Le site du parti de l'In-nocence

La cigarette, vous connaissez ?

Envoyé par Pascal Mavrakis 
Paris. Le conducteur leur refuse une cigarette, les 6 agresseurs armés l’extirpent de sa voiture et le tabassent.



[actu17.fr]
Question bête : plus la "diversité" (ethnique) augmente, plus ce type d'agression (pour une cigarette, pour un regard, pour n'importe quoi) se développe, pourquoi ?
Réponse bête: parce que, agresser quelqu'un, sous n'importe quel prétexte, renforce la cohésion du groupe des divers, assoit la position du dominant, et accessoirement, les libèrent de leurs frustrations. En quelque sorte, on est en plein management.
Citation
Pascal Mavrakis
Question bête : plus la "diversité" (ethnique) augmente, plus ce type d'agression (pour une cigarette, pour un regard, pour n'importe quoi) se développe, pourquoi ?

Pascal, de nouveau vous filez un mauvais coton... Sous l'ère remplaçiste, on n'associe pas, c'est tout ! Hier soir, j'ai découvert que la RDC et l'Egypte avaient récemment passé le cap des 90 millions d'habitants. Dans la foulée, j'ai pu lire que, très curieusement, la pauvreté et les tensions augmentent dans ces pays. Bizarre... Là-dessus, imaginer que, dans les cinq ans à venir, le nombre d'immigrés clandestins provenant de ces pays va exploser en Occident est une erreur, que dis-je, une folie !

Donc laissez tomber tout cela, les causes premières, les liens logiques, les déductions... Plus personne, je dis bien plus personne, du sommet des Etats à la tête des organisations internationales, que celles-ci soit gouvernementales ou non, ne parle de démographie. Prenons-en sagement de la graine, et imputons la mort de la planète et des nations, je sais pas moi..., aux ondes gravitationnelles ?
Merci pour ces 2 réponses pas bêtes du tout.
Toujours à propos de la cigarette : il est désormais question d'interdire la cigarette à l'écran... Je propose qu'après avoir fait disparaître les petits cochons roses des manèges, les crèches municipales et les calvaires, on interdise l'apparition de FDS sur les écrans !
Question bête : plus la "diversité" (ethnique) augmente, plus ce type d'agression (pour une cigarette, pour un regard, pour n'importe quoi) se développe, pourquoi ?


Ma main au feu que ceux qui ont attaqué sont tous cousins, au sens filiale du terme.

La formule à retenir :

- Moi contre mon frère,
- Moi, mon frère, contre mon cousin,
- Moi, mon frère, mon cousin, contre l'étranger


Formule fondamentale définissant le comportement de toute structure familiale communautaire (cad, la tribu de bédouins, comme dans le désert, les tribus sont des structures politique fortement endogames ...).
C'est cela qui explique que toutes les tribus dans le désert passent indifféremment de l'élevage de chameau au pillage.

La formule vaut pour les wesh wesh, mais aussi les roms qui n'échappent pas à ce type de structure familiale. Les huns relèvent aussi de la structure familiale étendue.


C'est la raison pour laquelle ils se nomment tous 'cousin'.

La structure familiale étendue est une structure essentiellement politique. En agissant ainsi, ils assurent leur cohésion et pérennisent une structure familiale qui les englobent totalement et sans laquelle ils ne sont plus rien.

Il n'y a pas l'ombre d'une chance que ce type de structure anthropologique passe un jour dans la société française. A moins, évidemment, que ce soient eux, un jour, les français.


- Salut cousin.
- Salut cousin.
- Comment ça va cousin ?
- Et toi cousin ?

Voilà tout ce qui fait la finesse de la structure familiale communautaire.
Il est bien entendu qu'un cefran ne peut en aucun cas être un cousin.

 
Les Corses sont aussi à structure familiale communautaire, ce qui explique sans doute la forte résistance dont il ont su faire preuve (avec la plages aux voilées ).
En fait, les Corses résistent parce qu'ils ont les mêmes organisations familiales que les wesh wesh.
 
(Ils se connaissent de longue date, comme en témoigne le drapeau corse).
Violé pour une cigarette... :

[www.ouest-france.fr]
@Pierre Hergat

Votre analyse de la structure familiale communautaire semble en effet rendre compte d’aspects évidents du fonctionnement des tribus, dont par exemple, en cas de conflits (entre "cousins" ou avec l'Etat), la solidarité des membres d’un même clan ou d’une même tribu, lesquels membres se sentiront obligés de resserrer les rangs et éventuellement de se battre au nom de leurs liens de parenté.
Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent poster des messages dans ce forum.

Cliquer ici pour vous connecter