Le site du parti de l'In-nocence

Jeunes créateurs d'entreprise

Envoyé par Pascal Mavrakis 
Drogue : "Il y avait un numéro de téléphone à appeler, joignable sept jours sur sept, 24 heures sur 24, pour passer commande et être livré à domicile"


[www.lefigaro.fr]
Avec tout le blé qu'ils ont amassé et qu'ils ont certainement déjà envoyé au bled ça vaut le coup de se taper quelques mois de zonzon (même pas sûr...).
De quoi faire le bonheur des sociologues du travail, de quoi tester sur le terrain le très plastique concept de "carrière".
Un autre krach nous guette, celui de la surproduction entrepreneuriale dans les "cités sensibles". Cette créativité déchaînée risque d'excéder la capacité d'absorption.

La drogue, c'est un peu comme la culture : on nous dit qu'il n'y en aura jamais trop pour tout le monde... À mon avis, c'est une colossale illusion de perspective
La drogue, c'est un peu comme la culture : on nous dit qu'il n'y en aura jamais trop pour tout le monde... À mon avis, c'est une colossale illusion de perspective

Le premier policier de France, c'est Bercy.
Si Bercy trouve que cela est très bien. Alors, c'est très bien.
En fait, La drogue, c'est un peu comme l' Euro: on nous dit qu'il n'y en aura jamais trop pour tout le monde...
Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent poster des messages dans ce forum.

Cliquer ici pour vous connecter