Le site du parti de l'In-nocence

 

Communiqués

 


Abonnement aux communiqués (RSS)

Communiqué n° 2019, mercredi 18 octobre
Sur la suppression-non-suppression de l’impôt sur la fortune
Le parti de l’In-nocence remarque que l’impôt sur la fortune, dont la suppression figurait parmi les promesses de campagne du candidat Macron, est chaque jour un peu moins supprimé. Il ne l’est plus guère que pour les banquiers, les financiers, les spéculateurs et agioteurs de toute sorte : la caste même qui a fait élire le président de la République, celle dont il est issu et dont il défend les intérêts. L’impôt est maintenu pour les biens immobiliers, pour les maisons de famille, pour la pierre et la terre, ces éternels objets de la rage affairiste. On apprend à présent qu’il va l’être aussi pour les dits “signes extérieurs de richesse”, yachts, avions ou voitures de luxe, ce qui aura pour effet d’écarter définitivement de la France les riches traditionnels, pourtant très nécessaires à sa prospérité, à sa vie culturelle et la protection de son environnement, tout en ne touchant en rien les hyper-riches, la caste financière hors-sol, qui échappe toujours à l’impôt de toute façon.

Le parti de l’In-nocence a toujours recommandé la suppression totale de l’impôt sur la fortune, prélèvement confiscatoire qui joue sur les passions les plus basses de l’électorat, abuse de la majorité démocratique, constitue une double imposition et entraîne des conséquences économiques désastreuses. Il est en revanche très favorable à tout projet de taxation écologique. Yachts et grosses cylindrées peuvent ainsi être lourdement taxées pour leur gaspillage énergétique.