Le site du parti de l'In-nocence

Principe de précaution

Envoyé par Thomas Rothomago 
23 septembre 2019, 00:43   Principe de précaution
Extrait d’un article de France-info, ceci :

« Les craintes qu’ils ont, nous pouvons les calmer ». Jean-Louis Touraine, député LREM du Rhône et rapporteur du projet de loi bioéthique, répond aux « réserves » émises par l’Académie nationale de médecine (ANM), dimanche 22 septembre sur franceinfo. Dans un rapport, l’ANM s’inquiète notamment des « risques pour le développement psychologique et et l’épanouissement » des enfants nés d’une PMA sans père. L’extension de la PMA figure dans le projet de loi bioéthique qui sera discuté mardi à l’Assemblée.
«Tous les enfants qui sont nés dans ces conditions nous disent à quel point ils sont épanouis, à quel point ils sont heureux assure Jean-Louis Touraine. Ils ne souffrent d'aucun manque. » . Ils ne souffrent d’aucun manque. » Le rapporteur du projet de loi propose de transmettre à l’Académie de médecine la totalité des auditions faites à ce sujet ainsi que les études internationales « qui ont toutes montré, toutes, absolument toutes, que les enfants nés de PMA, qu’ils soient dans un couple hétérosexuel, homosexuel ou chez une femme seule, tous ces enfants s’épanouissent d’une façon parfaitement égale. »
Jean-Louis Touraine, par ailleurs professeur de médecine, cite notamment une étude réalisée aux États-Unis pendant une durée de 25 ans, de l’insémination des mères au 25e anniversaire des enfants, et qui conclut qu’ils vont bien : « Globalement ces enfants nés de PMA vont bien pour une bonne raison, c’est qu’ils sont très attendus, très désirés, très souhaités, et beaucoup aimés. Et ils reçoivent beaucoup d’attention de la part de leurs parents. »

Si « tous [absolument tous] les enfants qui sont nés dans ces conditions nous disent à quel point ils sont épanouis, à quel point ils sont heureux » […] pour une bonne raison, c’est qu’ils sont très attendus, très désirés, très souhaités, et beaucoup aimés. », il s’en suit que, si manque d’épanouissement des enfants il y a, il ne peut avoir pour cause que leur conception selon la méthode de la procréation non-médicalisée.

Autrement dit, quand bien même la procréation non-médicalisée pourrait, dans de nombreux cas, se révéler positive pour les enfants, elle présente néanmoins pour eux un risque, aucune enquête n’ayant révélé d’une manière aussi imparable que « tous les enfants » issus d’une procréation non-médicalisée « sont épanouis etc ». Dans ces conditions, la PMA faisant disparaître ce risque, on s'étonne que le rapporteur de la loi bioéthique, soucieux, comme médecin, de la santé des enfants, ne tire pas les conséquences de ses déclarations et ne milite pas pour que la PMA devienne la seule et unique méthode pour donner naissance à un enfant. C'est, en bonne logique, ce qu'il devrait faire.
23 septembre 2019, 21:30   Re : Principe de précaution
Il faut convenir que si la clef du bonheur résidait dans la bonne méthode de reproduction enfin mise au point, avec satisfaction garantie, ce serait une nouvelle formidable pour l'humanité !
N'oublions pas non plus que selon les voies traditionnelles, et plus que ça, proto-traditionnelles, nombre de bébés à naître eussent choisi de ne pas risquer une naissance du tout, alors...
24 septembre 2019, 14:09   Re : Principe de précaution
Aux infos sur France Culture ils avaient invité le député Touraine qui disait que quand on demandait aux enfants s’ils préfèreraient remplacer l’une de leur mère lesbienne par un père ils répondaient non. Et que tous les enfants de mères lesbiennes suivis jusqu’à l’âge de 25 ans sont très épanouis.
De plus il est déjà autorisé à un couple d'hommes homosexuels d'adopter un enfant.
Donc, c'est bon.

Sur ce sujet, je constate que le clivage gauche / droite fonctionne bien.
Si vous êtes "de gauche" vous êtes favorable à la PMA.
Si vous êtes "de droite" vous êtes contre ou vous émettez des réserves.
Des fois, c'est simple.
24 septembre 2019, 17:37   Re : Principe de précaution
Pourquoi si simple ? Etre "de droite", c'est aussi et peut-être avant tout vouloir la perpétuation : de la race, de la lignée, du nom, du sang ; la perpétuation à tout prix, peu importent alors les moyens, et ce n'est pas une conception étriquée de ce qui est censé être "naturel" ou pas qui devrait, en toute logique, empêcher que la sacro-sainte transmission se fasse.
Bref, les "de droite" à la cervelle un peu moins étroite devraient être pour.
25 septembre 2019, 11:07   Re : Principe de précaution
Les partisans de la PMA, qui sera bien sûr autorisée
à toutes les femmes lesbiennes ou non, en couple ou seules,
quand ils avancent leurs arguments, accréditent le fait qu’un enfant n’a pas besoin de père, ou qu’un père est inutile.
J’en suis tout ébourrifé.
25 septembre 2019, 16:50   Retournement
Qui aurait pu prévoir que les personnes qu'on désignait comme "anormales" au temps de l'eugénisme revendiqué (et qui devaient en être les première victimes) deviennent quelques décennies plus tard les chevaux de Troie de l'eugénisme sournoisement à l'oeuvre dans toute cette "bioéthique" contemporaine ?
25 septembre 2019, 18:11   Re : Retournement
La vengeance est un plat qui se mange froid.
25 septembre 2019, 19:55   Un poème, pour la route
On supprimera la Foi
Au nom de la Lumière,
Puis on supprimera la lumière.

On supprimera l’Âme
Au nom de la Raison,
Puis on supprimera la raison.

On supprimera la Charité
Au nom de la Justice
Puis on supprimera la justice.

On supprimera l’Amour
Au nom de la Fraternité,
Puis on supprimera la fraternité.

On supprimera l’Esprit de Vérité
Au nom de l’Esprit critique,
Puis on supprimera l’esprit critique.

On supprimera le Sens du Mot
Au nom du sens des mots,
Puis on supprimera le sens des mots

On supprimera le Sublime
Au nom de l’Art,
Puis on supprimera l’art.

On supprimera les Écrits
Au nom des Commentaires,
Puis on supprimera les commentaires.

On supprimera le Saint
Au nom du Génie,
Puis on supprimera le génie.

On supprimera le Prophète
Au nom du Poète,
Puis on supprimera le poète.

On supprimera l’Esprit,
Au nom de la Matière,
Puis on supprimera la matière.

Au nom de rien on supprimera l’homme ;
On supprimera le nom de l’homme ;
Il n’y aura plus de nom ;
Nous y sommes.

Armand Robin - Le programme en quelques siècles (1946)
25 septembre 2019, 21:52   Pas si vite
Le délai pour être un homme
Est toujours prolongé plus loin qu'on ne pensait...

Armand Robin - Notre vie
Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent poster des messages dans ce forum.

Cliquer ici pour vous connecter