Le site du parti de l'In-nocence

Palmarès radiophonique

Envoyé par Thierry Noroit 
18 novembre 2017, 15:26   Palmarès radiophonique
Un incident de santé sans gravité m’ayant tenu alité plusieurs jours j’ai pu écouter à jet continu France Culture, à tous les horaires. Mon sentiment général est plus positif que prévu. Il subsiste de bonnes émissions mais pas aux heures de grande écoute. Voici un petit palmarès, éminemment subjectif, du meilleur comme du pire.

Animateur parlant la meilleure langue (et de très loin) : Ghaleb Bencheikh (Questions d’Islam, dimanche 7h – 8h). J’aurais préféré désigner un Jean Dupont, mais il faut se rendre à l’évidence quand elle est si écrasante.

Animatrice la plus nunuche : embarras du choix mais la palme revient après lutte à Joëlle Gayot (Une saison au théâtre, dimanche 15h30 –16h)

Emission la plus conforme à ce qu’on attend de France Culture : L’Art est la matière de Jean de Loisy (dimanche, 14h-15h). Emission très simple frôlant la perfection. On ne touche à rien.

Voix féminine la plus agréable : Aurélie Luneau (De cause à effets, dimanche 16h–17 h)
Timbre, ton, élégance, autorité : la perfection. – Une mention à ma chère Olivia Gesbert
(La Grande table, semaine, 12 h – 13h30) qui s’en tire remarquablement bien, dont la
voix est idéalement posée et la diction, sans défaut. – Une autre mention à la jeune Céline Du Chéné dont la douce voix aristocratique et un peu maniérée produit un contraste saisissant quand elle débite des énormités dans son Encyclopédie pratique des mauvais genres (Mauvais genres, samedi 22 h–23 h).

Voix féminine la plus épouvantable : Mathilde Serrel, chronique chaque matin de la semaine à 8h45. Voix marécageuse de pocharde, l’auditeur se sent souillé dès qu’elle ouvre la bouche. Elle remplace l’ancien Mathieu Conquet au même horaire. Renaud Camus se plaignait de la conquettisation des esprits. Combien pire, à mon avis, l’atroce serrellisation des oreilles.

Voix masculine la plus juste : Guillaume Erner (Les Matins, en semaine, 7 h–9 h). Ecoutez, depuis deux ans, c’est une chance inouïe d’avoir chaque matin cet homme-là au lever, en remplacement du sinistre Marc Voinchet. Guillaume Erner à lui seul nous prouverait que le pire n’est pas toujours sûr. Pourvu que ça dure.

Emission la plus crispante : La Dispute d’Arnaud Laporte (semaine, 19h – 20h). Un festival du plus mauvais langage, voilà, du coup, pour le coup, ‘fectivement… Critiques indigentes, voix de cauchemar, animateur ridicule. Un désastre. L’animateur serait le fils de l’écrivain d’extrême avant-garde mallarméenne Roger Laporte qui écrivait surtout pour expliciter pourquoi il lui était impossible d’écrire. Que le fils n’a-t-il suivi la même voie !

Emission la plus intolérablement nulle : Service protestant par Michael Scheffer (dimanche 8h30 – 9h). Papotages ultra conformistes de vieux parpaillots cacochymes, rengaines bien-pensantes et pendant ce temps-là créolisation accélérée de leur rite.
Excellent ! Merci beaucoup. Comme en 2018 je vais passer deux fois sur le billard, je ne manquerai pas, pendant mes convalescences, d'écouter France Culture en tenant compte de votre diagnostic.
18 novembre 2017, 17:21   Re : Palmarès radiophonique
Merci. J'admire votre abnégation. Avez-vous quelque chose pour un citoyen de santé désespérément solide et rude, et dont il n'est pas prévu qu'il passe un jour sur le billard?

Parfois, j'envie les patients, les valetudinaires, ces grands affectés de maux chroniques lents et mystérieux, Blanchot, Gide, et qui immanquablement finissent nonagénaires, frileux, souffreteux, délicats et increvables.
Gadamer, Francis ! Le zigue a vécu 100 ans malade de mille maux. Mmmh c'était un colosse, donc ça compte moins, c'est vrai... Norbert Élias, était plus malingre, lui, et tout aussi souffreteux, pourtant il vécut plus de 90 ans. Sûrement son succès et sa reconnaissance très tardifs ont-ils eu sur lui l'effet d'une seconde naissance.
18 novembre 2017, 17:50   Re : Palmarès radiophonique
Mouais... Tous des dégénérés comparés à ce roc que fut le grand Jünger !
18 novembre 2017, 19:02   Re : Palmarès radiophonique
"La dispute" est en effet pénible. Il faudrait citer aussi le magazine "Soft Power", où le présentateur inventa un jour, comme le mot français ne lui venait pas, le verbe "focusser". En revanche, j'aime bien les cours du Collège de France entre 5h et 6h du matin, avant qu'une dame à l'accent italien vienne souhaiter "une belle journée", "un beau lundi, mardi, mercredi, etc ...'
19 novembre 2017, 15:59   Re : Palmarès radiophonique
Je vais écouter de ce pas, c'est justement l'heure et le jour, Mademoiselle Aurélie Luneau.
Pour une fois que les charmes de la féminité sont chantés ici, je ne vais pas laisser passer ça.
20 novembre 2017, 11:57   Re : Palmarès radiophonique
Cher Henri Bès, j'ai préféré me concentrer sur les émissions produites et diffusées par France Culture. En ce qui concerne les cours du Collège de France c'est juste une retransmission. Certes louable. Quoique l'horaire de diffusion soit le plus dissuasif possible ! En outre l'intérêt de ces cours, pour le grand public cultivé, est variable. La marque "Collège de France" recouvre une marchandise hétéroclite. Ces derniers temps, il s'agissait d'un sociologue sous-bourdieusien sans grand intérêt, à mon goût... et à 5 heures du matin. Tous les professeurs n'ont pas la robuste pertinence et l'obstination quasi paysanne d'un Henri Laurens (cours sur la situation politique au Moyen-Orient) qui, lui, est un champion ! - L'animatrice qui suit, Dani Legras, n'est pas italienne mais brésilienne. Son accent à couper au couteau et son élocution embarrassée ont peiné à me séduire. Mais ça va mieux. Elle est sans arrogance et a quelque chose de "gentil", denrée peu répandue sur France Culture.
Je les trouve souvent très soporifiques, ces cours. Bouveresse et Tiercelin, pour ne parler que des philosophes, ne sont vraiment pas des foudres de guerre. Ils passent leur temps à lire, assez mal en plus, de manière guère audible, d'interminables extraits d’œuvres avant d'entrer, semble-t-il, dans le vif du sujet. A la lettre, il ne se passe rien ou pas grand-chose pendant leurs cours ou conférences (jusqu'à quand vont-ils gloser sur l'opposition entre philosophie analytique et philosophie "continentale"?). L'historien Boucheron est plus éloquent, mais comme il est l'auteur de la saloperie intitulée "Histoire mondiale de la France", je passe mon chemin. Le chimiste Fontecave, également, est intéressant à entendre ; encore faut-il aimer les enzymes.

A noter: le temps absurdement long de téléchargement des vidéos et les très agaçants problèmes de figeage (et mon domicile est équipé en fibre optique!). France déclinante, quand tu nous tiens...
20 novembre 2017, 16:20   Re : Palmarès radiophonique
J'avais fait allusion quelque part aux meilleurs des mondes d'Huxley. En cherchant une info sur le livre, je suis tombé sur le site de JPDepot sur Youtube, qui présente ce qu'il appelle ses "alchimies du roman". J'ai écouté sa dernière alchimie du roman, "le Palais des rêves", d'Ismaïl Kadaré. Il y a même "le jeu des perles de verre" de Hermann Hesse.

Ces vidéos sont téléchargeables.
On peut les télécharger toutes et les mettre, sur un clé USB, sur un iphone, dans sa voiture, c'est ce que je fais.
Si vous voulez télécharger une vidéo de youtube, voici la démarche:
mettre 'pwn' devant 'youtube' (qui devient par conséquent pwnyoutube).
Par exemple:
https:// www. youtube. com / watch ? v = s9EDoLAfxlI
devient
https:// www. pwnyoutube. com / watch ? v = s9EDoLAfxlI

Là, il n'y a plus qu'à suivre les options.
1) Ceux qui veulent récupérer la vidéo choisissent "Download Video",
          • Use one of: Telecharger warn
• generate download link
• ... etc ...
2) Ceux qui ne souhaitent que le MP3, le son, pour dans la voiture par exemple, choisissent "Convert to MP3"
• Use one of: Conv2 MP3
• Convert
• Continue ...
• Download

(etc)
Pour la lecture des vidéos, prendre de préférence VLC (videolan)
21 novembre 2017, 09:03   Re : Palmarès radiophonique
Citation
Pierre Jean Comolli
Je les trouve souvent très soporifiques, ces cours. Bouveresse et Tiercelin, pour ne parler que des philosophes, ne sont vraiment pas des foudres de guerre. Ils passent leur temps à lire, assez mal en plus, de manière guère audible, d'interminables extraits d’œuvres avant d'entrer, semble-t-il, dans le vif du sujet. A la lettre, il ne se passe rien ou pas grand-chose pendant leurs cours ou conférences (jusqu'à quand vont-ils gloser sur l'opposition entre philosophie analytique et philosophie "continentale"?). L'historien Boucheron est plus éloquent, mais comme il est l'auteur de la saloperie intitulée "Histoire mondiale de la France", je passe mon chemin. Le chimiste Fontecave, également, est intéressant à entendre ; encore faut-il aimer les enzymes.
A noter: le temps absurdement long de téléchargement des vidéos et les très agaçants problèmes de figeage (et mon domicile est équipé en fibre optique!). France déclinante, quand tu nous tiens...

J'avoue que je n'en écoute que des fragments, de ces émissions, à une heure vraiment matinale, ce qui doit émousser mon esprit critique. Mais j'ai gardé un très bon souvenir de l'histoire d'un paysan quechua monolingue dont le combat pour la préservation des terres traditionnelles contre les accapareurs, au Pérou, avait attiré l'attention, sur la base d'un malentendu, des activistes marxistes de Lima, hispanophones, qui n'avaient rien compris à ses motivations et au sens de son action. Ou bien ce commentaire d'un économiste sur la postérité idéologique de la Parabole des Talents depuis Luther jusqu'à nos jours. Ou encore cette série d'émissions peu palpitantes, mais consacrées à la correspondance entre les rois d'Ugarit et leurs généraux, au XIV°s av. J.C. Bref, des morceaux lumineux, que j'écoute d'autant plus volontiers que je ne sais pas qui parle : après tout, c'est France-Culture, et l'heure matinale ne signifie pas une pause dans le combat idéologique de cette radio.
Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent poster des messages dans ce forum.

Cliquer ici pour vous connecter