Le site du parti de l'In-nocence

Berlin aussi

Envoyé par Pascal Mavrakis 
28 mai 2017, 14:20   Berlin aussi
Une fois encore, à Berlin (Neukölln) cette fois, un homosexuel a fait les frais d'un sévère rappel à l'ordre, avant de finir à l'hôpital...
Passant non loin d’une "famille" il aurait été pris à partie, insulté par les femmes et les enfants, puis piétiné par les hommes du "groupe" (un des membres du "groupe" lui aurait reproché de porter un crucifix).

[www.morgenpost.de]

Mais bon : comme le dit sans rire une féministe à propos des "femmes qui seraient agressées" dans le 18 ème : " Si elles disent qu’elles sont agressées c’est que cela est possible, je n’en sais rien ».
31 mai 2017, 08:04   Re : Berlin aussi
"Un migrant ougandais viole une femme mais ne peut être expulsé car homosexuel

La victime a été incapable de travailler durant six semaines et a dû être prise en charge par un psychothérapeute.

L’Ougandais Emanuel G. est demandeur d’asile en Allemagne car il prétend être persécuté pour son homosexualité dans son pays d’origine. L’individu, âgé de 37 ans, a suivi, en septembre 2016, dans la rue à Freising en Bavière, une femme se déplaçant à vélo.

Il a saisi le guidon de l’engin, a attrapé la dame âgée de 29 ans, lui a déclaré désirer avoir une relation sexuelle, a jeté sa victime au sol, l’y a maintenue puis lui a abaissé avec l’autre main le pantalon et la culotte. Lorsque la victime a crié, l’Africain l’a menacée de tirer avec un pistolet. Après le viol, il a fui et a été arrêté un peu plus tard.

L’agresseur vient d’être condamné à quatre ans de prison, mais devrait pouvoir sortir après avoir accompli la moitié de sa peine.

Il ne pourra alors cependant pas être expulsé d’Allemagne vers l’Ouganda car, en tant qu’homosexuel, sa vie serait menacée dans ce pays.


Le 22 mai 2017, toujours en Bavière, à Bad Reichenhall, un Allemand de 51 ans se déplaçant à pied a été agressé sexuellement par quatre individus à peau sombre après avoir été poussé dans un buisson, mais est arrivé à s’échapper. Il est légèrement blessé. Les agresseurs ont été arrêtés peu de temps après les faits à l’intérieur du foyer où ils résident.

Alors que les autorités de divers pays d’Europe sont confrontées à la question de savoir comment déterminer si un réfugié prétendant être homosexuel l’est réellement, l’Allemagne a ouvert des centres pour demandeurs d’asile réservés aux homosexuels afin d’éviter à ceux-ci d’être agressés par des cohabitants peu enclins à accepter de les côtoyer. Au sein de foyers pour réfugiés, les agressions de personnes LGBT (lesbiennes, gay, bisexuelles ou transsexuelles) sont monnaie courante : violences physiques et psychiques, refus de traducteurs de parler avec elles, crachats, agressions et parfois même tentatives de meurtre.

Si les agressions contre les femmes et enfants se produisent souvent en rue ou dans les piscines, les Allemands ne sont pas pour autant en sécurité à leur domicile. Dans une autre partie de l’Allemagne, près de Wismar, au Mecklembourg-Poméranie-Occidentale, une fille de 13 ans a été abusée sexuellement à son domicile par deux Turcs âgés de 19 et 31 ans, un vivant à Lübeck, au Schleswig-Holstein, et l’autre en Turquie."

Bd Voltaire
01 juin 2017, 23:11   Re : Berlin aussi
Sacré Nurettin ! [www.dailymail.co.uk]
05 juin 2017, 08:30   Re : Berlin aussi
Mais le gouvernement allemand reste déterminé... :


Allemagne : une femme condamnée à payer 1350€ d’amende pour avoir partagé une photo « anti-migrants » sur facebook
le 04/06/2017
Une femme allemande âgée de 62 ans a été condamnée à une amende 1.350 euros par la justice après avoir partagé et aimé l’image d’une blague anti-migrants sur sa page Facebook.
La résidente de Berlin âgé de 62 ans Jutta B. de Lichtenberg a été arrêtée à son domicile et perquisitionnée par la police après avoir partagé une photo sur Facebook intitulée « Avez-vous quelque chose contre les réfugiés? ». Pour avoir partagé l’image, qui comprenait des commentaires désobligeants sur les migrants, la dame a été condamnée à une amende 1.350 euros, rapporte le journal allemand Berliner Morgenpost.
Depuis son arrestation, Facebook a supprimé le compte de Jutta. Au tribunal, elle a affirmé qu’elle avait aimé et partagé l’image en question sans lire entièrement le contenu. « J’aime bien partager des choses amusantes » a-t-elle déclaré au tribunal.
Le tribunal a qualifié son action d' »expression haineuse et dénigrante, une incitation à la haine


[www.morgenpost.de]
05 juin 2017, 09:06   Re : Berlin aussi
Toutes ces républiques antiracistes n'ont vraiment plus rien à voir avec les nations dont, curieusement, elles portent encore le nom (Allemagne, France, Angleterre, etc.). Ce fait est aussi surprenant que celui qui m'apprenait l'an dernier que les Fleurs du mal était au programme du bac (ou d'un autre examen, j'ai oublié...).
07 juin 2017, 07:46   Re : Berlin aussi
La "police festivus festivus", vous connaissez ?

[www.fdesouche.com]
07 juin 2017, 07:57   Re : Berlin aussi
A Berlin l’administration vient de s'apercevoir que nombre de femmes étrangères, essentiellement africaines, vietnamiennes ou originaires de l’Est, viennent accoucher et obtiennent un droit de résidence tandis que l'enfant lui devient allemand (dans le sillage de la réforme du droit du sol/sang...), mais à une condition : l'enfant doit être reconnu par son géniteur qui doit être, lui, allemand. Alors les affaires marchent fort : des hommes vont jusqu’à reconnaître plusieurs paternités pour un prix allant jusqu'à 5000€ ; la plupart n’auront pas à verser de pension alimentaire, car ils se déclarent sans emploi (les affaires profitent aussi aux avocats et notaires). Certains sont allés jusqu’à reconnaître 10 paternités… La cour constitutionnelle a déclaré que les cas douteux ne seraient pas poursuivis dans l’intérêt de l’enfant qui serait de fait apatride en cas d’annulation… Une prochaine modification de la loi devrait mettre fin à la liste déjà longue des quelques 700 abus recensés en rendant, paraît-il, les choses plus difficiles…
Peu d’enquêtes sauf pour quelques cas, celui d’un homme de 28 ans qui s’est fait payer pour devenir le père d’un enfant vietnamien et qui est bien connu des services… pour avoir porté avec ostentation des symboles anticonstitutionnels et dont la page facebook serait celle d’un sympathisant du NPD.
[www.morgenpost.de]
08 juin 2017, 08:43   Re : Berlin aussi
Pour ceux qui maitrisent l'allemand je recommande la visite régulière du blog de Michael Klonovsky ici qui est un journaliste et écrivain dont la causticité, l'esprit et le style sont étourdissants.
08 juin 2017, 09:57   Re : Berlin aussi
Merci.

Au plaisir de vous lire.
08 juin 2017, 10:52   Re : Berlin aussi
Schönen Dank, Meister.
21 septembre 2017, 08:17   Re : Berlin aussi
La police bavaroise a appréhendé trois réfugiés d’origine afghane qui ont guetté et violé une écolière de 16 ans dans l'arrondissement de Munich.

L'"incident'" a eu lieu à Höhenkirchen-Siegertsbrunn, une commune de Bavière, dans l'arrondissement de Munich. Trois Afghans ont attaqué une jeune fille âgée de 16 ans. Deux d'entre eux l'ont violée, tandis que le troisième a pris peur en apercevant un passant et s'est enfui, a informé Süddeutsche Zeitung.
La police a réussi à les traquer à partir d'un hélicoptère et les a arrêtés. Il s'agit de trois jeunes hommes, âgés de 17, de 18 et de 27 ans.
________________________
Merci Mme Merkel. Nous savons tous, nous les Européens, que c'est le prix à payer pour votre "charité chrétienne". Vous irez au Paradis. Quant à cette pauvre fille sa vie est foutue.
21 septembre 2017, 10:41   Le pied
"Quant à cette pauvre fille sa vie est foutue."

Elle pourra toujours lire certains messages sur ce forum et découvrir qu'il y a de fortes chances qu'elle ait joui dans la rencontre. Toujours ça de pris, non ?
21 septembre 2017, 12:41   Re : Le pied
Citation
Thomas Rothomago
"Quant à cette pauvre fille sa vie est foutue."

Elle pourra toujours lire certains messages sur ce forum et découvrir qu'il y a de fortes chances qu'elle ait joui dans la rencontre. Toujours ça de pris, non ?

"Au milieu des tortures, une érection". C'est Deleuze, grand connaisseur de Masoch, qui écrit cela quelque part en commentant la fameuse théorie du corps de Spinoza. Les psychanalystes savent aussi que des femmes ne peuvent jouir qu'en étant violentées. Donc vous ne croyez pas, peut-être, si bien dire.
Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent poster des messages dans ce forum.

Cliquer ici pour vous connecter