Le site du parti de l'In-nocence
03 février 2020, 17:06   Nathalie Dessay parle
Enfin, parle... « Quand on cherche la beauté absolue, on n’en a rien à foutre du reste ». Parler grossièrement de beauté, il fallait y penser... (On imagine Platon balançant : "Le temps est l'image mobile de l'Eternel, la con de ta mère !", ou Kant : "Je m'en branle, putain, est sublime ce en comparaison de quoi tout le reste est petit !")

En tout cas, voilà qui va donner du grain à moudre à Renaud Camus et le parallèle qu'il voit entre les petit et grand remplacements (parallèle qui, du reste, me convainc guère) : Dessay abandonne l'opéra, passe à la chansonnette, et tac, elle se met à parler comme ça!
03 février 2020, 21:35   Re : Nathalie Dessay parle
Et le génie de la prose remplaciste ?, et la beauté des flux migratoires ?, hein ? Vous en faites quoi ?

[uploads.disquscdn.com]
Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent poster des messages dans ce forum.

Cliquer ici pour vous connecter