Le site du parti de l'In-nocence

 

Communiqués

 


Abonnement aux communiqués (RSS)

Communiqué n° 1993, jeudi 9 mars 2017
Sur les violences au lycée Suger, à Saint-Denis
Le parti de l’In-nocence relève que pour les “enseignants” comme pour les commentateurs, avec les violences au lycée Suger, à Saint-Denis, « un cap symbolique a été franchi », encore une fois. Ce millième cap dépassé ne fait rien de plus que les précédents, toutefois, pour ouvrir les yeux des intéressés et des Français en général sur la vraie nature des événements, analysés en l’occurrence comme des troubles de l’adolescence en quartier difficile, liés à d’autres épisodes également mystérieux. Jamais l’aveu n’est fait, même au cœur des consciences, du caractère de guerre ethnique ou de conflit de civilisation de ces scènes incessantes, chapitres parmi tant d’autres de la colonisation en cours. À la vérité il n’y a pas de voyous, il n’y a pas de casseurs, il n’y a pas de lycéens en colère. Il y a un occupant, ses sections d’assaut & ses milices.