Le site du parti de l'In-nocence

Coronade party (saison 3)

Envoyé par Roland Destuves 
10 janvier 2021, 01:29   Coronade party (saison 3)
Plus beau le vaccin.My kingdom for a...
Et que penser du « cabinet de conseil privé McKinsey » sollicité pour gérer la gestion de la campagne vaccinale en France ?, et ce pour la modique somme de… 2 millions d’euros par mois !

J'oubliais : chez McKinsey, l'un des « directeurs-associés » n’est autre que Victor FABIUS, fils de Laurent, et frère de Thomas...
La présence d'un fils d'ancien premier ministre dans un cabinet de conseil tel ou tel ou apparenté ne me semble pas particulièrement significative. On trouve assez peu d'enfants d'anciens ministres parmi les chauffeurs de bus, les postiers, les institutrices, les aide-soignantes etc. C'est cela qui, pour le coup, serait une nouvelle renversante
15 janvier 2021, 22:04   Nouvelles du front vaccinal
Foin des théories fumeuses et des bribes de soupçons, tâchons de coller aux faits : Israël continue de caracoler en tête du nombre de vaccinés, avec plus de 70% des plus de 60 ans déjà piqués.
Olé.
Personne n'en est (pour l'instant) mort, mais au contraire : les premières données fournies par la plus grande "caisse-maladie" indiquent que sur un échantillon fort représentatif de 200 000 vaccinés dans cette tranche d'âge, le nombre de contaminés chute de 33 % deux semaines après la première injection seulement, cela en comparaison d'un même nombre de personnes n'ayant pas reçu le vaccin (s'agissant toujours des plus de 60 ans) ; qui plus est, selon une enquête de l’hôpital Shibah, sur une petite cohorte de 300 membres du personnel hospitalier vaccinés, le dosage d'anticorps assurant une protection efficace contre le virus n'est concluant que sur 1% des testés une semaine après l'injection, mais passe à 50% après deux semaines. Tout cela est parfaitement concordant avec les résultats des essais de Pfizer.
Ce sont les premiers résultats observés en "grandeur nature" au sein d'une population vaccinée, et la toubiberie israélienne — d'ailleurs fort compétente et totalement exempte de l'étrange et loufoque sensiblerie idéologique française en matière covidienne — trouve tout cela très encourageant, mais recommande encore la prudence et la patience face à un faisceau de faits encore trop incomplet et tôtif pour qu'on en ait le fin mot.
Let's wait and see.
Quoi qu'il en soit, la gestion de la vaccination en France par le gouvernement est unanimement critiquée alors qu'elle ne manque pas d'une certaine habilité, volontaire ou non, peu importe. Avant l'annonce d'un vaccin, la France était un des premiers pays où se recrutait, à tort ou à raison, le plus grand nombre de gens hostiles à l'idée de se faire piquer. Et voici que le vaccin est devenu désirable en quelques semaines parce que sa mise en oeuvre connait des "ratés" et tout ce qui passionne désormais le public c'est de faire aussi bien qu'ailleurs, mieux qu'ailleurs ! Quel pays !
Oui le rapport des Français aux vaccins est proprement fascinant ! En l'occurrence, les sceptiques se feront-ils finalement vacciner ne serait-ce que pour déjouer les critiques de Veran et ses cliques, qui les prennent ouvertement pour des imbéciles ? Le feront-ils pour qu'on dépasse l'Allemagne (laquelle, merveille des merveilles, enregistre quotidiennement bcp plus de morts que la France, enfin !) C'est possible.

Quant à la situation en Israël, il est heureux que ce pays, et semble-t-il le Danemark, soit pratiquement tiré d'affaire. Espérons simplement que le génie évolutif du Covid, bien aidé par les bâtons qu'on essaie de lui mettre dans les roues, ne vienne pas tout foutre en l'air dans les prochaines semaines... (Le geste barrière c'est un peu, à l'extérieur, ce qu'en cancérologie on fait dans l'organisme : bloquer des voies de signalisation. Or il n'y a pas plus doué qu'une saleté de virus ou qu'une cellule cancéreuse pour relever le défi des ingénieurs humains et trouver la parade.)
16 janvier 2021, 20:02   Les virophiles
Tout bon misanthrope réac qui se respecte ne peut que souhaiter une victoire éclatante d'un virus si couronné...
22 janvier 2021, 11:18   Montastruc tu verras la lune
Extrait d'un article à propos des décès post-vaccinaux :

"D'abord, de tels décès sont-ils étonnants ?
Non, au regard du profil des publics concernés. L'âge est un facteur évident de mortalité, même sans infection au Sars-CoV-2. A priori, il est donc naturel d'observer des décès dans le cadre de la campagne vaccinale. "On s'y attendait tout à fait, d'autant plus que les résidents en Ehpad ou en unité de soin à longue durée (USLD) ont été marqués comme prioritaires pour débuter la vaccination", explique Antoine Pariente. Au passage, le spécialiste estime que cette stratégie est "tout à fait adaptée car c'est la population où la mortalité liée au Covid-19 est la plus forte".
"Malheureusement, la mort dans les Ehpad, c'est extrêmement fréquent", ajoute Jean-Louis Montastruc. "Ce sont des gens âgés, diabétiques, hypertendus ou avec d'autres comorbidités, qui prennent également des médicaments qui peuvent être responsables de mort subite...", rappelle le professeur en pharmacologie et membre de l'Académie de médecine. A titre d'information, pour ce vaccin, "90% des décès signalés sur la base mondiale de pharmacovigilance sont survenus chez des sujets de plus de 75 ans", poursuit-il, tout en consultant son écran." etc. etc.

Il y en a comme cela deux ou trois pages, infographies comprises, car que serait un bon petit cours du théâtre de l'absurde sans une infographie, je vous le demande ?

Il faudrait qu'un philosophe aguerri mette ce raisonnement en syllogisme :

1 Les personnes âgées dans les Ehpad sont très vulnérables au Covid il faut donc les protéger en priorité.
2 Si elles meurent après avoir reçu un vaccin, c'est normal, c'est parce qu'elles sont âgées.
On ne saurait mieux dire et demander, en effet !

Il serait à la fois normal de vacciner en priorité ces personnes, âgées et malades, des personnes par conséquent particulièrement vulnérables, et qu'elles meurent de ce qui devait les protéger ? Très bien, avalons cette énième couleuvre contre-logique...

Je sais bien que ces gens ne peuvent pas publiquement invoquer la faute à pas-de-chance, ou encore le fait que le nombre de morts du vaccin est infime par rapport à celui des personnes temporairement protégées mais tout de même, s'exposer aux railleries et aux procès en mauvaise foi en tenant des propos aussi tordus, en tentant des enfumages aussi foireux... Ça me dépasse.
La logique qui voudrait qu'on vaccine les personnes âgées pensionnaires d'EHPAD, et par conséquent classées parmi les plus fragiles, peut se retourner indifféremment comme un gant : exemple: "il faut vacciner en priorité les personnes bien portantes de manière à stopper la propagation dans la communauté des actifs (si tant est que le vaccin empêche cette propagation, hypothèse en elle-même disputée), ce qui par contrecoup protègera les personnes âgées dépendantes et déjà confinées; en outre, sachant que celles-ci sont, à brèves ou moyennes échéances, vouées au trépas, la vaccination n'offre aucune visibilité claire de son efficacité sur un public ainsi déjà touché par de multiples morbidités et maladies létales".

Mais cet argument contraire est probablement lui aussi vicié et réversible comme un gant : il faut y voir le signe que la problématique vaccinale est inapplicable au covid, maladie qui n'est létale que pour les personnes chargées de comorbidités ou fragilisées par la vieillesse. Il n'y a pas de "logique" de la vaccination anti-covid, seulement des narrations, des "points de vue" propagandistes adossés à des intérêts, des arrière-pensées et autres impensés politiques et idéologiques (en France tout particulièrement).

En clair : il n'est pas de logique applicable à un outil inadapté, d'où les vices qui traversent son argumentaire en le retournant dans tous les sens. Il n'y a pas de recours d'utilisation "logique" d'un marteau pour se tailler les ongles ou se couper les cheveux. La logique n'a rien à faire là-dedans, elle n'est nullement en cause dans l'inadéquation manifeste de l'outil à son objet, pas davantage que la science elle-même (épidémiologie, physiologie et autres biostatistiques).

La vaccination n'est pas la réponse, et l'on devrait pouvoir dénoncer cette inadéquation sans craindre de passer pour un anti-vaccin complotiste et taré.

La riposte adéquate est la thérapeutique, mais en matière de Covid, pour des motifs politiques complexes et dangereux à sonder, la thérapeutique est interdite par le gouvernement.
C'est que, peut-être, la thérapeutique pourrait finir par soigner les gens or il semble préférable, avantageux ou tout simplement naturel, qu'ils demeurent malades un certain temps, le temps, par exemple, de préparer la France de 2030, selon les vœux de M.Macron.
Steven Riley, professeur sur la dynamique des maladies infectieuses à l’Imperial College de Londres cite une étude démontrant que le confinement national en Grande Bretagne ne sert à rien.

Des chercheurs américains ont même conclu qu’il y aurait environ un million de morts supplémentaires pendant les vingt prochaines années en raison des confinements...

Les confinements finiront par causer plus de morts que le virus lui-même :

[summit.news]
Pascal, les confinements ne font pas qu'achever des sociétés qui étaient déjà en mal profond de sociabilité et de centre : ils ouvrent un boulevard à la circulation du virus, ils attisent sa circulation intrafamiliale et l'effloraison des mutants. Ce virus est combattu en Occident (qui ne sait plus faire la guerre depuis 100 ans) d'une façon aussi stupide, c'est-à-dire positiviste, que la cancérologie combat les cancers – avec le succès que l'on sait... La mainmise de l'ingénierie sur la Biologie a consacré la victoire de la programmation sur la connaissance profonde, y compris hallucinatoire, du vivant. Le virus comme les cellules cancéreuses sont des monstres doués d'une intelligence comportementale supérieure aux centaines de milliers de cerveaux qui essaient de les liquider sans les comprendre. Les gestes barrière, l'ARN messager, tout cela, du point de vue du virus, n'est qu'une plaisanterie, un amusant défi lancé à son "génie évolutif" (Charles Nicolle). La barrière, il la franchit allégrement en devenant plus contagieux... Le vaccin ? Il l'éteint en se déplaçant ailleurs sur Spike pour diminuer la reconnaissance du virus par les anticorps... Il en va de ce salopard comme des cellules cancéreuses les plus malignes, capables de se cacher dans l'étoffe d'un demi-poumon gorgé de chimio et brûlé par les rayons pour faire proliférer, patiemment, parfois pendant des années, des métastases jusqu'au cerveau.

Raoult et Alexandra Henrion-Caude ne sont pas bannis parce qu'ils seraient des charlatans, non, sûrement pas : ils sont bannis parce qu'ils osent mettre – sans le savoir peut-être – un peu de Naturphilosophie dans leur pratique et leurs discours.
Au 5 avril 2020, on pouvait lire sur ce forum :

"Et si demain, comme croit le deviner je ne sais plus quel chercheur américain, il était scientifiquement démontré que le seul fait de parler est un facteur de propagation alors je suppose qu’il sera « responsable » de ne plus ouvrir la bouche pour sauver des vies jusqu'à ce qu'on découvre un vaccin, mais un vaccin de quoi, du Covid19 ? Et le Covid20, le 21, le 22 ?"

Ne plus parler dans le métro, c'est précisément ce que vient de suggérer un énième prêcheur covidiste.
Le bricolage demi-savant sur les "spicules" du virus et les leurres que l'on voudrait mettre en place pour stopper l'invasion virale par une vaccination de masse relèvent d'une naïveté mécaniste digne du XVIIIe siècle et le génie génétique qui s'y trouve mobilisé a tout du génie civil qui construisit la Ligne Maginot.

La naïveté tient au fait que, ayant cru déceler un mécanisme, on s'emploie à concevoir un mécanisme autre qui bloque le premier. Problème : le vivant n'est pas une mécanique. D'où l'avarie générale des dispositifs de lutte de cet ordre.
La référence à la ligne Maginot tombe sous le sens.

Cher Roland, je viens de suivre cela sur BFM. Je n'en crois toujours pas mes oreilles ni mes yeux... La boucler, masqué dans les transports en commun, pour ne pas se contaminer, dites-moi que je rêve !
24 janvier 2021, 15:46   Re : Coronade party (saison 3)
Alain Eytan nous a donné des chiffres relativement encourageants concernant l'efficacité du vaccin, sortis d'une étude de suivi de personnes vaccinées. Cependant, à l'échelle du pays, alors qu'un quart de la population a déjà reçu la première injection et 10% la deuxième (et qu'un confinement général strict est en vigueur depuis un mois), les effets tardent à se faire sentir : la courbe des morts par jour ne s'infléchit pas, elle grimpe au contraire constamment depuis deux mois, passant d'une dizaine par jour en moyenne fin novembre-début décembre à une soixantaine, avec un pic de 101 morts le 20 janvier.

Sachant que la durée médiane d'incubation du Covid-19 est de 5 jours (14 jours au maximum), les effets auraient dû commencer à se faire sentir — on avait du reste dit au tout début de l'année qu'il fallait patienter jusqu'à la mi-janvier pour les constater. Il est trop tôt pour conclure mais il faut sans doute commencer à se demander si le vaccin actuel est efficace contre les variants anglais et sud-africains dont on sait qu'ils circulent dans le pays.
Cher Marcel,

"(...) il faut sans doute commencer à se demander si le vaccin actuel est efficace contre les variants anglais et sud-africains dont on sait qu'ils circulent dans le pays. »

L’heure est surtout, dans les ARS, à se demander comment nommer les « variants », compte tenu de la «stigmatisation » que les désignations par pays pourraient entraîner…

Il est vrai qu’il est impératif de choisir ses mots :

"Je pense inévitable le fait qu'il faille implémenter le niveau de mobilisation de la société et consentir dans la confiance et la persévérance à deux mois un peu difficiles dans lesquels il faudra encore assumer la lassitude, et sans doute se confiner en partie, par région, on ne sait pas encore". Denis Malvy, membre du Conseil scientifique.

Qu’en termes élégants ces choses-là sont dites…
Stockholm, hier, comme vous le constatez des morts partout, on enjambe les cadavres, les bars sont des cimetières...
[t.co]
Et que dire de la situation, vraiment terrifiante, en Angleterre, où pourtant 6 millions de personnes ont été vaccinées et où, surtout, 1 Anglais sur 8 auraient rencontré le virus au cours des 12 derniers mois ? (Au fait, sait-on depuis quand exactement et accessoirement pourquoi il a été décidé de renoncer planétairement aux tests sérologiques ?)

K. Lacombe, qui représente l'orthodoxie de l'Inserm et donc n'accorde aucun crédit aux travaux scientifiques et prises en charge médicales de Didier Raoult, vient tout juste de parler comme lui en utilisant d'autres mots. Raoult, instruit en quasi temps réel de l'évolution du virus, dit depuis des mois que "des" épidémies se succèdent. Lacombe : les variants nous inquiètent car chacun a ses caractéristiques propres.
Ce que Raoult est encore le premier à dire en France est que des études montrent que le Remdesivir est mutagène...
On ne pouvait avoir tout faux depuis le début (gestes barrière et traitements expérimentaux contre-productifs) sans, très vite, en payer les pots cassés.

[ Ajout : Lacombe assurait l'an dernier que le Covid-19 mutait très peu. Cette dame, qui a conduit un essai clinique calamiteux (personne ne voulait y participer et pour cause, c'était l'un de ces trucs de vampire impossibles à mettre en œuvre en routine et de toute manière moins efficaces que deux cachets de cortisone), s'est trompée sur tout, a passé une bonne partie de son temps à pleurnicher des insultes reçues sur les réseaux sociaux et l'autre à recevoir du blé de Gilead, eh bien cette dame juge irrémédiable un 3e confinement ! ]
Citation
Pascal Mavrakis
Stockholm, hier, comme vous le constatez des morts partout, on enjambe les cadavres, les bars sont des cimetières...
[t.co]

Le cauchemar suédois continue... Plus sérieusement, le premier contempteur du modèle suédois, un certain Depray je crois (il est néphrologue mais passons), pousse des cris horrifiés à chaque fois qu'il est question de cette Suède dont, curieusement, nos chaînes de télévision ne nous montrent plus aucune image ni ne donnent la parole aux expatriés français dans ce pays.
24 janvier 2021, 18:22   Re : Coronade party (saison 3)
Ha !, « implémenter le niveau de mobilisation de la société et consentir dans la confiance et la persévérance », merci, cher Roland, pour ce bel exemple de la cochonnerie langagière en fausses dentelles en usage parmi les soi-disant “élites” qui nous gouvernent et nous font la leçon ! Elle fait bien la paire avec la langue clochardisée du petit-bourgeois prolétarisé (quasi-)universel.
24 janvier 2021, 20:18   De beaux jours en perspective
» Il est trop tôt pour conclure mais il faut sans doute commencer à se demander si le vaccin actuel est efficace contre les variants anglais et sud-africains dont on sait qu'ils circulent dans le pays

Il est en effet encore trop tôt : le nombre de morts n'est pas indicatif de l'effet du vaccin après la deuxième injection, encore trop récente ; le nombre de cas graves, lui, semble commencer à amorcer une décroissance.

Concernant le suivi des vaccinés du personnel hospitalier de l'hopital Shibah : le dosage sérologique des anticorps assurant une protection efficace est positif à plus de 98% une semaine après la deuxième injection, et ce dosage chez les vaccinés est supérieur à celui mesuré chez les convalescents ayant acquis une immunité "naturelle".

Cela dit, selon de plus en plus de médecins israéliens que j'ai pu entendre, l'immunité collective nécessaire à un arrêt significatif de la propagation du virus passerait maintenant à 80-90% de la population, compte tenu des taux de contagiosité supérieurs des nouveaux variants...
"Assumer la lassitude" n'est pas mal non plus, je trouve.
Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent poster des messages dans ce forum.

Cliquer ici pour vous connecter