Le site du parti de l'In-nocence

Christophe Guilluy : décryptages et retour vers le Réel

Envoyé par Pascal Mavrakis 
On retiendra surtout que par le passé les milieux d’affaires et les marchés financiers soutenaient le candidat qu’ils estimaient le plus apte à défendre leurs intérêts (Alain Juppé en début de campagne, par ex.). Lors de la dernière élection présidentielle, la caste a jugé plus simple, plus efficace, d’en présenter un elle-même... Certains n'ont pas eu tort, à cet égard, de parler de « putsch du CAC 40 ».

Ce que Guilluy a vu, et qu'il a magistralement analysé, c’est que cette coupure d’ordre sociologique (élite mondialisée/populace, autorisés de parole/spectateurs, représentants/représentés, remplacistes/remplacés), qui a toutes les allures d’un conflit de classe, se double desormais (mais n'était-ce pas le cas avant ?) d’une séparation géographique et spatiale.
Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent poster des messages dans ce forum.

Cliquer ici pour vous connecter