Le site du parti de l'In-nocence

Le retour du travail du texte

Envoyé par Pascal Mavrakis 
Le 1er ministre à propos de Médine : « Il a marqué un formidable retour du texte travaillé et écrit dans la production musicale française ».
On peut toujours ronger l'os "Médine", écran de fumée idéal qui permet d'éclipser l’inimaginable scandale que constitue l'attitude de nos forces armées pendant l'assaut du Bataclan (sur ce thème, voir une vidéo du blogueur "Aldo Sterone").
Il n'y a pas besoin de Médine pour l'éclipser : on sait, on détourne les yeux ; lâcheté, mollesse, hébétude.
Ce que révèle le mauvais procès intenté au rappeur Niska

"On ne peut pas analyser la controverse autour de Niska exclusivement à la lumière du sexisme tel qu’il a été défini en Europe occidentale", conclut Françoise Vergès. Donc non, les paroles de Niska ne sont pas "méprisantes, sexistes et violentes envers les femmes". C'est avant tout notre société qui l'est.""

Quelques paroles, aucune, bien sûr, ne figurant dans l'article : "La chatte de la petite est sale, mon lit sent le poisson salé"

"Elle a mal aux reins quand je la démonte/Quand je la monte en l’air… [...] J’espère que personne te connaît/Qu’on t’a pas utilisée […] Ma femme c’est ma princesse, ma Naomi Campbell/Y’a pas d’égalité, on frappe à la pelle."

"Les bitches veulent pomper ma verge/ Elle a des gosses, mais elle est vierge/ Elle veut des loubous, elle fait le tapin".
Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent poster des messages dans ce forum.

Cliquer ici pour vous connecter