Le site du parti de l'In-nocence

À propos d'un manifeste contre le "nouvel antisémitisme"

Envoyé par Pascal Mavrakis 
"Depuis les années 70 jusqu’au 21 avril 2002 (pour faire simple), le discours dominant, officiel, nous interdisait de nous plaindre des délinquants nord-africains sous prétexte qu’ils étaient jeunes (argument 68), qu’ils étaient différents (argument communautaro-différentialiste), qu’ils étaient pauvres (argument marxiste) et surtout que leur ressentiment légitime leur venait de l’odieuse colonisation française.Or, chose étrange, depuis que le beur de banlieue n’aboie plus « sale français » mais « sale feuj » pour cause de solidarité « imaginaire » (comme dirait Alain Finkielkraut) avec les petits Palestiniens de l’Intifada, ces mêmes intellectuels français (dont énumérer les patronymes friserait la faute de goût), eux qui nous avaient interdit de nous plaindre, eux qui exigeaient même que nous battions notre coulpe de vilains colons exploiteurs, nous intiment l’ordre, dans autant de médias à la botte, de châtier les vilains beurs, ni jeunes, ni différents, ni pauvres, ni victimes désormais ; seulement machos et antisémites."

A. S.
P. Poutou sur BFM : « Laisser entendre que dans la gauche radicale, il y aurait un nouvel antisémitisme, c’est quand même d’un niveau politique très grave », assure-t-il.

Pour Philippe Poutou, si l’antisémitisme est « réel » et « existe », il est « beaucoup plus présent à droite et dans l’extrême droite que dans la gauche radicale ».
Quand les remplacistes veulent préserver le pays d'un "climat de guerre civile"...



Jean-Pierre Chevènement, le président de la Fondation de l’islam de France, juge « dangereux » de pointer un « nouvel antisémitisme musulman » Lefigaro 24/04/2018

Jean-Pierre Chevènement, président de la Fondation de l’islam de France, a jugé aujourd’hui « dangereux » de pointer « un nouvel antisémitisme musulman », comme les signataires d’une récente tribune, estimant que « ce genre de généralisation abusive » contribue à « créer un climat de guerre civile ». (…)

« C’est ce genre de généralisation abusive qui contribue à la montée des tensions dans notre société et à créer un climat de guerre civile », a averti l’ancien ministre de l’Intérieur. « Bienvenu au contraire est l’appel aux autorités religieuses musulmanes à contextualiser les versets du Coran appelant au châtiment des juifs, des chrétiens et des musulmans mécréants, les frappant ainsi d’obsolescence."



Mais la médaille d'or revient aux PIR (Indigènes) :[indigenes-republique.fr]
Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent poster des messages dans ce forum.

Cliquer ici pour vous connecter