Le site du parti de l'In-nocence

Un remède à la misogynie : les Brigandes

Envoyé par Francis Marche 
On se disait qu'il n'était pas possible que la Française étant ce qu'elle est, quelque chose comme le collectif "les Brigandes" n'existât point. Eh bien si, les Brigandes existent ! qui doivent leur nom au sobriquet dont les robespierristes avaient affublé les réfractaires à leur folie sous la Terreur. Il s'agit bien d'un collectif, voire d'un "clan", terme qu'elles revendiquent, comme elles revendiquent leur anti-jacobinisme, et leur parti pris anti-jésuite – selon elles, les jésuites sont à l'origine de l'Un mondialisateur, je ne le leur ai pourtant pas soufflé (A ce sujet, nous le réaffirmons : oui, la Société de Jésus est une entreprise criminelle qui bluffe les catholiques gauchistes autant que conservateurs. Les jésuites sont les créateurs du concept « d’ordre mondial » et de la fusion des cultures [le-clan-des-brigandes.fr] – joyeusement corrélable à ceci, avancé sur ce forum il y a quelques semaines : Par contraste, au dix-septième siècle, les Jésuites débarquant en Chine s'étaient persuadés que les savoirs techniques élaborés en Europe étaient à diffuser auprès de tous ; leur mission évangélique et pastorale se confondait avec la diffusion des sciences et des techniques. L'unimonde était dans leur esprit aussi pleinement constitué que dans celui d'un cadre export de chez Coca-Cola en 2017. Une semaine avant de recevoir leur ordre de mission, il leur était interdit de savoir s'ils partiraient en Afrique ou en Cochinchine ! C'était tout pareil et indifférent, la même chose, et les sciences nées de la chrétienté étaient aussi indifférentes au terrain des diverses civilisations et barbaries que pouvait l'être le dogme de la Sainte Trinité.


Les Brigandes, ça décoiffe ! Leur chanson sur Carla Bruni m'a fait éclaté de rire – un exploit par les temps qui courent.


[www.youtube.com]


[www.youtube.com]

à ne pas manquer : Midi Libre (du nom de ce damné de journal gouvernemental qui sévit en Languedoc, de Beaucaire jusqu'à l'Aude) :

[www.youtube.com]

Il y a là de quoi réconcilier les plus amers avec l'humanité féminine francophone, vous ne pensez pas ?
Che Guevara (j'en pleurerais de plaisir) :

[www.youtube.com]
Ce qui devrait être un hymne au "vivre ensemble", séculaire et français, antinomique à celui dont la propagandastaffel nous rabat les oreilles :

[www.youtube.com]
Certes, elles son plus fines et donc infiniment plus percutantes qu'une Nadine Morano (c'est elle qui me vient à l'esprit), laquelle avait maladroitement mis les pieds dans le plat avec sa verve naïve de brave fille du peuple (on se souvient de ses propos sur « la France, pays de race blanche », chez Ruquier).
Un autre remède à la misogynie - un pur régal : [www.bfmtv.com]

"le véritable contre-pouvoir, ce n'est plus la presse". "Le véritable contre-pouvoir, c'est Internet, les réseaux sociaux, c'est vous (…) Les médias ne se comportent plus comme des contre-pouvoirs mais comme les petits fayots du système"
Tiens, si j'en juge par ce “Vivre ensemble”, elles ont mis de l'eau dans leur vin antisémite (par exemple : le Grand Remplacement résultat d'un grand complot de la finance internationale juive)...
Franchement, c'est ce que j'ai entendu de plus subversif dans le genre ; le plus curieux est que comme c'est porté par des airs plutôt mélodiques et gentiment entraînants, et chanté par de douces voix de fraîches et jolies jeunes femmes, on ne s'attend pas à ce que les attaques soient si violentes, alors qu'elles flinguent vraiment à tout berzingue à peu près tout ce qui se trouve sur leur passage, ces amazones...
Très bien, il faudrait vraiment que cela soit diffusé auprès du plus grand public, rien que pour savourer l'effet produit sur les chastes âmes...
C'est du reste à cette occasion qu'on se rend compte à quel point la subversion n'est attirante et séduisante que par elle-même, et par la situation qui la met en perspective, et non par tel contenu particulier : ces jeunes femmes ne sont si impertinemment plaisantes que par l'impertinence de leur propos, qui l'est en vertu d'une certaine conjoncture sociale strictement de circonstance.
Parce qu'en soi, la promotion de la famille, de la patrie, du travail, suppose-t-on, de la russophilie poutinienne et du délectable ravissement de l'entre-soi, aussi verte et décomplexée soit-elle, c'est ma foi ronflant, et ces valeurs considérées en elles-mêmes demeurent quand même assez barbantes (il va de soi que je n'exprime là qu'une opinion toute personnelle)...
Bref, le vernis chien que cela acquiert n'est que purement situationniste, au sens littéral.
Il n'y a pas à chiquer, elles ont l'inspiration : écoutez Catho Spleen, qui est un véritable joyaux, à mettre en parallèle, à égalité, avec certains opus de Jacques Brel ("Les Bonbons 67" notamment).

Quelle belle bouffée d'air frais !
Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent poster des messages dans ce forum.

Cliquer ici pour vous connecter