Le site du parti de l'In-nocence
01 janvier 2018, 01:40   2018 !
[uploads.disquscdn.com]

À part ça, ça commence plutôt mal... : "Nous continuerons à accueillir ces femmes et ces hommes parce que la France est leur patrie."


Ajout : "Chers concitoyens européens"(?) ; "La France est la patrie des demandeurs d’asile".
01 janvier 2018, 10:32   Re : 2018 !
Pierre Hergat a donné ailleurs une très bonne traduction de ce propos tranquillement glaçant et odieux. J'imagine que les vœux de Macron, interprétés simultanément en langues locales, ont été accueillis par des cris de joie en Afrique sub-saharienne, au Maghreb, dans les camps de réfugiés syriens, au Soudan, en Afrique de l'est et en Asie du Sud-Est (ouf ! je crois n' avoir oublié personne).
01 janvier 2018, 20:03   Re : 2018 !
(ouf ! je crois n' avoir oublié personne)
/////

Non Pierre Jean, c'est parfait ! Mais vous aurez sûrement remarqué que pour calmer le couillon de FDS l'injonction remplaciste est systématiquement contre-balancée par un : "Mais nous ne pouvons pas (hélas, 3 fois hélas...) accueillir tout le monde", ou "toute la misère du monde"... "C'est pourquoi nous devons investir en Afrique", "pour fixer les populations", car "c'est sur place que tout se joue", et blablabla (Bein oui mon con, pisse dans un violon et tu verras si ça fait de la musique...).
01 janvier 2018, 21:15   Re : 2018 !
La routine vivrensembliste. Ki

Nuit de la Saint-Sylvestre, dans la banlieue de Paris : deux policiers - un homme et une femme - tabassés.

[mobile2.lematin.ch]


1031 vehicules incendiés, le grabataire Collomb globalement satisfait... Ouais c'est vrai, ça va beaucoup mieux cette année, ne trouvez-vous pas ? D'ailleurs, certaines voitures ont été moins cramées que d'autres, on va dire qu'elles l'ont été "modérément". Et surtout, il n'y a pas eu de journaliste agressé.



Pour résumer : un nombre record de flics ont été mobilisés pour garder la chenil le temps du réveillon. Il ne s'agissait même pas de maintenir l'ordre, juste de cadrer le bordel. Et malgré tout, il y a eu le débordement de trop... Mais Collomb est satisfait (aucun Divers n'a été blessé, ou abattu) : ce sont les policiers et les pompiers qui ont encaissé les coups, comme d'hab. Il n'y aura pas d'émeutes, pas de banlieues qui s'enflamment en cascade. Nous vivons sur une poudrière et ce nigaud se félicite qu'aucun représentant de l'"ordre" n'ait appuyé sur le détonateur. Mission accomplie, jusqu'à la prochaine fois..., jusqu'au "nouveau seuil" (à coup sûr "innacceptable !") qui ne manquera pas d'être franchi.



La France est enfin apaisée. Il n'y a plus qu'à "penser printemps" les amis. Et surtout, continuez d'être persuadés que la parole politique a encore un poids.
02 janvier 2018, 13:41   Re : 2018 !
Les images du lynchage sont effroyables. Et bien entendu, les propos infects qui encadrent l'acte. Je trouve les initiales paroles anti-policiers de Mathieu "La haine" Kassovitz, absolument sincères, moins écœurantes en tout cas que celles, horriblement faux-cul, censées apporter après-coup (c'est le cas de le dire) un soutien moral à la policière tabassée.

Sinon, quelqu'un sait-il à partir de combien de fautes d'orthographe (ne parlons pas des grossièretés), Twitter empêche-t-il la publication de messages sur son réseau ? Mais peut-être que commettre le plus grand nombre possible de fautes en 140 signes est-il valorisé ou encouragé...
02 janvier 2018, 14:28   Re : 2018 !
Les explications et la solution de Collomb... (Ces gens ne comprendront donc jamais rien à rien).


Pour lutter contre la violence, outre la police de la sécurité du quotidien (PSQ) dont l’expérimentation débutera en février, «ce sont ces quartiers qu’il faut changer», a estimé G. Collomb. « J’étais à Champigny hier [lundi, NDLR]. Lorsque l’on voit ces grandes barres, on se dit qu’il y a un aspect totalement inhumain qui ne peut générer que de la violence. Ce sont des réformes de fonds qu’il faut mener, de politique de la ville», a-t-il poursuivi. «Ces quartiers ne peuvent pas rester comme ça. […] Un certain nombre de quartiers ces dix, quinze dernières années se sont paupérisés, ghettoïsés, où les gens vivent plutôt côte à côte et demain ils peuvent se retrouver face à face. C’est cette mécanique infernale qu’il faut briser », a-t-il expliqué.

Le Point

02 janvier 2018, 15:01   Re : 2018 !
Pascal, les états d'âme de Collomb-Nosfératu ont récemment fuité. Monsieur en aurait assez, je vous le donne en mille, de "passer pour le facho de service". D'où les bourdieuseries que vous rapportez.
Comme tous les ministres de l'intérieur depuis trois décennies, M. Collomb passe pour un facho puisqu'il est chargé de la sécurité intérieure sur tout le territoire français. Un tantinet chagriné, se sentant par trop coupable, il demande un peu de pardon sociologique.
02 janvier 2018, 18:12   Re : 2018 !
Interview sur RTL (d'un lyncheur intervenu pour aider la policière):

- les gens, i z'ont compris au bout d'un certain moment que c'était un humain.

Sinon, on n'est jamais mieux servi que par les divers. C'est donc par ici:
(djamel21)
 
02 janvier 2018, 18:21   Re : 2018 !
Hahaha ! Pierre ce n'est pas possible, vous nous charriez là !
02 janvier 2018, 18:23   Re : 2018 !
Promis juré.
02 janvier 2018, 18:57   Re : 2018 !
Caliméro-Collomb (et ses semblables, ils sont nombreux) s'imagine certainement que rien de tout cela ne serait jamais arrivé si l'on n'avait pas demantelé la police de proximité...

Le pire c'est la gueule et le numéro convenu de tous ces cons (journalistes, politiques, experts) feignant de découvrir que l'eau, ça mouille. Insupportable.
02 janvier 2018, 19:31   Re : 2018 !
Bien évidemment tout ceci n'a strictement rien à voir avec l'immigration (surtout ne pas se fier à ce qui saute aux yeux en visionnant les vidéos...). Pas entendu un seul intervenant sur les plateaux TV faire le rapprochement.
03 janvier 2018, 12:50   Re : 2018 !
FAISONS RÉPUBLIQUE !




La réponse « nécessaire » aux violences urbaines d’un élu FI : « Faire République partout sur le territoire » le 03/01/2018

Douze ans après les émeutes de 2005, François Cocq, adjoint-au-maire de Champigny-sur-Marne, enseignant en éducation prioritaire, orateur national de la France Insoumise, nous explique les « véritables raisons » des violences à Champigny-sur-Marne et les réponses à y apporter.


Il est une réponse raisonnable : celle du droit et de la justice à travers le triptyque Prévention/Dissuasion/Sanction. Mais aussi une réponse nécessaire : celle de faire République, dans tous les sens du terme, partout sur le territoire.



L’attaque odieuse dont ont été victimes les forces de l’ordre à Champigny-sur-Marne dans la nuit du 31 décembre au 1er janvier nous glace en tant qu’être humains, par la violence déployée à l’encontre de cette jeune femme gardienne de la paix et de son collègue officier de police. […]

Pour autant, l’émotion ne doit pas ouvrir la porte à l’instrumentalisation. Si des appels à une réaction rapide et forte se sont multipliés, certains ne sont ni raisonnables, ni républicains. Inutile comme le propose Mme Le Pen d’étendre à nouveau le cadre de la légitime défense des forces de l’ordre alors même que la loi de janvier 2017 sur la sécurité intérieure a déjà été très loin en la matière. Dans de telles circonstances, il convient au contraire d’agir avec sang-froid et sens de la justice, en prenant en compte les éléments factuels que l’enquête ne manquera pas d’apporter. […]

La fabrique du consentement n’est pas une question morale qui renverrait cela à un comportement individuel; c’est une pratique collective qui a à voir avec la vertu républicaine, à savoir l’amour de la patrie et de ses lois. Dès lors, on ne peut que regretter qu’une ville comme Champigny, qui a été tant frappée par les politiques urbanistiques désastreuses des années 60 et 70, avec de grands ensembles de la ville de Paris installés sur son sol, n’ait non seulement pas droit à la réparation nécessaire, le second volet de l’ANRU pourtant promis faisant cruellement défaut, mais subisse aujourd’hui encore la réduction des budgets pour ce qui est de la politique de la ville. […]

huffingtonpost

03 janvier 2018, 13:43   Re : 2018 !
celle de faire République, dans tous les sens du terme, partout sur le territoire

...et dans toutes les positions.


Puisque ce Monsieur n'ose pas utiliser le mot France, je vais le faire pour lui:
- la France subit une double pénétration. Celle d'un Macron par devant, celle d'un Melenchon par derrière.
 


La 'République Française' devenue la 'République dans tous les sens du terme et en même temps'.
03 janvier 2018, 14:05   Re : 2018 !
. Dans de telles circonstances, il convient au contraire d’agir avec sang-froid et sens de la justice,
////

Bein voyons... Le même se lâcherait sans retenue et appellerait sans plus attendre au lynchage des agresseurs si, par miracle (!), Ils étaient "d'extrême-droite".

On se souvient de l'infect opportuniste Mélenchon qui, juste après l'assassinat d'enfants juifs, avait aussitôt accusé le FN (avant que la France entière ne découvre que le tueur en question s'appelait... Merha).
03 janvier 2018, 14:05   Re : 2018 !
« la France subit une double pénétration. Celle d'un Macron par devant, celle d'un Melenchon par derrière. »

Et la France qui vote à “droite” est le cocu qui assiste à la scène, fasciné.
03 janvier 2018, 14:21   Re : 2018 !
"Et la France qui vote à “droite” est le cocu qui assiste à la scène, fasciné"
////

Fasciné et soumis (c'est logique). D'ailleurs la soumission va toujours de pair avec l'abjection, comme la charité​ avec la misère. C'est une sorte de règle symbolique.
03 janvier 2018, 18:50   Re : 2018 !
Ça y est, les choses sont dites (même si au point où nous en sommes dire ou ne pas dire, nommer ou ne pas nommer, n'a hélas plus guère d'importance) :



"Tout amalgame entre ces événements sans doute liés à l’ambiance festive de la nuit du Nouvel An et l’immigration africaine et musulmane dans les quartiers sensibles de la région parisienne est évidemment à proscrire parce que « politiquement incorrecte ». On sait bien qu’une population particulièrement jeune et qui manque de distractions ne demande qu’à se défouler pour oublier la rigueur du climat, les horreurs de la répression coloniale subie par les parents et les affres du chômage qu’une scandaleuse discrimination à l’embauche accentue dès qu’on n’est pas « souchien ». Alors, un soir de réveillon, il est normal d’allumer le feu, comme disait un grand disparu,"
[www.bvoltaire.fr]
Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent poster des messages dans ce forum.

Cliquer ici pour vous connecter