Le site du parti de l'In-nocence
Clichy-la-Garenne :

video: [twitter.com]
Les huit résistants de la semaine dernière semblent avoir fait des émules chez les élus :

[lelab.europe1.fr]
Vous noterez l'affiche: « Stop aux prières de rue illégales »
Parce qu"il y a maintenant des prières de rues légales .

Pécresse, c'est quand même ce qu'on fait de mieux en matière d'esprit Versaillais. Cette faune-là a acclamé Bismarck. Elle ovationnera tous les mollahs qui s'occuperont des prières de rue (illégales).

C'était aussi le bon moment d'aller taper dans la garde-robe rouge, histoire d'être vue de loin.
D'ailleurs, l'article précise qu'elle est passée rapidement ... C'est tout dire.

En plus, la maréchaussée qui s'emploie à les protéger de la foule plutôt qu'à virer les bachi-bouzouks: en voila qui ont trouvé un vrai travail à faire entre deux 3_heures_de_travail.
C'est vrai, j'exagère. A leur tête, on voit bien qu'ils en ont marre de sécuriser ÇA.
Faire de Pécresse une "résistante"... autant dire de Besancenot qu'il est un patriote ! Certes, LR est un parti moins ouvertement remplaciste que le PS ou qu'"En marche" - mais bon, à part ça, une fois au pouvoir, quelle différence ?
Pour la totalité des médias main stream, il ne s'agit que d'un désagrément.

Un désagrément de mosquée. Pour le solutionner, il suffit de trouver un nouveau lieu, pour une nouvelle mosquée.

Qui, mieux que Pécresse, est à même de trouver ce lieu, personne !
Donc Pécresse est la solution au problème.
Elle proposera, dans son petit costume rouge, une mosquée aux Musulmans. Et, le jour venu (un vendredi) où les musulmans inaugureront leur mosquée, comme pour Bismarck, elle ira les acclamer.
Voila.
Une prière de rue, une mosquée.

La différence entre Bismarck et les mollahs, c'est qu'on acclame Bismarck dans la rue. On acclame les mollahs dans la mosquée. C'est tout.
C'est curieux les élus de gauche qui tout au long de leur histoire ont exprimé plus d'anticléricalisme et une sourcilleuse défense de la laïcité étaient absents. Je n'y comprends plus rien.
Les envahisseurs portent plainte :

[www.lefigaro.fr]

Les envahisseurs sont des victimes.
Les envahisseurs portent plainte


Le jeu des perles de verre


Les envahisseurs ne portent pas plainte, ils contre-manifestent par les voies légales .

C'est le jeu des perles de verre, d'Hermann Hesse. Le fonctionnement du jeu n'est pas détaillé, chacun est libre de le faire fonctionner comme bon lui semble, dans une province idéale, la Castalie France, ou chacun applique son imaginaire et sa pédagogie propre.
{
   Les politiques qui jouent au jeu de la politique,
+ Les islamistes qui jouent au jeu de la religion,
+ Les médias qui jouent au jeu des masses médias.
= ——————————————————————
TOTAL:             ▼    l'ultra-libéralisme ▼
}
C'est à dire un espace-vide sans État.
La France est devenue le grand jeu des perles de verre.

POURQUOI L’ÉTAT N'INTERVIENT-IL PAS ?
PARCE QUE D’ÉTAT FRANÇAIS, IL N'Y-EN A PLUS BESOIN. L’ÉQUILIBRE ENTRE LES FRANÇAIS DOIT SE FAIRE DE LUI-MÊME, COMME UNE SOUPE DONT ON ATTEND PATIEMMENT QU'ELLE REFROIDISSE.

Ce qui survient, ce n'est pas le fascisme. C'est la science. La science au service du fascisme.



Dit sans ironie: « si tout cela n'était pas voulu, ça se verrait. »
J'apprends que les prières de rue sont désormais "interdites" à Clichy. A coup sûr, la municipalité et les services de l'Etat ont dégoté une salle de prière adaptée et roulent des mécaniques auprès des FDS en décrétant cette pseudo-interdiction. Interdire quoi que ce soit aux musulmans dans nos sociétés qui, désormais, ne sont plus solidairement organiques qu'avec eux, par définition, cela n'a aucun sens. D'où les feintes officielles.
« Choqué » par les prières de rue, Abdallah Zekri, membre du CFCM demande que les pouvoirs publics doublent le nombre de lieux de culte pour les musulmans en France. Il y en a actuellement 2 500.
Un sociologue est un sociologue (réentrance recherchée et voulue), qui

1) considère un jouet (par ex, l'islam en France)
2) démonte le jouet
3) conclut qu'il n'y a pas de jouet.

Pour un sociologue, il n'y a pas de jouet, pas d'islam, pas de pays, pas d'homme ni de femme. D'ailleurs, il n'y a rien, c'est pourquoi tout sociologue est nécessairement { sociologue & philosophe } ou bien { sociologue & anthropologue } ou bien { sociologue & pneumologue }.
Exemple flagrant ce matin, comme quoi les tenants du Bien n'arrivent même plus à nous présenter habilement leurs bobards.

Aux "Grandes Gueules​" Elina Dumont intervient sur le 1er sujet : Clichy et les prières de rue, et ce après que plusieurs intervenants, par téléphone, aient crié à la provocation !
Mais d'après cette dame, ça n'est pas de la provocation... Les musulmans ont besoin de "lieux de prière", c'est tout.
On lui fait pourtant observer, très gentiment :
1/ que Clichy dispose de deux mosquées vers lesquelles les musulmans peuvent se diriger.
2/ que lors de la dernière "prière de rue" il y avait surtout des musulmans ne résidant pas à Clichy.
Mais elle s'en fout, Elina Dumont, car elle a décidé que ce n'était pas, mais pas du tout, de la provocation !
1 heure après, autre sujet : faut-il remplacer les courtes peines de prison par des TIG (travail d'intérêt général) ?
Un auditeur appelle, furibard, pour nous faire profiter de son expérience.
Un CPF (sans aucun doute) l'avait agressé (bras cassé quand même) et avait dégradé sa voiture : le type avait été condamnée par un Tribunal Correctionnel à 20 jours de TIG.
Quand il revint au Tribunal pour je ne sais plus quelle raison, il se vanta auprès de la Présidente d'avoir passé 20 jours à buller et boire du café !...
Et l'auditeur de dire : "les TIG, c'est du bidon, ça ne sert à rien !"
Et Elina Dumont de demander à l'auditeur : "vous ne croyez pas que votre agresseur a dit ça par provocation ?"...
mais le fait que les musulmans ont besoin de "lieux de prière".

Ce "besoin de lieux de prière" et la mise en défaut systématique des autorités françaises qui ne les fourniraient pas est une tartufferie sans nom de la part de ces provocateurs et de leurs amis collabos.

Je me suis trouvé dormir un jeudi soir dans un hôtel du centre de Kuala Lumpur, capitale de la Malaisie, pays d'Asie musulman, plus précisément, pays d'Asie où l'islam est religion d'Etat (ce qui n'est pas le cas du voisin indonésien, pourtant lui aussi majoritairement musulman). Inutile de préciser que les mosquées y abondent, certaines, dans ce quartier de Kuala Lumpur ou non loin de lui, sont absolument gigantesques.

Or grande et sourde rumeur confuse toute la nuit du jeudi sous la fenêtre de ma chambre d'hôtel, et au petit matin, le vendredi donc, un chant de prière monte des rues entourant cet immeuble : le spectacle de ma fenêtre me sidère : des milliers de fidèles se prosternant sur les tapis de prière disposés sur le bitume humide de la pluie. Toutes les rues sont envahies. Aucun véhicule ne circule. La foule est innombrable, très intimidante.

Conclusion : il s'agit pour les mouvements salafistes d'occuper la rue comme on dit en termes stratégiques et militaires occuper le terrain. La voilà, la cause des prières dans la rue : une provocation politique, une manifestation politico-religieuse qui doit défier le pouvoir politique en place tout en permettant de "se compter".

LA PRIERE DE RUE FAITE EN MASSE EST UNE MANIF DE MASSE, RIEN D'AUTRE.
17 novembre 2017, 21:19   Occuper le terrain
C'est l'évidence même.

Dans le style "occuper le terrain", on se souvient peut-être que la question des "apéros géants" a été vite réglée, sitôt que perçue comme une menace de rassemblement autochtone : trois semaines, un mois, d'occupation du terrain et... plus rien.
18 novembre 2017, 12:05   Re : Occuper le terrain
On avait déjà remarqué, lors des premières manifestations de ce phénomène rue Myrah, dans le XVIIIème arrondissement, où affluaient des gens parfois venus de lointaines banlieues, que dans le même temps la Grande Mosquée de Paris était toujours aux trois quarts vide.
18 novembre 2017, 14:26   Re : Occuper le terrain
Et on avait déjà remarqué que le petit monde politico-médiatique n'avait, comme d'hab', rien remarqué... Le FN avait d'ailleurs été accusé de "faire de la récupération", comme d'hab' là aussi.
Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent poster des messages dans ce forum.

Cliquer ici pour vous connecter