Le site du parti de l'In-nocence

Y a-t-il un effondrement de la syntaxe ?

Envoyé par Roger Simka 
Y a-t-il un effondrement de la syntaxe ? Roger Simka vous répond.

Posons le contexte, puis le problème.
Nous savons tous Renaud Camus farouche adversaire du « Bonjour » en début de lettre électronique et lutteur remarquable contre les fautes de syntaxe.
Voici ce qu'il écrit dans un tweet (la phrase, 174 signes, est affreusement ponctuée ; problème secondaire) :

Est-ce que vous répondez aux gens qui vous écrivent en commençant par “Bonjour !” ? (et finissent par “Cordialement”, en général, voire “Cdlt”, mais c’est une autre question)

[twitter.com]

La question qu'a dû résoudre Roger Simka dernièrement était la suivante : dans la phrase citée, qui est censé commencer une lettre par « Bonjour ! » ? La syntaxe répond : c'est la personne représentée ici par « vous ».
En d'autres termes, la première partie de la phrase a la signification suivante :

Est-ce que vous répondez en commençant par « Bonjour ! » aux gens qui vous écrivent ?

La parenthèse, quoique mal fagotée, permet de lever le doute, mais elle révèle la faute.

Roger Simka, c'est aussi la syntaxe qui tient la route grâce au pneu Fidel (nom déposé dans un coin).

La roulance, c'est la vie.

==> [14 août, 11 h 45, deux rectifications de guillemets.]
Pédale Roger, pédale. Tu es la vie. Tout roule. Tu vas nous faire un podium avant la fin de l'été.
« Pour pouvoir employer le gérondif dans une phrase, il faut que le sujet sous-entendu du participe soit aussi celui de la proposition principale. »
Henri Sensine - L’Emploi des temps en français
Roger Simka écrit ci-dessus : La parenthèse, quoique mal fagotée (...)

J'adore cette parenthèse mal fagotée.

Une parenthèse est un signe de ponctuation, non ?

En quoi, dans le touite incriminé, le signe de ponctuation serait-il mal fagoté ?

Roger Simka, entre deux excès de vitesse, nous répondra qu'il s'agit d'une
métonymie un peu hardie : on passe en dérapage contrôlé du signe de la
parenthèse au contenu de la parenthèse.

N'empêche, on frôle le tête-à-queue.

Roger Simka ne m'en voudra pas de continuer à chipoter, lui qui n'est pas sans
en donner parfois l'exemple. La formulation : Nous savons tous Renaud Camus
farouche adversaire du « Bonjour » en début de lettre électronique et lutteur
remarquable contre les fautes de syntaxe
a quelque chose d'insatisfaisant.
Nous savons tous X farouche adversaire et lutteur remarquable ??
Non, ça ne va pas. Nous savons tous que X est un farouche adversaire de (...)
et un lutteur remarquable contre (...) semblerait plus conforme au génie de la langue.
Je suis tout surpris de me retrouver du côté de M. Simka (sans doute à la place du mort…), mais je trouve sa formulation tout à fait satisfaisante. Cela dit, comme la vôtre l'est également, satisfaisante (bien que présentant peut-être un léger surpoids, si je puis dire), il n'y a pas lieu d'aller se faire des croche-patte à la récré.
Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent poster des messages dans ce forum.

Cliquer ici pour vous connecter