Le site du parti de l'In-nocence

Conseil de lecture

Envoyé par Thomas Rothomago 
24 septembre 2019, 22:15   Conseil de lecture
"23 septembre 1940

Si demain l’Angleterre s’effondre, si demain l’Europe est pour vingt ans, cinquante ans, pour un siècle, germanisée ? Et non pas germanisée au vieux sens qu’on pouvait encore, il y a vingt ans, donner à ce mot. Et non pas même caporalisée. Car la discipline militaire a ses limites. Demain peut-être l’Europe ne sera plus qu’une machine à fabriquer du produit chimique et de l’homme « synthétique »."
Léon Werth – Déposition – Journal 1940-1944

Fort heureusement, les nazis ont perdu...

(Je découvre ce Journal, réédité en 1992 par Viviane Hamy, et en conseille vivement la lecture à ceux qui ne le connaîtraient pas. Il fourmille de traits acérés et d'observations qui me semblent restituer à merveille la vie en France, en zone libre, pendant l'Occupation, et ne manque pas d'évoquer par ci par là, notre époque. On y trouve par exemple l'omniprésence de "théories du complot" (qui ne sont évidemment pas nommées ainsi), pour expliquer, entre autres, la débâcle de mai 1940. On y voit clairement comment le totalitarisme ne peut se passer de niaiseries (de "momeries"). ("Un certain Lousteau parle à la jeunesse lyonnaise. [...] Ce Lousteau s'applique à définir la condition prolétarienne. Cela, il n'y a pas vingt ans, eût sonné subversif. Le marxisme de Vichy est filtré à travers la comtesse de Ségur.")
25 septembre 2019, 10:10   Re : Conseil de lecture
Léon Werth, dédicataire du Petit prince... Etonnant, non ?
25 septembre 2019, 10:18   Re : Conseil de lecture
Le journal de Werth est en effet remarquable (ainsi d'ailleurs que son roman sur la Première Guerre : Clavel soldat, lui aussi réédité par Viviane Hamy). On pourra le mettre en regard, ce journal, de ceux de Maurice Garçon (Les Belles Lettres) et de Jean Galtier-Boissière (Quai Voltaire) couvrant la même période
25 septembre 2019, 17:44   Re : Conseil de lecture
Voilà un homme qui pensait que « la patrie n'est qu'une forme mystique de l'administration » (Clavel Soldat) et qui se porta pourtant volontaire en 14 au motif que « Tout homme qui s’échappe des circonstances est un lâche. » (Ces citations de Léon Werth sont extraites d'un article, très bien, à lui consacré.)
Fichtre... autres temps, autres trempes...
Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent poster des messages dans ce forum.

Cliquer ici pour vous connecter