Le site du parti de l'In-nocence

Dans la hotte du père Noël

Envoyé par Thomas Rothomago 
Quelqu'un, dans mon entourage, s'est vu offrir comme cadeau de Noël un test ADN. Comme je m'en étonnais, j'ai appris que c'était là un cadeau "tendance". Si l'usage de ces tests se généralise dans la population, quelle peut en être la conséquence sur les représentations que chacun se fait de ses origines ?

A première vue, il me semblait que si ce test est fiable, il montrerait clairement que le mélange est la règle biologique, donnant ainsi des arguments aux tenants du métissage. Ce à quoi on m'a répondu que le danger de ces tests tenait au contraire aux armes qu'il donnerait aux racistes...
Qu'entendez-vous par "règle biologique" en l'occurrence ? Si certaines populations ont eu très peu d’échanges avec d'autres groupes, il y aura peu ou moins de mélange génétique, à moins de remonter très en amont dans le temps, où l'on pourra éventuellement retrouver quelque trace néandertalienne se nichant dans nos chromosomes, à Dieu ne plaise...
Là où il pourrait y avoir un avantage certain, qui n'est pas une règle, au métissage, c'est qu'il semble bien que plus une lignée génétique est "pure" et moins diverse, plus elle sera fragile, car moins armée pour résister à des changements environnementaux importants.
C'est du moins ce que prétend la doxa évolutionniste...
"Règle biologique" est en effet une expression plus qu'approximative. Je voulais dire par là qu'il me semblait évident qu'en détaillant l'ADN de n'importe qui on allait nécessairement découvrir du mélange, plus ou moins, et je me demandais quelle pourraient être les conséquences de cette découverte si elle devenait courante, à la portée de tous.

Voici une illustration qui tombe à point nommé :

Tendance, donc
Je ne suis pas certain que cette vidéo ait pu être vue et c'est pourquoi j'essaie de la rendre à nouveau visible car elle me semble vraiment caractéristique :

Vive les gênes

On tient avec ce groupe quelque chose comme l'antithèse des "gilets jaunes", ils sont ceux-là même que, précisément, les "gilets jaunes" privent de la "paix civile". On ne pourra jamais les soupçonner de racisme, de ressentiment social, de "haine", non, on ne risque pas "d'avoir leur haine", ils sont en place, dans le "mouv", la tendance etc. Ils ne sont pas racistes et cependant piaffent d'impatience à la révélation de leurs origines, se serrent la main en se découvrant "cousins", acceptent de s'entendre dire qu'il sont 100% ceci ou cela, ou seulement 60 %, s'esclaffent d'une vietnamienne qu'ils estiment désormais chinoise et tout, dans leurs propos et réactions, les désignent comme très intéressés à leur souche. Ils ne jouent pas avec le feu, ils font joujou avec, ce qui est bien pire. Pour moi, ce sont les vrais pignoufs (grossiers) de l'époque.
11 janvier 2019, 19:54   Un peu de douceur
Remarquez, on peut aussi apprécier la compagnie des animaux les plus inoffensifs : les hérissons, les petits chats, les lamantins... Ça peut être fatigant, à la longue, la fréquentation des vrais hommes, des purs et durs, des authentiques, de ceux à qui on ne la fait plus et qui foutent carrément le feu, tant qu'à faire, avec l'hystérie, le drame, la souffrance de vivre et tout le tralala.
Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent poster des messages dans ce forum.

Cliquer ici pour vous connecter