Le site du parti de l'In-nocence

Justice contemporaine

Envoyé par Eric Beckford 
12 novembre 2017, 14:26   Re : Justice contemporaine
Eh oui, quand on est une femme, on s'en tire toujours à très bon compte. Mieux encore que lorsqu'on est un jeune-des-quartiers-sensibles, c'est dire.

« Les choses de la vie ont fait que la jeune femme, mère d'un enfant, a tissé des liens étroits avec un jeune de 15 ans et demi »

L'attrait du bad boy, même s'il n'a pas 16 ans, reste plus fort que tout. Les sociétés patriarcales savaient très bien cela, et agissaient en conséquence. En d'autres lieux et à d'autres époques, elle aurait écopé à tout le moins d'une mise au ban durable de la société.

« Le décalage intellectuel était flagrant mais leur attirance physique a pris le dessus. »

Ah, le fameux décalage intellectuel, c'est terrible, ma p'tite dame...
12 novembre 2017, 17:03   Re : Justice contemporaine
Ouais Trystan, faudra vous y faire... Nous ne sommes pas (plus) au niveau, les femmes (trop intelligentes, trop fortes, trop libres) nous intimident, elles nous font peur, nous avons perdu notre place, nos codes, nos repères, alors certaines, plus compréhensives, plus gentilles, se proposent de "nous aider" (j'ai entendu ça récemment), car "les hommes ne peuvent pas s'en sortir tout seuls", "quelle est leur place dans une société où les femmes sont libérées ?" etc.
12 novembre 2017, 17:42   Re : Justice contemporaine
Je me suis dit qu'on pourrait évoquer Jeremy Corbyn, le leader du parti travailliste britannique. Ça me paraissait un bon sujet de débat..des hommes mûrs, mais même eux peinent souvent à s'enthousiasmer pour ses projets universitaires, parmi lesquels une émission de radio sur "la pression subie par la femme noire pour se conformer aux stéréotypes de la beauté blanche".

Il est urgent que tout homme à qui une dinde de ce type impose ce genre de sujets de conversation se barre en courant.
12 novembre 2017, 17:47   Re : Justice contemporaine
à d'autres époques, elle aurait écopé à tout le moins d'une mise au ban durable de la société.

Ce n'est pas qu'il faille réclamer la même injustice pour tou.s.te.s. Ce qui devrait choquer, c'est la différence de vocabulaire, d'acharnement, de sanction —pour des degrés de gravité très différents —selon que le justiciable appartient à un sexe ou à l'autre.

Ce sont les confidences du jeune qui se disait harcelé, à une surveillante, qui ont débouché sur un signalement

Si le harceleur avait été un homme, le viol par personne ayant autorité aurait été une évidence.
12 novembre 2017, 17:53   Re : Justice contemporaine
Il est urgent que tout homme à qui une dinde de ce type impose ce genre de sujets de conversation se barre en courant
////

(Rires). Je me souviens d'en avoir rencontré une de la même farine, dans un bar parisien je crois, et qui m'avait bassiné toute la nuit avec son projet de "création d'une fondation pour les autistes"... Rien de tel pour vous flinguer le désir.
12 novembre 2017, 17:55   Re : Justice contemporaine
C'est ce que nous sommes de plus en plus nombreux à faire, Cher Eric Beckford. Nous nous barrons.

Il n'est décemment plus possible de s'accoupler et de vivre avec “ça” ; et je suis certain que bien des hommes, à mesure que le cancer féministe progressera, préfèreront leur ordinateur, leurs livres, leur guitare, leurs haltères, leurs jeux vidéos — n'importe quoi, plutôt que la femme d'aujourd'hui, qu'elle soit jeune et arrogante ou vieille et désespérée.

Et l'on se demandera encore pourquoi les Occidentaux ne font plus d'enfants, et pourquoi ils se font si rapidement remplacer. Pour comprendre on ressortira à l'occasion le bon vieil oncle Adolphe des cartons, et puis l'on fondera encore six ou sept partis politiques et autres “Mouvements pour la France”.

Alors que...
12 novembre 2017, 17:57   Re : Justice contemporaine
"je suis certain que bien des hommes, à mesure que le cancer féministe progressera, préfèreront leur ordinateur, leurs livres, leur guitare, leurs haltères, leurs jeux vidéos"

Et l'islam.
12 novembre 2017, 18:31   Re : Justice contemporaine
Alors que...

Ce que nous dégageons ce sont des tendances, de plus en plus imposées, de plus en plus hystériques, les exceptions n'en étant que plus remarquables. Mais il est vrai que tout homme blanc actif, sain, peut avoir un jour à rendre des comptes, y compris judiciaires, sur l'orthodoxie présente ou passée de ses moeurs.
Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent poster des messages dans ce forum.

Cliquer ici pour vous connecter