouvoir s'en rappeler, des camps
///


Comment les oublier ?
La Shoah et les camps sont notre unique mémoire, notre « devoir de mémoire », comme on dit. Musées et mémoriaux, stèles et plaques, cérémonies commémoratives, déclarations de repentance se multiplient à l'infini, des voyages sont organisés sur les lieux d’extermination de Pologne et les collégiens, les lycéens, sont obligés d'y participer. Il y a aussi l'aspect "business", mais ça nous emmènerait trop loin.
Cette mémoire-là, on n'y touche pas.
08 octobre 2017, 09:25   Re : Tabula rasa
On lit dans le lien donné par P.-J. Comolli que le propanol est porteur de promesses pour le traitement des phobies. Nous y sommes : l'islamophobie a son remède.

Quant à nous, il ne nous reste plus qu'à mettre la main sur la panacée pharmacologique anti-nausée.
08 octobre 2017, 20:44   Re : Tabula rasa
Citation
Pascal Mavrakis
Francis Marche pariait il y a peu qu'un jour prochain, les camps de la mort seraient justifiés. Encore faudra-t-il pouvoir s'en rappeler, des camps
///


Comment les oublier ?
La Shoah et les camps sont notre unique mémoire, notre « devoir de mémoire », comme on dit. Musées et mémoriaux, stèles et plaques, cérémonies commémoratives, déclarations de repentance se multiplient à l'infini, des voyages sont organisés sur les lieux d’extermination de Pologne et les collégiens, les lycéens, sont obligés d'y participer. Il y a aussi l'aspect "business", mais ça nous emmènerait trop loin.
Cette mémoire-là, on n'y touche pas.

Il y a bien une histoire de la shoah qui est comme une religion. Mais il existe aussi une histoire des faits de la destruction des juifs qui fait l'objet d'un révisionnisme exprimant ouvertement l'antisémitisme musulman. Cette sorte d'antisémitisme, je ne vous apprends rien, est la chose la mieux partagée par les musulmans et ceux, multiples et variés, qui, en Europe et en Amérique du nord, les idolâtrent. Trudeau, dont l'islamolâtrie est telle qu'elle doit embarrasser les musulmans eux-mêmes (Wallah, y l'en fait trop là quand même...), était comme par hasard du scandale qu'évoque l'article du New York Times.
Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent poster des messages dans ce forum.

Cliquer ici pour vous connecter