Le site du parti de l'In-nocence
Une "discussion" s’est engagée et M'Jid El Guerrab a violemment agressé Boris Faure en lui portant des coups à la tête avec son casque moto. Le responsable PS agressé par le député CPF-LREM est toujours en soins intensifs.

[www.marianne.net]



Si un député FN avait eu le malheur d'agresser physiquement un député d'un autre parti au point que ce dernier finisse à l'hôpital en soins intensifs le matraquage médiatique aurait été sans précédent. Les journaux en auraient fait leurs "unes", les JT se seraient apesantis sur "cette nouvelle affaire qui embarasse le FN", ceci afin de bien mettre en évidence la "violence intrinsèque à l'extrême-droite", précisant toutefois que "certes, le FN n'est pas directement responsable... mais son discours met en place les conditions pour que puisse s'exercer une telle violence".
Té ?!... Je me souviens de ce député PS, Razzy Hammadi, qui, filmé dans une bagarre à Montreuil, avait évoqué "un coup monté".

(Mais non, tout cela n'a strictement rien à voir...)
Encore un déséquilibré. Pffff !
Citation
Francis Marche
Encore un déséquilibré. Pffff !



Francis, en bon frônçais on dit un dizikilibri !
Les médias nous ont tant vanté ce nouveau parti ni gauche ni droite, moderne, jeune, branché, un parti politique composé d'hommes et de femmes de la société civile, qui devait symboliser la réussite décomplexée, le renouveau, la France ouverte, diverse, reconstruite, armée pour demain, etc.etc.

Entre une "meuf" chargée de communication de l'Elysée qui s'exprime en verlan, un député-issu-de-la-Diversité qui massacre un collègue, force est de constater que leur sympathique "société civile" a ses limites.
On voit également une Ministre de la justice désireuse de nommer Françoise Martres du "mur des Cons" à la fonction de vice-présidente de la cour d’Appel de Bordeaux...

Bref, à l'exception des médias tous ou presque découvrent peu à peu l'ampleur de la farce.


M’Jid, qui es-tu ?
[ripostelaique.com]
Prodigieux développements que ceux de cette affaire ! L'Arabe, comme on pouvait à peine si attendre, accuse (!) le blanc tabassé pratiquement à mort d'avoir proféré à son encontre des insultes racistes. Là dessus, les proches du tabassé, le père en tête, rappellent des trémolos ds la voix l' "ADN antiraciste" (!!) de la victime. Le père compte porter plainte pour diffamation.

Il ressort notamment de tout cela que l'attitude des proches semble suggèrer que si le tabassé avait effectivement proféré des insultes racistes, eh bien il n'aurait pas volé sa raclée. Voilà aussi comment, de nos jours, se plaide la bonne foi des fratries antiracistes.
@Comolli

. Là dessus, les proches du tabassé, le père en tête, rappellent des trémolos ds la voix l' "ADN antiraciste"

////

(Rires). En général la famille du tabassé, ou du décapité, ou du déchiqueté, s'empresse aussitôt d'ajouter que la victime-de-la-diversité a toujours "combattu les idées du FN", qu'elle était "ouverte aux autres", aux "cultures du monde", qu'elle était "humaniste" etc., et que pour rien au monde ses proches n'accepteraient la moindre "récupération politique" (de qui vous savez).

Mais qu'une brêle du PS se face défoncer le blase par un de ses chers protégés, finalement, ça n'est que justice.
''Mais qu'une brêle du PS se face défoncer le blase par un de ses chers protégés, finalement, ça n'est que justice.''

Toutafé.
 
C'est quand même très bizarre de se retrouver à vivre dans un pays où le prénom breton Fañch est interdit au prétexte qu'il contient un tildé, tandis que l'imprononçable prénom M’Jid est autorisé à l'Assemblée Nationale.
 
- Le ◌̃ est un diacritique des alphabets latin et cyrillique.
- Le ◌' est un diacritique de l'alphabet arabe.
 
Bien vu Pierre.
Du M'Jid en veux-tu en voilà !

Samedi 26 août 2017 au matin une Polonaise en vacances à Rimini a été violée sous les yeux de son compagnon par quatre Nord-Africains M'Jid.
La victime et son copain, tous deux de nationalité polonaise et âgés de 26 ans, se trouvaient sur la plage, lors d’une promenade nocturne, dans un endroit calme et mal éclairé. Des Nord-Africains M'Jid leur ont proposé de la drogue, puis ont frappé plusieurs fois l’homme à la tête avec une bouteille et l’ont tabassé. Celui-ci a perdu connaissance. Les quatre agresseurs ont alors attaqué la femme et l’ont violée de manière brutale à plusieurs reprises. La victime a été jetée à l’eau après les faits.
La jeune femme se trouve à l’hôpital et doit être traitée psychologiquement. Son compagnon est également hospitalisé. Le quotidien italien La Repubblica confirme le fait que les agresseurs font partie d’un groupe de dealers nord-africains m'jidistes connus des services de police.

Une personne transsexuelle péruvienne a été également attaquée dans un autre endroit à Rimini par les mêmes M'Jid et violée.
De quoi faire rêver bien des demoiselles...
De quelle nationalité, ces oiseaux-là ?
A l'hôpital, j'avais un voisin originaire de Tlemcen (Algérie) ville qu'il avait retrouvé une fois sa retraite obtenue. Il ne cessait de raconter des histoires à propos de la frontière entre le Maroc et l'Algérie, c'était une chose qu'il connait bien. Pour lui, le Maroc est vraiment le pays de tous les trafics. Les cellules terroristes les plus actives viennent du Maroc. En Allemagne, il est toujours question de Marocains. A Barcelone, ce furent des Marocains. Le Maroc est le premier producteur mondial de cannabis. Tout le cannabis européen vient de ce pays. Ce pays exporte autant sa jeunesse pourrie que son cannabis. Évidemment, les deux vont de pair. Mais l'Europe a signé des accords particuliers avec le Maroc, qui fut un temps pressenti pour intégrer l'UE. L'impunité de ces bandes qui errent en Europe est donc sans doute autant de la responsabilité des dirigeants européens que des populations qui ont produit ce lumpenprolétariat.
En plus, il est à peu près certain qu'on vide les prisons en envoyant les prisonniers de droit commun directement en Europe.
Alors, comme disait Arletty à qui l'on avait reproché d'avoir couché avec les Allemands:
- « Fallait pas les laisser entrer ! »
Cet été il était question, à la télé, de bandes d'enfants des rues marocains qui, dans des quartiers de Paris, se shootent à la colle, dealent etc., cela depuis des années. Même le neuneu associatif de service ne pouvait réprimer son ras-le-bol.
[i]M’jid el Guerrab, placé hier en garde à vue puis mis en examen, est toujours député et a le droit de voter des lois en notre nom.

"M’jid el Guerrab est-il député LREM (La République en marche) ? Oui, mais dans la catégorie LBEM (La Banlieue en marche)…

Un cas d’école qui vaut la peine d’être étudié. Car il est très représentatif de certaines spécificités.

M’jid el Guerrab, issu d’une famille modeste et pauvre de la banlieue d’Aurillac, a travaillé dur pour arriver là où il est arrivé. Il a étudié et sa réussite lui a valu de faire partie de plusieurs cabinets ministériels sous Hollande. On peut également penser qu’avec lui, et avec d’autres, le PS avait à cœur de promouvoir la diversité.

L’autre jour, il passait en scooter, rue Broca, quand il aperçut une vielle connaissance : Boris Faure. Ce dernier est le premier secrétaire de la fédération PS des Français de l’étranger. M’jid el Guerrab, lui, est député des Français de l’étranger (région Maghreb) pour le parti d’Emmanuel Macron. Il a, en effet, abandonné le PS pour être sûr d’être élu. Il fut alors incendié par Boris Faure, qui le traita d’opportuniste. Depuis, les deux hommes se détestent.

Des mots peu aimables furent échangés.

Alors M’jid el Guerrab assena un très violent coup de casque de scooter sur la tête de Boris Faure. Puis, pour parachever son œuvre, un deuxième coup tout aussi violent. Le visage en sang, Boris Faure s’écroula sur le pavé. Il est amené à l’hôpital en soins intensifs. « M’jid el Guerrab avait de la haine dans les yeux », a raconté un témoin. Ils furent plusieurs à assister à la scène.

Certains d’entre eux ont cru entendre que Boris Faure avait crié « sale Arabe, communautariste de merde ! » La retenue n’en est que plus méritante. Il n’a pas traité sa victime de sale cefran… La presse a à peine évoqué cet événement. Un élu macroniste qui se sert d’un casque de scooter comme d’une arme, c’est en effet stigmatisant. Un dirigeant socialiste qui dit « sale Arabe » sans avoir demandé sa carte du FN, ça fait désordre.

Et maintenant, voici le rapport d’étape de l’affaire.

Le PS dénonce l’agression avec véhémence. LREM se contente de « condamner les violences ». À part ça, M’jid el Guerrab, placé hier en garde à vue et mis en examen dans la foulée, est toujours député et a le droit de voter des lois en notre nom. Boris Faure est toujours à l’hôpital et on se demande si, quand il sortira – ce qu’on lui souhaite évidemment -, il sera poursuivi pour son « sale Arabe ».

En attendant, nous voilà contraints de réviser nos a priori sur la banlieue. Dans la panoplie guerrière de ce coin-là, il n’y a pas que des couteaux, des kalach’, des ceintures explosives. Le casque de scooter vient de répondre présent à l’appel. Nous nous empressons de souligner qu’en dépit des apparences, M’jid el Guerrab n’est pas une vulgaire racaille. Il est parlementaire et élu de la République"

Bd.Voltaire
Défendu par qui, le M'Jid ? Acquittator, aka Eric Dupond Moretti, bien sûr ! Après Theo, Benzema et tant d' "autres".
Mais François Kalfon (PS) se fâche - vous savez ?, le gros benêt aux grandes oreilles - , il demande l’exclusion de M’Jid El Guerrab de LREM : «La première des moralisations est d’exclure la violence et la barbarie».

Non andouille ! La première des moralisations serait de stopper l'arrivée massive, ininterrompue et encouragée par toi et tes semblables de millions de petits barbares !

Le M'Jid vous connait mieux que vous-mêmes​, et il vous traite comme vous le méritez : en soumis.
Faut harrêter un peu, en même temps il lui a pas mordu l'oreille quoi non plus ...
Et en guise de conclusion, cette perle. Le tabasseur a décidé aujourd'hui de... soumettre sa démission. Pourquoi la remettre, pourquoi se priver de soumettre encore quelque chose ?
Deuxième perle : il reste député des Français de l'étranger. Un bien beau représentant !
05 septembre 2017, 23:56   Les pendules à l'heure
"Jean-Vincent Placé songe «à arrêter la politique» après avoir été agressé."

En bonne vieille logique, un tel titre suppose que cet homme a été agressé par un adversaire politique. Or à lire les comptes-rendus de cette "agression", tout laisse à penser qu'il s'agit d'une simple affaire de montre à 7 000 euros ayant éveillé la convoitise des malfrats. Autrement dit, si M. Placé renonce à la politique c'est pour ne plus avoir de montres qui lui attirent des ennuis. Qu'il se promène avec un sablier en bois de chez Ikea !
Ceci est une nouvelle, pas une blague du Gorafi :

[www.lefigaro.fr]
En bon système mafieux, le recours à l'action violente donne accès à des droits, des promotions et des honneurs.
Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent poster des messages dans ce forum.

Cliquer ici pour vous connecter