Le site du parti de l'In-nocence

La page Facebook de Gallimard

Envoyé par Pierre Jean Comolli 
Gallimard, pas l'Action paysanne. Voilà ce que l'on y publie :

[Idée cadeau de Noël n°9] A tous les lecteurs de l'oeuvre de Roger Grenier, Grand Prix de littérature de l’Académie française en 1985 et figure emblématique des Editions Gallimard [manque la virgule] disparu le 8 novembre dernier, offrez son dernier livre paru en avril dernier dans la Blanche : la "Correspondance (1950-1983)" échangée entre Roger Grenier et son ami Brassaï.
Cette correspondance inédite donne le portrait sans retouches de l’un des plus grands photographes du XXe siècle qui passionnera les amateurs de l'oeuvre de Brassaï, et retrace les trente-trois ans d’amitié entre les deux hommes.
La correspondance est précédée de "Brassaï et les lumières de la ville" par Roger Grenier.


Cette correspondance inédite donne le portrait (sic) sans retouches de l'un des plus grands photographes du XXe siècle – Brassaï, de toute évidence –, qui passionnera – le portrait en question, je suppose – les amateurs de l'oeuvre de... Brassaï. Mazette !

Une fois sur le site de la prestigieuse maison d'édition, où nous attendent "plus d'informations sur le livre", on apprend que les deux hommes se lièrent d' une amitié qui dura jusqu'à la mort de Brassaï. Enfin, c'est par cette phrase qu'on apprend cela : "Les deux hommes deviennent très liés et leur amitié durera jusqu’à la mort de Brassaï. "
Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent poster des messages dans ce forum.

Cliquer ici pour vous connecter