Le site du parti de l'In-nocence
"Harcélement sexuel. Un policier de la brigade anti-frotteurs du métro : « les auteurs que j’ai interpellés sont pour une très très grosse majorité d’origine maghrébine »
Figaro le 08/03/2018



REPORTAGE – Quatre-vingts policiers se mêlent chaque jour aux voyageurs et parcourent les lignes du métro parisien dans le but d’appréhender ces hommes qui profitent de la forte affluence pour agresser sexuellement des passagères.

(…)

Sur le quai, on peut déjà détecter les agresseurs potentiels : « Ils se positionnent en retrait, dos au mur, pour mieux repérer leur victime , décrypte Maxime, l’un des policiers. Ils peuvent laisser passer deux ou trois rames, pour soudain rentrer, ressortir, monter dans le wagon suivant… puis faire demi-tour et prendre le métro en sens inverse. Ces hommes vont rester debout, là où il y a le plus de monde, le regard dirigé vers le bas. On passe la journée à observer les gens, leur regard, les mains, le tour de la ceinture, à surveiller les comportements incohérents. Dès qu’on en trouve un bizarre, on va le filocher (le suivre, NDLR) . Avant, ces prédateurs ne se doutaient pas que des policiers pouvaient être sur eux ; aujourd’hui, ils savent. » Leurs profils ? « Tous âges – 12 à 86 ans -, tous milieux socioprofessionnels, toutes nationalités. » Costumes cravates comme joggings, mais « souvent les poches décousues, pour se caresser » . Ils sont concentrés sur le nord du réseau RATP, les lignes 2, 4 et 13. « Elles traversent les secteurs les plus criminogènes de Paris et sont empruntées par pas mal de touristes , commente Fabien, coéquipier de Maxime. Même s’il y a eu des Européens et aussi un Chinois, depuis plus de dix ans que je fais ce métier, les auteurs que j’ai interpellés sont pour une très très grosse majorité d’origine maghrébine. » Quant aux victimes, ce sont des ados comme des retraitées. Et des hommes aussi, de plus en plus
"
Pas étonnant (sauf pour nos féministes), puisqu'en Algérie c'est paraît-il un sport national.

Quelques années en arrière on ne rencontrait dans le métro qu'un ou deux vieux pépères pervers qui s'astiquaient la nouille sous leur imper... C'était avant l'"enrichissement culturel".
Le jouisseur par frottement n'est-il pas pourtant le plus discret, le plus timide, le plus in-nocent des "criminels" du sexe ?... Si même les Maghrébins s'y mettent, il faut peut-être y voir le signe d'un certain adoucissement des mœurs arabes...
Le plus étonnant dans cette affaire reste quand même la présence d'un Chinois ; un seul Chinois ??
"il faut peut-être y voir le signe d'un certain adoucissement des mœurs arabes"

///

(Rires) Il n'y a vraiment que vous pour aller chercher une interprétation pareille mon cher Alain... Après tout, c'est peut être aussi pour ça que j'aime autant vous lire.

Sur un autre fil de jeunes CPF jettent des enfants (FDS j'imagine) de 12 ans dans un canal, les laissent ressortir de l'eau puis les replongent dans celle-ci à plusieurs reprises, sans oublier de filmer la scène (les CPF sont tous un peu vidéastes, on le sait).
Faut-il y voir, la aussi, dans le simple fait qu'ils ne les aient pas noyés directement, "un certain adoucissement des mœurs arabes"... ?
Pourquoi grands médias et partis remplacistes occultent-ils délibérément ce genre de faits divers ?, feignant d'ignorer le lien entre immigration et délinquance...

Peut-être un début de réponse, ici (extrait d'un article du Monde datant de mars 1986) :

"Les associations B'nai B'rith "lancent un appel à la vigilance, attirent l'attention des partis de la nouvelle majorité contre toute tentation de vouloir reprendre les slogans extrémistes sur l'insécurité et les idées xénophobes à l'encontre des immigrés" et "rappellent aux représentant de ces partis leurs engagements pris, au cours des forums du B'nai B'rith, devant la communauté, déclarations reprises après proclamation des résultats du vote (1), de ne s'allier en aucun cas au Front National"."

(1) législatives
Utilisateur anonyme
11 mars 2018, 11:57   Re : "Frotteurs" : pas d'amalgame !!!...
Tous âges – 12 à 86 ans


La seule "agression sexuelle" qu'ait eu à subir ma compagne : un jeune rom d'environ 13 ans , à vélo, lui soulève la jupe et se livre à une atteinte digitale au sujet de laquelle un collège d'experts diafoiresques devrait aujourd'hui se prononcer pour savoir si, au centimètre près, elle relève de la cour d'assises (viol) ou du tribunal correctionnel.

A la fin du mois, va être votée une loi instituant le non consentement automatique de tout mineur de 15 ans qui ne saurait désirer/accepter un acte sexuel que sous l'effet d'une sidération exercée par un majeur qui devra donc être jugé pour viol.

Comment expliquer alors que des mineurs de 12 ans puissent avoir des pulsions/curiosités sexuelles assez fortes pour les pousser à exercer leur libido aux dépens d'autrui ?

Doit-on conclure que ma compagne avait aguiché ce jeune rom et l'avait sidéré au point qu'il en perdît instantanément son innocence légale sinon biologique ?
Comment expliquer alors que des mineurs de 12 ans puissent avoir des pulsions/curiosités sexuelles assez fortes pour les pousser à exercer leur libido aux dépens d'autrui ?



collège d'experts diafoiresques
Utilisateur anonyme
11 mars 2018, 17:00   Re : "Frotteurs" : pas d'amalgame !!!...
@ Pierre Hergat


C'est intéressant.

Expert plutôt honnête : dans l’univers rom, « la caractéristique sociologique qui est apparue dès les premières expertises, est le fait que l’individu soit considéré comme autonome, dans notre sens de majeur, aux alentours de 13 à 15 ans. Cette autonomie concerne aussi la sphère sexuelle. »

Rombière associative accréditée : "Ce que nous ne pouvons pas entendre"
Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent poster des messages dans ce forum.

Cliquer ici pour vous connecter