Le site du parti de l'In-nocence

Victor Hugo chez les Afghans

Envoyé par Pascal Mavrakis 
Yann Moix : "Il y a, parmi les afghans de #Calais, des gens qui connaissent Victor Hugo sur le bout des doigts, ils arrivent en France et on les frappe!"

Les migrants sont désormais des pèlerins (de la culture française).
Ils cherchent à se rendre à Guernesey. Aidons-les !
 
Alleluia
whalala
zouzouzou
Comme on aurait pu dire en mai 68:

Religion nulle part. Curés partout.

 
Qu'on se le dise : c'est désormais aux migrants qu'incombe la lourde tâche d'accoucher, chez nous (c.a.d. chez eux), d'une "nouvelle classe cultivée". Puisque de classe cultivée, en démocratie petite bourgeoise, il n'y a plus.


(Finalement l'affreux petit Moix n'est pas si éloigné que ça des thèses camusiennes...)
Tout cela semble tout de même être le fruit d'une camarilla de tordus qui se gardent toujours d'énoncer leurs intentions, comme des curés qui promettent.


Un Attali qui se rend à Calais pour aller voir comment la police maltraite à coup de gaz lacrymogènes les pauvres migrants . Comme à Auschwitz, en somme.

Un Moix, mandataire de BHL qui se rend à Calais pour découvrir subitement que les migrants sont tous lecteurs de Victor Hugo. Si l'on en croit les inrocks, les obsessions de Moix ne sont pas du tout tournées vers la culture française

Il suffit de l'écouter un peu pour s'en convaincre.
Ce type est totalement à la masse.

Faut pas non plus s'étonner, avec de tels manipulateurs qui se manifestent aussi ouvertement, que l'antisémitisme finisse à nouveau par s'ériger en règle absolue. Les pires philo-sémites sont devenus les premiers et somme toute les seuls pourvoyeurs d'antisémitisme. Parce qu'avec un tel philo-sémitisme, il n'est plus nécessaire que chercher des antisémites. Ces gens-là se suffisent à eux-mêmes.
D'ailleurs, un Céline a certainement dû supporter de tels comportements. C'est pour cela que ses fils ont fini par se toucher.
Publions Céline.
Rendons à Céline sa dignité.
Céline victime du philo-sémitisme exubérant.

(Dans le fond, c'est pas très compliqué d'être toxique.)
 

 
Citation
Pascal Mavrakis
Qu'on se le dise : c'est désormais aux migrants qu'incombe la lourde tâche d'accoucher, chez nous (c.a.d. chez eux), d'une "nouvelle classe cultivée". Puisque de classe cultivée, en démocratie petite bourgeoise, il n'y a plus.


(Finalement l'affreux petit Moix n'est pas si éloigné que ça des thèses camusiennes...)

Cela me rappelle les familles musulmanes, qui, épouvantées par ce qu'est devenue l'école publique, choisissent l'école catholique privée.
Il suffit de l'écouter un peu pour s'en convaincre.
Ce type est totalement à la masse.


Ces créatures sataniques, ces mauvais esprits, ces suprêmes têtes à claques que sont Moix, Autain ou encore Plenel ont, et ce n'est pas rien, réussi à s'emparer de plusieurs bastions médiatiques à force d'hystérie canine et de perversion de l'art de la polémique. Leur stratégie expressive est, il faut le reconnaître puisqu'elle marche, d'un paradoxal fascinant : défendre les idéologies les plus molles la bave aux lèvres.
Je me demande si le cas Moix n'est pas plus complexe : pour l'avoir entendu plusieurs fois dans l'émission ONPC, qu'il m'arrive de déguster comme des sucreries qui vous niquent les dents, force m'est d'avouer que je considère que l'homme est intelligent, ou du moins peut parfois l'être, et qu'il ne manque pas de culture. Vulgairement affriolé par la perspective de voir notre cher Alain Finkielkraut se faire dépecer vif dans ce genre d'arène, j'ai été sidéré de l'estime et de la bienveillance dont Moix l'entourait, et de la défense plutôt brutale qu'il opposa à l'ineptie d'une sotte qui attaquait débilement Finkielkraut. Enfin, la violence avec laquelle il entreprit de recadrer un écrivain, d'origine algérienne me semble-t-il, qui affirmait sereinement que les terroristes djihadistes n'étaient que des criminels, et point vraiment des terroristes, n'était pas feinte, et quelqu'un qui fait montre d'un bon sens si musclé, par moments du moins, ne peut pas être totalement infréquentable.
Ah non Alain ! À ce rythme-là vous allez finir par vous demander si "le cas Ruquier n'est pas plus complexe", lui aussi !...
Je veux bien admettre que petit Moix soit intelligent, qu'il ait des petits bras musclés, qu'il soit cultivé itou - le problème, c'est que cette tête à claques n'est même pas fichue de VOIR que la société française, sous les coups de boutoir conjugués de l’idéologie gauchiste et de l’invasion des aliens majoritairement islamiques, est en train de craquer de tous côtés. Agressions, meurtres, terrorismes, quartiers d’insécurité qui finissent par s’étendre à tout le territoire, prisons-passoires, police sous-équipée et le plus souvent désavouées, justice débile et profondément injuste, ruine des habitants et dettes de la nation, changement de civilisation, etc. Et notre intellectuel de service (juste au dessus du Ruquier) ne voit rien ? Vous m'répondrez sûrement qu'il n'est pas le seul, ni le premier..., je sais.
Ce sur quoi insiste le maire de Calais, c'est le pas-prévisible-du-tout et jamais-vu-auparavant phénomène d'importation des conflits par les migrants. Les Soudanais entre eux, les Somaliens entre eux, les Afghans contre tout le monde, etc. Puis il y a les migrants contre les Calaisiens, autant dire le cadet des soucis de Moix qui, adossé à ce refus-là de voir, peut tranquillement affabuler au sujet de violences policières qui n'existent pas.
Parlons "vagins" (Moix aura certainement son mot à dire), ça nous évitera les sujets qui fâchent :

La secrétaire dʼÉtat à lʼÉgalité entre les femmes et les hommes, M. Schiappa, et les ex-ministres Roselyne Bachelot et Myriam El Khomri, seront sur scène pour une représentation des « Monologues du vagin », à l'occasion de la journée du droit des femmes...

Il faut "ouvrir le spectacle « Les Monologues du vagin » aux migrants", selon Françoise Nyssen.
Nyssen a le potentiel pour réaliser la synthèse finale.
La France, ce vagin pour tous... Depuis le temps qu'elles en rêvaient.
Citation
Pascal Mavrakis
Et aussi :



[france3-regions.francetvinfo.fr]


"Dans ses nouvelles fonctions M. Régnier devra aussi aussi coordonner l'arrivée des "réinstallés", ces réfugiés que la France va chercher directement dans des pays de transit (Niger, Tchad, Jordanie...)"

(Le Grand remplace...quoi? La Matière humaine in-di-ffé... Rien à faire, je comprends pas ce charabia.)
M. Régnier a été membre de la commission "pauvreté" d'En marche! pendant la campagne présidentielle, il avait contribué en 2017 à la rédaction d'un rapport du think tank Terra Nova, proche du PS, sur "l'urgence d'une politique d'intégration"...


Autant dire que nous sommes foutus.
» le problème, c'est que cette tête à claques n'est même pas fichue de VOIR que la société française, sous les coups de boutoir conjugués de l’idéologie gauchiste et de l’invasion des aliens majoritairement islamiques, est en train de craquer de tous côtés.

Certes Pascal, et non seulement il n'est pas le seul, mais je suppose qu'il fait partie de cette majorité qui estime qu'il n'y a rien à voir en réalité de ce que vous dites, ou trop peu pour qu'on abdique pour cela ses principes, qui continuent donc de prévaloir.
Il fait partie de ces gens qui n'ont assurément pas la même vision que vous de ce que doit être la société française, de ce que doit être toute société en général d'ailleurs, ce qui amène bien sûr à poser un diagnostic de la France d'aujourd'hui tout autre que le vôtre, et croire dur comme fer que le pays est encore globalement, toutes choses considérées, mieux que viable pour une grande partie de la population.
Je ne suis pas convaincu qu'il ait réellement tort sur ce point...
» Publions Céline.
Rendons à Céline sa dignité.
Céline victime du philo-sémitisme exubérant.


Au fait, Moix est pour la publication des pamphlets.
Quoi qu'il en soit, pour avoir relu récemment certains passages de L'Ecole des cadavres, qui m'avait à l'époque plus amusé, voire étonné, en même temps que peiné pour Céline lui-même, que réellement indigné, je crois au contraire que l'antisémitisme si cru qui s'exprime là, l'ardente aryanophilie nazie, la fraternité énamourée envers Hitler, et la franche bêtise, et les incroyables sornettes dont il se monte le bourrichon, tout cela n'a en fait guère besoin d'une coupable passion du juif d'obsédés philosémites pour s'éprouver et se donner libre cours : ce me semble au contraire être une disposition d'esprit parfaitement, comment dire, endogène, qui se suffit à elle-même, tiens, à tel point qu'elle fait partie intégrante de l'écrivain lui-même, est partie de sa nature, sans quoi probablement une telle œuvre n'aurait pas été écrite.
C'est, dans la vie de l'organisme littéraire, l'incorporation délibérée de la merde avec quoi il faut bien vivre, l'intégration volontaire de la fonction déjectoire : Joyce, par exemple, fait chier Bloom dans les toilettes, et l'excrément reste quand même confiné dans le lieu et le temps y dévolu, bien que Bloom se torche avec le journal qu'il est en train de lire, ce faisant ; avec Céline, il semble bien que les canalisations se soient bouchées à un moment donné, et qu'il y ait eu inondation de la place, au point de l'incommoder lui-même sur le tard.
Comme il était question de la publication des pamphlets, j'ai donc téléchargé "bagatelles pour un massacre". Ce livre n'est pas juste antisémite, il est totalement frappadingue. Quand bien même y aurait-il des arguments à prendre, que ces arguments seraient balayés par son retour systématique à son obsession haineuse.
1) En écrivant ce genre de livre, sa vie personnelle, ses proches ont dû subir au quotidien cet homme perdu, en tout cas perdu pour lui-même.
2) Pour être à ce niveau d'obsession, il est nécessaire que des événements extérieurs soient intervenus dans sa vie.
Alors, je sais bien qu'au Japon, il y a de l'antisémitisme bien qu'il n'y ait pas de juif. Mais en Europe, en Amérique, il y a des juifs partout et ce, dans la mesure où il y a de la Croyance partout. La Croyance justement, ne se situe pas du côté des catholiques ou du côté des juifs, elle se situe à la frontière des deux religions, là ou les choix doivent se faire. Céline était sans doute piégé dans ce no man's land.
» Pour être à ce niveau d'obsession, il est nécessaire que des événements extérieurs soient intervenus dans sa vie

Ça, je n'en suis pas si sûr : l'obsession peut être un mode d'être, même une raison d'être, la monomanie une passion.
La phrase de Céline est celle d'un obsédé, par ce que vous voudrez, d'un intranquille véhément, d'un exacerbé perpétuel, d'un remâcheur, qui triture les mots et les idées jusqu'à les évider de sens, peu importe le prétexte.
Après tout, l'obsession du juif en est une toute trouvée, éprouvée de longue date, fiable, familière, c'est une fixette qui a fait ses preuves, gracieusement offerte alors à tout preneur par le nouvel ordre occidental montant ; pour Céline c'était du pain béni, une obsession déjà si bien pratiquée qu'on pourrait s'y investir tout à son aise, un exutoire parfaitement au point pour sa sempiternelle insatisfaction, pourquoi se priver ?
Pas besoin d'"éléments extérieurs", d'excuses, d'explications, de justifications, ce n'est pas du tout le genre de la maison : on prend, on s'y frotte, on s'y branle, par amour d'un motif de haine. Le style de Céline convient parfaitement à la haine du juif.
Pour être à ce niveau d'obsession
/////

Pour qu'il y ait génie, pour qu'une œuvre advienne, il me semble qu'il y faut toujours, au départ, un "certain niveau d'obsession(s)".
Pour se faire une meilleure idée, je crains qu'il ne faille se coltiner le premier de ses deux pamphlets. Ce que je ferai pas.
Bagatelles pour un massacre est publié 1937 tandis que L'École des cadavres date de 1938.

Mais la dédicace de 'Bagatelles pour un massacre' parait très explicite: il a un compte à régler.


Zemmour, à propos de Y. Moix, mais pas seulement :

[lincorrect.org]

"Car, si tout le monde sait, aucune mesure n’est prise. Rien n’est fait."
Dans la série « En même temps »

"la France est le pays le plus généreux et le plus raciste du monde parce qu'elle a inventé l'homme universel"

Marek Halter


(Religion nulle part. Curés partout)
Quand en fait, le premier homme à avoir inventé "l'homme universel", au sens social et militairement réussi du terme (Jésus avait échoué, on ne le dira jamais assez), s'appelle Mahommed et il fit cela un gros millénaire avant nos encyclopédistes, robespierristes et autres franc-macs.

D'ailleurs si les franc-maçons aiment tant les mahommétans, c'est bien parce qu'il voient en le maître spirituel de ces derniers un précurseur de leur cause. L'universalisme occidental avait mille ans de retard sur Mahommed, d'où la prosternation d'un Mélanchon (qui se revendique de Robespierre) devant ses fidèles installés en nos murs.

L'oeuvre universaliste de Mahommed, qui mit fin à l'enfermement tribal des Arabes, fut robespierriste, puis, chez ses épigones, encyclopédiste en diable. Les premiers encyclopédistes furent mahommétans. Ne pas l'admettre revient à se priver des atouts conceptuels décisifs pour la sauvegarde de l'Occident.

Mahommed et ses hommes décidèrent la rupture avec la bédoinerie, contrairement à ce que disent leurs détracteurs actuels, qui se fourrent le doigt dans l'oeil et ne comprennent rien à ce qui leur arrive. L'impuissance politique commence par l'occultation des vérités historiques qui dérangent.
Citation
Pierre Hergat
Pour se faire une meilleure idée, je crains qu'il ne faille se coltiner le premier de ses deux pamphlets. Ce que je ferai pas.
Bagatelles pour un massacre est publié 1937 tandis que L'École des cadavres date de 1938.

Mais la dédicace de 'Bagatelles pour un massacre' parait très explicite: il a un compte à régler.



Céline avait un compte à régler avec le fait d'être né, ce qui en fait un frère, et un ennemi de circonstance.
Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent poster des messages dans ce forum.

Cliquer ici pour vous connecter