Le site du parti de l'In-nocence
30 septembre 2019, 15:06   Discours d’Eric Zemmour
Discours de Zemmour sur LCI : des centaines de saisines du CSA ( dixit le site de l’OBS). Mais que dit-il de si neuf qui puisse mériter pareilles réactions ? La comparaison Islamisme-nazis ? L’affirmation de la minorisation certaine de la population de souche ?
30 septembre 2019, 18:03   Re : Discours d’Eric Zemmour
Gageons, dans le meilleur des cas, que la collusion affirmée entre l'"islamo-nazisme" et les forces progressistes-droits-de-l'hommistes-libérales de tout poil dans la mise en œuvre de l'extermination de l'homme blanc catholique et hétérosexuel aura eu du mal à passer...
30 septembre 2019, 22:39   Re : Discours d’Eric Zemmour
M’enfin, et la convergence des luttes, les damnés de la terre, tout ça tout ça, ils en font quoi nos belles âmes ?
02 octobre 2019, 09:06   Re : Discours d’Eric Zemmour
Le journal Télérama a réussi l’exploit de publier une caricature de Zemmour avec un gros nez crochu et habillé en nazi.
Pas de réaction du côté du camp du bien. J’en connais d’autres qui pour une phrase au sujet des Juifs dans une émission de radio ont dégusté.
Le CSA a tapé sur les doigts de la radio RMC car ils n’ont pas empêché un quidam de dire dans le micro que le PCF avait collaboré avec les nazis.
J’apprends que Chirac est un grand homme car il s’est opposé à Bush en Irak. Par contre c’était le grand ami de Saddam Hussein. .
Le premier hôtel réservé aux femmes et interdit aux hommes vient d’ouvrir Sur l’île de Majorque.
Une île de Suède est aussi interdite aux hommes. Elle s’appelle SuperShe.
Voilà, petite revue de presse. On vit une époque formidable.
02 octobre 2019, 11:48   Re : Discours d’Eric Zemmour
Ah ce fantasmatique GR (impossible de mettre le lien, je copie-colle donc)
Libération 01 octobre 2019
Laurent Joffrin
Zemmour le factieux

Trente minutes d’un discours de guerre civile étrangement retransmis en direct sur LCI, prononcé devant un public acquis de crânes rasés, de têtes de linotte et de vieilles perruques, réuni par Marion Maréchal-Le Pen pour refonder la vraie droite : Eric Zemmour a franchi un nouveau pas dans la xénophobie de combat. Il se sent pousser les ailes de Doriot sans jamais prendre son envol, orateur aussi agressif que laborieux. Il appelle à la réaction de «l’homme blanc» contre une fantasmatique invasion islamique, désignant à la vindicte raciste une minorité de la population française qui n’en peut mais. Cette demi-heure de la haine piétine l’identité républicaine au nom d’une identité ethnique fantomatique, dans une France qui fut toujours une nation de mélanges.

On rappelle à juste titre les années 30. Il y a plus proche et encore plus inquiétant : cette rhétorique est aussi, mot pour mot, celle d’Anders Breivik ou de Brenton Tarrant, ces deux idéologues à front bas auteurs de massacres de masse en Norvège et en Nouvelle-Zélande (il suffit de se rapporter à leur texte), commis au nom de la défense d’un Occident soi-disant assiégé par l’islam, celui-là même dont Zemmour se prétend le héraut. A côté des musulmans, boucs émissaires automatiques, Zemmour le factieux de la démocratie désigne aussi son ennemie : cette idée des droits de l’homme issue de la Révolution française qui a fondé la République, en qui il ne voit plus qu’une complice de la décadence. Rien de neuf depuis Maurras qui fustigeait «la Gueuse» et les «quatre Etats confédérés» qu’elle tolérait, les Juifs, les protestants, les francs-maçons et les métèques, ramenés par Zemmour à un seul, les musulmans. Tou t cela est-il légal ? Les tribunaux, une nouvelle fois, en décideront. On a compris, en tout cas, la teneur du danger : l’assaut désormais lancé contre la véritable identité française, qui n’est pas seulement une culture ou un héritage mais une idée, celle qui est inscrite en trois mots au fronton des édifices publics.

Voilà au passage une baudruche qui se dégonfle. De Marion Maréchal-Le Pen sortie du bois, on attendait, à droite en tout cas, quelques idées neuves et quelques lignes jetées vers les militants LR. On trouve un ramassis d’éructations éculées qui font les beaux jours des identitaires depuis toujours. On apprend au passage que son école pompeusement lancée il y a un an rassemble au plus une trentaine d’élèves et que les idées neuves sont aussi rares dans son discours que dans les conversations de Sigmaringen. Comme dans Molière, les orateurs se sont succédé pour désigner l’origine de tous les maux : l’islam, qui prend la place du poumon de Toinette. La crise française ? L’islam. L’insécurité ? L’islam. La fracture du pays ? L’islam, vous dis-je, etc. Curieuse manière de vouloir réunir les droites en se plaçant non au milieu d’elles mais à leur extrême. Pour elle, Marion Maréchal n’a ni parti, ni électeurs, ni militants, seulement quelques sondages favorables. Une mousse médiatique brunâtre qui a pour seule fonction de recentrer en apparence les gros bataillons du RN qui attendent leur heure.
02 octobre 2019, 13:35   Re : Discours d’Eric Zemmour
Oui, bon. C’est du Joffrin. Il est payé pour écrire ça.
06 octobre 2019, 10:57   Re : Discours d’Eric Zemmour
Citation
Serge Diot
Oui, bon. C’est du Joffrin. Il est payé pour écrire ça.
Payé mais surtout convaincu de la justesse de ses idées. Interview révélateur du même par Nicolas Domenach dans le nouveau magazine littéraire d’octobre à propos du « Roman de la France ». Rien ne doit s’opposer à l’idée de l’universalisme français...
Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent poster des messages dans ce forum.

Cliquer ici pour vous connecter