Le site du parti de l'In-nocence
Une amie à moi vient de lire, en langue tchèque, un livre dont le titre est "Une brèche dans les remparts" (traduction très littérale, ça pourrait être "Une brèche ouverte") - un livre sur l'Europe, plus exactement sur le risque élevé (très) et imminent de destruction de notre civilisation par l'invasion migratoire en cours. L'ouvrage est écrit par un diplômé en sociologie et un ancien "top corporate manager".
La description de la super-classe mondiale (dont l'auteur faisait partie) et du fonctionnement de la haute bureaucratie européenne (UE) laisse pantois. Leur suffisance, leur mépris à l'égard des ploucs que nous sommes, nous qui sommes "incapables de nous adapter au nouveau monde", est carrément abyssal... Y est décrit le nouvel ordre rêvé par l’ingénierie sociétale remplaciste où les nations, et donc les peuples blancs, n'auront plus voix au chapitre (surtout pas via une soi-disant "démocratie").

Et mon amie de conclure : "Pascal, il n'y aura pas de solution politique, et donc pacifique, au problème de l'immigration. C'est trop tard. Il faudra se battre, je veux dire "physiquement", ou crever."
Je lui ai répondu que chez elle, enfin dans les pays de l'Est, ils étaient encore capables d'un tel affrontement physique, mais qu'ici...
Comme au temps où nous vivons il n'y a rien de plus facile à prévoir que ce qui va nécessairement arriver, disons que c'est dans un an ou deux, quand les près de 1000 djihadistes actuellement en prison seront libérés, que les choses risquent de s'envenimer un petit peu... À ce moment-là, il faudra prendre soit la poudre d'escampette, soit les armes.
À ce moment-là, il faudra prendre soit la poudre d'escampette, soit les armes.
////

Soit continuer d'acheter (plus cher encore !) le peu qu'il restera de "paix sociale". Solution toute transitoire évidemment. Mais bon, ça fait déjà un bail que nous ne faisons plus que de nager à reculons dans le transitoire, l'à peu près, le à courte vue, puisqu'il est formellement interdit de VOIR "ce qui va nécessairement arriver".
Pour avoir la paix sociale, on pourra toujours se rapprocher des musulmans dits modérés qui en ont assez de voir leur travail de sape gâché par de trop turbulents massacreurs.
Citation
Pierre Jean Comolli
Comme au temps où nous vivons il n'y a rien de plus facile à prévoir que ce qui va nécessairement arriver, disons que c'est dans un an ou deux, quand les près de 1000 djihadistes actuellement en prison seront libérés, que les choses risquent de s'envenimer un petit peu... À ce moment-là, il faudra prendre soit la poudre d'escampette, soit les armes.

Prenons donc date, d'ici deux ans : nous verrons si les choses s'enveniment, ou si le réel, pour employer le terme du doucereux Cyrulnik, peut aussi être d'une "résilience" décourageante...
Cyrulnik ?! Moi qui me tenais prêt à partir dans un délire deleuzo-leibnizien sur la logique prédicative de l'événement...
Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent poster des messages dans ce forum.

Cliquer ici pour vous connecter