Le site du parti de l'In-nocence
"Enfin, on a des éléments de compréhension à la confusion qui règne", a réagi jeudi 4 octobre sur franceinfo Emmanuelle Amar, épidémiologiste, directrice générale du Registre des malformations en Rhône-Alpes (Remera).
04 octobre 2018, 19:13   Elle est partout
Si c'est pas une façon de mise en abyme, ça !
11 octobre 2018, 16:06   Un léger progrès
R. C. propose un chiasme, voire un problème bathmologique, « mais, assuredly », précise-t-il, « on n'est pas loin de l'effondrement syntaxique ».

(Roger Simka, service de remigration des coquilles et autres nocences de l'écrit francophone.)

Le Grand Rhumplacement, soirée mojito.

P.-S. Article de Renaud Camus et de Karim Ouchikh à propos de la « ligne claire » sur Valeursactuelles.com : cinq coquilles seulement (mots et lettres oubliés), en léger progrès par rapport à la version de Facebook.
P.-P.-S. Extrait de l'article de Valeursactuelles.com :

« On le voit, cette frontière n’est pas seulement politique, mais historique, et même ontologique. C’est-à-dire qu’elle concerne l’être, l’être même de notre patrie et de notre civilisation, et celui de chacun d’entre nous : leur existence, leur survie, leur persévérance dans l’être ou leur dissolution dans l’autre, dans le remplacement, dans le néant, l’ethnocide, le génocide par substitution, tels que les annoncent l’immigration de masse et l’islamisation méthodique de notre continent. »

— Il m'a fallu une bonne demi-heure pour comprendre que ce « leur » représentait logiquement la patrie, la civilisation et l'individu que je suis — mais je me suis peut-être trompé.
— On frôle le pléonasme, voire la mise en abyme avec l'existence de l'être.
— Beaucoup trop d'« êtres ».

(Roger Simka, service de remigration des coquilles et autres nocences de l'écrit francophone.)

Il vaut mieux être Plieux en dés que plié en deux.
Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent poster des messages dans ce forum.

Cliquer ici pour vous connecter