Le site du parti de l'In-nocence
Prodigieux ! Faisons semblant : il ne s'agit pas de namming mais d'un rite propitiatoire d'inspiration druidique voulant changer la chose en changeant de nom. Fini les thromboses, les paralysies faciales et les accès d'hypertension !

AstraZeneca est mort, vive...Vaxveria !

[www.leparisien.fr]
Le changement de nom n'aura pas eu l'effet magique escompté. Ce vaccin est bien une saloperie qui tue des gens de tous âges (hier une femme de 38 ans, aujourd'hui un homme de 63 ans, les 2 en bonne santé). On oublie pas nos fortes têtes quand plusieurs pays suspendaient la cochonnerie. Elles rivalisaient de bons mots télévisés, une virilogue allant jusqu'à oser un débilissime : On remarque que la plupart des gens meurent couchés dans un lit, peut-être devrions-nous éviter de nous allonger...Très drôle. On eut droit aussi au consternant : Quelqu'un se tue en voiture après avoir été vacciné, est-ce la faute au vaccin ?
Ces imbéciles, planqués derrière leur balance coût-bénéfice, ont perdu toute intelligence, comme si leur cervelle gavée de chiffres ne pouvait plus lier, le plus spontanément, le plus librement du monde, un effet observé à une cause hautement probable. Il a donc fallu autopsier ces malheureux, qui, en passant, n'avaient pratiquement aucune chance de faire une forme sévère de Covid, pour attester ce que tout le monde pressentait nécessairement : ce vaccin provoque des thromboses (dès lors que ces dernières étaient atypiques, comment pouvait-il en être autrement ?)
09 avril 2021, 00:16   Les bons calculs
Je ne sais pas trop, vous faites comme s'il y avait nécessairement d'un même côté tous les abrutis à en chialer, commodément réunis et dûment étiquetés au même endroit, prêts à l'emploi, et de l'autre les seules véritables têtes pensantes en la matière, dignes de foi : cela me semble un peu facile.

Voyons : d’après les chiffres publiés par l'AES, il y aurait 18 morts par thromboses possiblement imputables à l'Astra, sur plus de 25 000 000 de personnes ayant reçu ce vaccin ; à en croire ces chiffres, cela donne pour l'instant un risque estimé de 0,000072 pour cent d'y passer : c'est assez peu.

Maintenant, qu'on nous trouve le moyen de supputer le nombre, parmi ces 25 000 000 de vaccinés, de bienheureux qui auront eu l'heur de ne pas mourir du covid du fait d'avoir reçu leur dose, et qu'on le compare aux malheureux thrombosés : nous aurons alors le moyen de savoir si la balance bénéfice/risque est réelle ou seulement de la poudre aux yeux.
Voilà, c'est simple...
D'accord, c'est donc sous les coups de boutoir de l'irrationalisme antivax, incapable de se plier à l'instance de la preuve chiffrée, que ce vaccin de merde est, petit à petit, en train d'être mis sur la touche ?

AstraZeneca : les moins de 55 ans devront recevoir une deuxième dose d'un autre vaccin, recommande la Haute Autorité de santé

La Nature pharmaceutique, appendue aux cordons de la Bourse, ayant horreur du vide, une fois l'AstraZeneca hors circuit (ou fourgué aux pays du Sud), l'essai en mondovision du Janssen pourra démarrer :

Public prioritaire, nombre de doses... quelle stratégie pour le vaccin Johnson & Johnson ?
[www.google.com]

Oui bon ça va, la famille comprendra quand même qu'une vie de perdue ne vaut pas grand chose en regard des milliers d'autres sauvées d'une maladie...qui tue peu, en particulier les hommes en bonne santé dans la force de l'âge ? Ah zut... Ce sera coton de faire passer le message mais enfin il finira bien par passer, hein !

Ces morts s'inscrivent pleinement dans le régime général d'insécurité qui est devenu la norme, l'arrière-plan, le fond commun de nos sociétés. Les islamistes sont excusés pour mille motifs, les criminels multirécidivistes aussi alors les tyrans sanitaires, assis sur l'Excuse imparable, celle de la balance coût-bénéfice, je vous dis pas...
09 avril 2021, 19:02   L'ARN est mieux ?
Tout ça ce sont des généralités à une sauce idéologique de rigueur, vous ne répondez pas à la question, considérons donc les choses froidement : si l'on se fie aux chiffres indiqués plus haut, pour peu que le vaccin Astra soit suffisamment efficace pour empêcher au moins 19 personnes de mourir sur les 25 000 000 de vaccinés — on peut quand même raisonnablement penser qu'il le soit ? —, alors cette "balance bénéfice/risque" est réelle, et les experts en tout genre ont raison de la mettre en avant, je ne vois pas comment il pourrait en être autrement, sinon montrez-le-moi.
A moins bien sûr qu'on ait à sa plus entière disposition et à nombre de doses comparables d'autres types de vaccins ne présentant aucun risque mortel du tout, ou un risque encore moindre, du moins observé jusqu'à présent, dans ce cas ces derniers seraient préférables...
10 avril 2021, 21:22   Re : L'ARN est mieux ?
Cette maladie n'est pas une question de vie ou de mort. Le covid, dans l'écrasante majorité des cas, provoque une inconfort pénible, et parfois prolongé, or cette saloperie de faux vaccin, au nom inspiré par je ne sais quel roman de science fiction, n'en cause pas moins. Ne comptons plus les morts, mais mesurons la morbidité et l'inconfort, sur ce plan AstraZeneca nous en donne pour son argent : toutes les personnes qui dans mon entourage en ont été piquées se sont retrouvées à souffrir de fièvre, de courbatures et de diarrhées non moindres que sous le coup du covid lui-même ! Je parle de trentenaires et de jeunes quadragénaires (en Asie orientale).

Pour quel gain ? Strictement aucun puisque notre gouvernement, que le monde entier nous envie, avoue devant le Conseil d'Etat que le vacciné est logé à la même enseigne que le non vacciné, si ce n'est, justement, une moindre peur de canner.

Tout est là: on ferait faire à certains n'importe quoi pour les guérir de leur peur de canner.
11 avril 2021, 22:26   Re : L'ARN est mieux ?
« Cette maladie n'est pas une question de vie ou de mort »

Elle l'était à l'évidence pour ceux qui en sont morts.
Et encore une fois, je comprends les arguments de ceux qui, au regard du nombre rapporté de ces derniers, s'étonnent qu'on fasse tout ce foin pour une poignée de décès supposément liés à un vaccin qui est censé prévenir un nombre de morts infiniment plus important.
"Comprendre" en l'occurrence ne veut pas nécessairement dire approuver et être du même avis, mais l'on peut réserver son jugement sans pour autant considérer que ces derniers, les tenants de la vaccination à l'Astra malgré tout, soient tous des abrutis totaux qui disent n'importe quoi.
Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent poster des messages dans ce forum.

Cliquer ici pour vous connecter