Le site du parti de l'In-nocence

De l'écriture inclusive

Envoyé par Francis Marche 
09 novembre 2017, 11:11   De l'écriture inclusive
L'écrit est un espace commun. L'écriture est une voie publique, la "salle communale" d'une ou plusieurs communautés nationales, ou infranationales. Que fait l'écriture qui se donne paradoxalement pour "inclusive" ? Elle sépare les femmes des hommes dans cet espace public en y insérant des points comme autant de plots séparateurs, de micro-frontieres ayant pour fonction de briser leur communale différenciation comme leur commune indifferenciation, de scinder leur union dans cet espace.

L'écriture dite inclusive fait déjà ce que veut l'islam politique pour notre espace public. Elle est un produit exemplaire du pacte islamo-feministe.
09 novembre 2017, 11:34   Re : De l'écriture inclusive
C'est aussi ce que j'avais noté sur le fil Écriture inclusive, mais de quoi ?

[
Or, en faisant quelque recherche sur le sujet, il apparait que la langue à pratiquer le 'genre' sur les verbes est ... la langue arabe. Cette concomitance m'a grandement surpris.

[Wiki] Genre naturel et accords en genre
« Dans la majorité des langues qui connaissent les oppositions de genres, il n'existe qu'un nombre réduit de classes lexicales susceptibles d'exprimer un genre : ce sont généralement le nom, le pronom, l'adjectif, le déterminant et le participe, plus rarement le verbe (en arabe par exemple) et la préposition (par exemple dans les langues celtiques, qui comportent des prépositions conjuguées).»

]
09 novembre 2017, 12:00   Re : De l'écriture inclusive
Frontierisation de l'espace public: partout des plots de sécurité, des postes-frontieres surveillés par des garde-frontieres armés à l'entrée des mairies, des palais de justice, des enceintes où se tiennent les fêtes patronales et ce mouvement de ségrégation et d'enclosure s'opère en contrepoint et en accompagnement de l'abolition des frontières nationales et de la mondialisation du trafic humain. Le grand loft humanitariste n'est possible qu'à cette condition: le hérissement à l'infini de micro-frontieres, de micro-segregations à commencer par celle-là même que projette l'islam pour nos sociétés: la séparation des hommes et des femmes, croisée à celle qui distingue l'haram de l'hallal.
09 novembre 2017, 13:06   Re : De l'écriture inclusive
C'est alors que Christine Angot, Delphine Ernotte et Caroline Fourest arrivent main dans la main pour vous expliquer que toutes ces difficultés sont dues à l'homme (blanc), et qu'une société plus féminisée (comme si elle ne l'était déjà pas à 110%, sauf territoires remplacés) serait bien plus douce et plus fonctionnelle à la fois.
Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent poster des messages dans ce forum.

Cliquer ici pour vous connecter