Le site du parti de l'In-nocence
11 mai 2018, 11:04   Pince-sans-rire
Les réseaux sociaux ne bruissent que de la mort à l'hôpital de cette infortunée Naomi. J'aime ce simple commentaire d'un pince-sans-rire qui sait admirablement faire sonner le mot enrichissement :

Moi j'y vois une victime collatérale de l'enrichissement des cultures. Quand une appelle pour demander de l'aide, dans la forme de son éducation, l'autre qui a une éducation différente, perçoit cet appel comme une blague.
11 mai 2018, 12:09   Re : Pince-sans-rire
Moi j'y vois une victime collatérale de l'enrichissement des cultures


Oui ça provoque quelques légères distorsions "au niveau du vécu", on va dire.

Bizarre qu'SOS Racisme ne se soit pas encore emparé de l'affaire... ? Car après tout, c'est peut-être sûrement à cause de ce fort accent africain et d'une certaine lourdeur dans l'élocution que blablabla.

(C'est vrai quoi, il y aurait un tas de pognon et de la visibilité médiatique à récolter... Je suis déçu.)
Vous zinquietez pas Pascal, y a un collectif machin bidule dirigé par un Black qui a pris les choses en main.
11 mai 2018, 14:25   Re : Pince-sans-rire
Me voilà rassuré. Parce qu'en fouinant bien il doit bien y avoir quelques vieux clichés et autres vilains préjugés planqués au fond des tiroirs... même si tout cela est très-très-très sous entendu, voire carrément inconscient (là c'est encore pire).

Et puis, de vous à moi, connaissant un peu leur professionnalisme, c'est pas au "bled" que ces choses-là arriveraient !
Pourtant, les seuls mots faiblement audibles que cette jeune femme ait prononcés étaient : «Aidez-moi Madame, aidez-moi Madame, j'ai très mal Madame... » ; rien là qui dénote une "forme d'éducation" si incommensurable avec celle de la standardiste, a priori ?...
Ah non, je trouve que la virago téléphonique mérite vraiment qu'on lui écrase des œufs frais sur la tête, à tout le moins, d'autant que la défunte, une lissotriche le plus souvent auburn au teint qu'on dirait un peu blanchi, du reste, avait l'air charmante...
C'est parti...

Samu: "Trop d'appels nous polluent"

"Cette affaire met notamment en lumière une dérive surnommée le "syndrome méditerranéen". Certains personnels soignants estiment que les personnes d'origine africaine ou maghrébine ont tendance à exagérer la manifestation de leurs symptômes, ce qui les conduit à ne pas entendre leur plainte. J'en ai été le témoin à plusieurs reprises au cours de ma carrière. C'est une forme de "racisme institutionnel". Dramatique, mais représentatif de la maltraitance que peut sécréter tout système, particulièrement dans le domaine de la santé. Ici, on sait que l'opératrice avait le nom de la victime. Est-ce que cela a joué dans ce drame ? L'enquête le dira. Mais en dehors des responsabilités individuelles, l'hôpital déshumanise."
12 mai 2018, 11:12   Re : Pince-sans-rire
J'avais tout bon Pierre Jean !!!! Merci pour ce lien.

Maintenant il faut vite une (des) nouvelle loi pour punir tous ceux qui, de prêt ou de loin, seraient, ou risqueraient, d'être touchés par ce "syndrome méditerranéen" ! C'est terrifiant.
12 mai 2018, 11:37   Re : Pince-sans-rire
Dans la salle d'attente de mon médecin traitant :

"le docteur ne prend plus de nouveau patient".

Comme je m'étonnais de cette affiche, mon médecin traitant me fit part de sa situation très particulière. Coup sur coup, deux confrères venaient de partir à la retraite, et bien entendu, leurs patients se sont tous tournés vers son cabinet.
Ce médecin - pas très impliqué -, finit même par s'en inquiéter auprès de la Sécurité Sociale afin qu'elle observe enfin "les problèmes liés à la féminisation de la profession"(sic).
Pour lui, le non remplacement des généralistes serait très lié à cette question. Une seule femme médecin fraichement formée s'est installée dans les environs et elle ne travaille qu'à mi-temps.

D'après ce que j'ai entendu, 2 médecins sur 3 fraichement formés sont des femmes, donc féminisation à grande vitesse de la profession. Les femmes médecin - et je l'ai entendu aussi dans la bouche d'une étudiante en médecine-, ont une vie de famille qu'elles entendent pouvoir mener pleinement. Autrement dit, dès le début, il est question de mi-temps. Après tout un mi-temps de médecin n'empêche pas de vivre. Par ailleurs, beaucoup de ces nouveaux médecins recherchent une spécialité ou se sont spécialisés afin d'échapper à la médecine générale, allergologue, ophtalmologue, etc, qui ne sont pas vraiment des spécialités.
Finalement, à nombre de médecins constant, la médecine semble se vider à grande vitesse.
A tel point que les médecins étrangers affluent.

MHI et Bricolage.

Ne reste donc plus aux malades qu'à envisager une maladie à mi-temps.
Imaginons les patients, face à ce genre de situation, et confrontés à un problème de santé inattendu. Que reste-t-il, si ce n'est le service des urgences qui, bien entendu, récupère tout le merdier et doit faire avec ?
En d'autres termes, la médecine a évolué jusqu'à son point résiduel, la médecine d'urgence, et il y a des gens pour s'en étonner, surtout des journalistes.
Il faut dire que le métier de journaliste consiste à être étonné.

Bien entendu, les services des urgences se féminisent aussi, et les médecins des urgences se bunkerisent aussi. A la fin, il ne restent donc plus que quelques caméristes payées à décrocher le téléphone.

La devise du corps médical: "pas touche au numerus clausus"
J'avais tout bon Pierre Jean !!!! Merci pour ce lien.

Maintenant il faut vite une (des) nouvelle loi pour punir tous ceux qui, de prêt ou de loin, seraient, ou risqueraient, d'être touchés par ce "syndrome méditerranéen" ! C'est terrifiant.


Chapeau, Pascal... Pour ma part, la capacité de sidération des esprits des prêtres de l'antiracisme continue à me prendre de cours. Je ne les vois jamais complètement venir.

La folle imagination de ces maniaques idéologues me laisse pantois.

Prenez l'affaire Bill Cosby : l'acteur noir est condamné pour abus sexuels. Eh bien, dans la milliseconde, ça s'embrase : si lui est condamné, à la différence de Harvey Weinstein et compagnie, c'est parce qu'il est noir. Euh, je comprends pas... Les mêmes antiracistes (pro-Noirs, pro-musulmans, anti-Blancs et antisémites), qui, hier, au nom de leur féminisme/haine des hommes, fustigeaient l'impunité dont jouissait à ce moment-là Cosby, parce qu'il est célèbre, changent de veste ? C'est cela ? Ah, je vois... Ils le détestaient, lui et le système injuste et méchant qui le protégeait – le système des riches et célèbres – et maintenant ils l'aiment parce qu'il est victime d'un autre système injuste et méchant – celui, raciste, qui déteste les Noirs...

Je sens que je vais faire un malaise vagal...
12 mai 2018, 12:24   Re : Pince-sans-rire
Il faut tenir le coup mon cher Pierre Jean, parce qu'en face ils ne sont pas prêts d'arrêter leurs conneries !

Inventer de faux "problèmes" (du faux racisme et des faux racistes, du machisme, de l'homophobie etc.) pour les résoudre avec des "solutions" foireuses, n’importe quoi du moment que c’est "clivant", que ça choque le "petit blanc", que ça heurte le bon sens, que ça fasse chier les "fachos", que ça occupe le terrain, juste histoire de maintenir une opposition gauche /droite à moindre frais, à base de foutaises sociologiques. En clair ne jamais s’attaquer aux vrais problèmes, parce qu’on ne peut plus, parce que c’est trop tard et que de toutes façons ça se passe désormais à Bruxelles, et surtout au directoire de Goldman Sachs.
12 mai 2018, 19:22   Re : Pince-sans-rire
Citation

allergologue, ophtalmologue, etc, qui ne sont pas vraiment des spécialités.

Pour les allergologues, nutritionnistes et autres tabacologues, nous sommes d'accord. Mais mettre les ophtalmologues (ex-oculistes…) dans le même bain de charlatanisme, c'est pousser le bouchon !
Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent poster des messages dans ce forum.

Cliquer ici pour vous connecter