Le site du parti de l'In-nocence
30 septembre 2022, 10:30   Paul Veyne
Dans le Monde des religions était republié, hier, à l'occasion de sa mort, un entretien où l'on peut notamment lire ceci : "Cela fait 2 000 ans qu’on nous parle de décadence ! Pour ce qui nous concerne, je ne crois pas du tout à la décadence, au contraire. Il ne se passe pas une journée sans que l’on apprenne une bonne nouvelle. Ces cinquante dernières années, les progrès – en matière sociale ou de mœurs, notamment – ont été immenses. Je ne peux que m’en réjouir."

La bonne nouvelle, le progrès en matière de mœurs, que j'apprends aujourd'hui comme signe du temps présent non-décadent : Patrick Sébastien, vidéos à l'appui, affirme que chaque semaine "au moins dix personnes" sont enterrées au son de sa chanson, les Sardines.
30 septembre 2022, 19:03   Un revenant
Tiens, mais je croyais qu'il était mort depuis longtemps...

Pourtant, en tant qu'historien plutôt subtil, m'avait-il semblé, et soucieux d'essayer de restituer avec le plus de justesse possible "le point de vue des disparus", on peut de prime abord penser qu'il disposait d'une matière plus riche pour établir ce genre de comparaison, entre époques... sur un plus long cours... hmm ?...
01 octobre 2022, 10:58   Re : Un revenant
Mon rapprochement d'apparence déconnante aurait peut-être gagné à être placé sous le patronage des Philippe Ariès et Muray, penseurs aussi savants et subtils que Veyne, cette fripouille foucaldienne. Mais des penseurs attachés à l'homme, dans lequel, ma foi, ils voyaient autre chose qu'une maladie de peau de la Terre (Nietzsche), qu'un accident fâcheux de l'histoire naturelle dont la forme la plus civilisée est massacrée tous les matins par les idéologies complices que nous savons. Ils lui souhaitaient probablement une inhumation solennelle et d'une tristesse infinie à cet homme -là...
Ce qui nous ramène à nos sardines funéraires. La dernière volonté d'un homme occidental peut donc être d'être enterré de la sorte... Et Alain Eytan trouve que ce signe n'est pas suffisamment grandiose ou épais pour être comparé aux rites d'antan en vue de confirmer l'hypothèse d'une décadence de notre civilisation... Le passage du char à la trottinette, de Lascaux aux tags, de l'amour courtois aux plans cul, le tutoiement systématique et la fin des sexes, ce serait peanuts par rapport aux progrès et bonnes nouvelles qui ravissaient chaque jour Paul Veyne... Eh bé, comme disait ma mamie aixoise (enterrée, comme le fut ma sœur adorée, aux sons des polyphonies corses).
- Il est curieux que la post-modernité, l'un des reflets et moteurs de la décadence, ait réussi à hypnotiser et réunir sous sa bannière à la fois ceux qui n'en pouvaient plus de l'homme et les encyclopédistes humanistes à la Michel Serres.
01 octobre 2022, 20:01   J'irai cracher sur ma tombe
Faire savoir à tue-tête qu'on la trouve franchement mauvaise d'être dorénavant aussi à l'étroit dans son cercueil qu'une sardine dans sa boîte est un pied de nez, louable en soi et digne de l'homme révolté, à la mort, et la sale camarde n'a qu'à bien se tenir.
Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent poster des messages dans ce forum.

Cliquer ici pour vous connecter