Le site du parti de l'In-nocence
Communiqué n° 2026, mercredi 9 décembre 2017
Sur le transfert de l’ambassade américaine à Jérusalem

Le parti de l’In-nocence se félicite du projet de M. Donald Trump, président des États-Unis, de transférer à Jérusalem le siège de l’ambassade américaine en Israël. Un tel geste est ce que recommande depuis l’origine le programme de notre parti, qui est même favorable à une réunification de la ville sous entière souveraineté israélienne. L’appartenance de Jérusalem à l’État hébreu est une des plus anciennes qui soient sur terre. Elle a été consacrée et reconsacrée par l’histoire et les Lettres, sacrées ou profanes, à travers trente siècles et davantage. Elle est pour la civilisation judéo-chrétienne le paradigme de toutes les appartenances. Si Jérusalem n’appartenait pas aux juifs les livres perdraient leur sens, le sens perdrait sa chair et son assise, Paris pourrait un jour ne plus appartenir aux Français, Londres aux Anglais, Stockholm aux Suédois. C’est ce qui menace, certes. Il est d’autant plus important de resserrer toujours plus étroitement les liens entre les peuples et leurs territoires, leurs capitales, leurs symboles, afin de résister aux substitutions ethniques en cours, au remplacisme global, à la désaffiliation générale qu’exigent les industries de la Matière Humaine Indifférenciée (MHI).
Les réactions outrées et inquiètes de la fameuse "communauté internationale", et les critiques visant les Etats-Unis qui vont avec, en disent formidablement long sur l'état de soumission du camp occidental au camp musulman.

Ce que l'on reproche aux Etats-Unis, ce n'est rien d'autre que d'avoir froissé les Arabes. L'Occident est en colère de ce que l'Amérique a mis en colère les Arabes ! Ces Arabes, dont on sait qu'un rien suffit à les mettre hors d'eux et devant lesquels les Occidentaux ne savent plus quoi faire pour satisfaire à leurs exigences. Ce comportement de carpette est fascinant, tant il semble ne même plus pouvoir tolérer qu'on puisse tenir tête, même à minima, aux conquérants.

Dans le reportage de France 2 sur le marché d'hiver de Bruxelles (le marché de Noel est mort, vive le marché Divers!), il fallait voir cette mignonne Maghrébine presque gênée aux entournures devant cette énième allégeance : "Oh, mais si le marché s'appelait toujours 'marché de Noel' ça serait pareil pour moi ! Je respecte toutes les religions", etc.

Les réactions évoquées plus haut : si reconnaître Jérusalem comme capitale d’Israël fait bondir les Occidentaux, pourquoi, dans la foulée, Macron n'appelle-t-il pas Merkel pour lui proposer qu'Allemagne et France se partagent Paris ? L'Allemagne conquît et occupa Paris, si je me souviens bien.
09 décembre 2017, 16:58   Un point de vue égoïste
Ce que je reproche à Trump, c'est de foncer comme l'éléphant qu'il est dans un terrain miné où les équilibres sont infiniment délicats, et précaires : Jérusalem est la capitale d'Israël depuis le cessez-le-feu de 49, à l'issue de la Guerre d'Indépendance, les Etats étant souverains dans le choix de leur capitale, et ma foi, que le monde reconnaisse cette réalité ou non, on s'en tamponne un peu le coquillard.
Ce qui serait surtout gênant, c'est qu'une telle déclaration, insuffisamment préparée et concertée, rompît le calme relatif, et en fait, pas si relatif que ça, car c'est bien calme ces dernières années, et que cela recommence à exploser un peu partout autour de moi, à côté de moi, avec moi, car je suis un grand usager des transports publics, tout cela pour entériner "officiellement" un état de fait vécu comme une réalité par les principaux intéressés depuis belle lurette.
09 décembre 2017, 18:51   Re : Un point de vue égoïste
Je comprends votre sentiment, cher Alain, mais apparemment il n'est pas partagé par d'autres, en grand nombre.
Sur la forme, c'est bien entendu très maladroit. Et c'est en l’occurrence la forme qui déclenche les foudres actuellement. On ne peut qu'espérer qu'une telle déclaration unilatérale, dont on sent bien qu'elle est une provocation de la part de Trump et pas du tout l'idée diplomatique du siècle pour sortir de l'impasse de la solution des deux Etats, n'affectera pas les habitants de Jérusalem, dont vous êtes.

Après, on est en droit de regretter que les Arabes ne reconnaissent pas la réalité dont vous parlez. Bien entendu, personne n'espérait cela, puisque les Arabes sont incapables de reconnaître l'existence de quoi que ce soit qui n'est pas eux, qui ne leur appartient pas ou quelque chose dont ils ne dépendent pas pour survivre psychologiquement. Rien n'existe en dehors de ce qui les rends fiers et forts, tout le reste est une offense dirigeait contre leur volonté de domination.

Là donc où il devient difficile, voire impossible, se s'en tamponner le coquillard, comme vous dites, c'est lorsqu'on s'aperçoit que, désormais, les Européens et les principales organisations internationales pensent comme les Arabes. Ils sont désormais sur la même longueur d'ondes affective. Hamas (le Fatah n'a pas trop moufté) et Union européenne, même posture mentale ! voilà qui a de quoi interloquer. On connaissait le degré délirant de l'identification des Européens à la cause palestinienne, il n'empêche, en mettant les pieds dans le plat, l'administration américaine montre à quel point sont proches l'Europe, ses Etats et une grande partie de leur peuple, et les plus vindicatifs des pro-Palestiniens.
» Là donc où il devient difficile, voire impossible, se s'en tamponner le coquillard, comme vous dites, c'est lorsqu'on s'aperçoit que, désormais, les Européens et les principales organisations internationales pensent comme les Arabes

Mais ça ne date pourtant pas d'hier: en 49 non plus, les Européens et les organisations internationales n'ont pas reconnu Jérusalem comme capitale d'Israël, leur position actuelle n'a donc guère changé : pensaient-ils déjà alors comme les Arabes ?
Pour ce qui est de ces derniers, espérons tout de même que tout ce monde ainsi génériquement englobé ne soit pas jusqu'à la fin des temps fatalement condamné à ne pouvoir se soustraire du déterminisme psycho-politique que vous dites...
10 décembre 2017, 22:11   Re : Un point de vue égoïste
Citation
Marcel Meyer
Je comprends votre sentiment, cher Alain, mais apparemment il n'est pas partagé par d'autres, en grand nombre.

Oh, pas si grand nombre que ça, finalement... là, ce sont essentiellement des kippot tricotées, alors oui, ceux-là, évidemment, je suis d'ailleurs étonné de n'avoir vu parmi ces folkloriques et charmants zigotos quelques vaches rousses dûment sélectionnées, afin de procéder immédiatement à quelques sacrifices bien sentis, anticipant la reconstruction du Temple...
Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent poster des messages dans ce forum.

Cliquer ici pour vous connecter