Le site du parti de l'In-nocence
11 juin 2018, 12:13   Re : O-BO-NO
Pour Viktorovitch sur CNews il faut mettre en perspective et relativiser... : l'outrance fait partie du rap, et les "Eagles of Black Metal" tiennent des propos pro-armes et anti-avortement, donc...
La puissance métaphysique du déni, la suffisance de la connerie sociologisante, comme d'hab.
11 juin 2018, 12:22   Re : O-BO-NO
Ce qui me choque c'est que Dieudonné n'ouvre pas le concert de Medine par un p'tit spectacle et qu'en fin de soirée tout ce beau monde n'aille pas profaner un cimetière – un cimetière chrétien, s'entend.

(A propos des Eagles of Black Metal, un texte a-t-il pointé le paradoxe suivant : le public du Bataclan ce soir-là était constitué pour l'essentiel de gentils aspirants bobos. Méconnaissaient-ils à ce point l'identité "facho" de leurs artistes adorés ?)
11 juin 2018, 12:24   Re : O-BO-NO
Ajout : et ce qui me choque dans le propos de Mme Obono, c'est bien sûr qu'elle qualifie Medine d’artiste.
11 juin 2018, 13:58   Re : O-BO-NO
J'avoue que je ne parviens toujours pas à me faire à l'idée qu'une gourde (racisée) comme Obono puisse être députée... Non. Je n'y arrive pas.
De toute façon, et c'est logique, le politique est tombé dans le même trou noir que l'art.
11 juin 2018, 14:10   Re : O-BO-NO
Que diront les historiens du IVe millénaire, après la reconquista, d'un tel parlement ? On ne le saura jamais, mais donnons-leur d'ores et déjà le droit, à rebours de toute réserve scientifique, de se foutre de la gueule du post-peuple qui l'aura élu.
11 juin 2018, 14:14   Re : O-BO-NO
Jadis on disait, pour déjouer l'artifice : C'est du cinéma ! C'est du théâtre ! C'est de la littérature ! Cette fois, en voyant la mère Obono, on dit c'est du mauvais spectacle.

(L'impudence de ce parasite dépasse l'entendement.)
11 juin 2018, 14:17   Re : O-BO-NO
"La gueule du post-peuple".

J'adore !
11 juin 2018, 14:44   Re : O-BO-NO
(L'impudence de ce parasite dépasse l'entendement.)

Impudence, Pascal, ou...innocence ? N'oublions pas que ces gens poursuivent l'éternelle tâche consistant à paver l'enfer de bonnes intentions. J'insiste, les Obono et le reste ne seraient-ils pas démoniaques en toute innocence ?

Des démons qui s'ignorent, ça doit bien exister dans la vaste Nature humaine.
11 juin 2018, 16:15   Re : O-BO-NO
Une O'Bonneau blanche qui défendrait avec une telle pugnacité son clocher aurait vos suffrages : en fait, de ce point de vue elle vaut bien les carpettes parlementaires totalement infichues de lutter pied à pied pour les leurs.
11 juin 2018, 18:16   Re : O-BO-NO
Obono : docteur en « dynamiques des changements sociaux et politiques en Afrique subsaharienne »... (Puté, allez essayer d'aligner 3 phrases correctement après ça...)

Elue par environ 40 % des inscrits d'une circonscription à sa mesure, puisque peuplée en grande partie d'"amoureux de la France" - je veux dire de ses subventions - comme elle, et pour une petite partie de bobos.
11 juin 2018, 18:33   Re : O-BO-NO
Oui Pierre Jean : le remplacisme c'est l'innocence même, avec un zeste de bonasserie :

[www.liberation.fr]
12 juin 2018, 11:27   Re : O-BO-NO
Citation
Pascal Mavrakis
Oui Pierre Jean : le remplacisme c'est l'innocence même, avec un zeste de bonasserie :

[www.liberation.fr]

Prodigieusement horripilant. Histoire de s'achever moralement : Bénévole auprès de migrants : une expérience « intense » mais qui peut devenir « dévorante »
12 juin 2018, 11:44   Re : O-BO-NO
L'engagement anti-remplaciste est lui aussi une "expérience intense", qui peut devenir "dévorante", voire mortelle pour certains... surtout quand vous avez les chiens de garde de l'antiracisme à vos trousses H24.
Que ces bienfaitrices du genre humain (non blanc) aillent demander son avis à Pierre Cassin.
12 juin 2018, 11:58   Re : O-BO-NO
Julia, 25 ans, étudiante italienne en coopération internationale

Pendant ce temps, les fatmas de 25 ans ont déjà, toutes, 4 gosses, et sont bénévoles auprès de leur famille. Ce côté bénévolat est très intéressant, il permet de réaliser que ce sont les sauveurs qui cherchent à se sauver de nos turpitudes.
Ce sauvetage des coopérants ressemble à bien des égards au gouffre de Padirac, une fois tombé dedans, il faut attendre qu'une bonne âme vous en ressorte. Un passeur pour les bonnes âmes.

D'ailleurs, les passeurs ne manquent pas, à l'image de ce Karim Kevin qui a séquestré une handicapée mentale, violée, il voulait lui faire un enfant de force: Le migrant international pour jeune victime internationale.
 
12 juin 2018, 12:13   Re : O-BO-NO
La régularisation par le viol lorsqu'on n'a pas la chance de se faire filmer en train de récupérer un bébé accroché au balcon - inventifs et vachement créatifs, ces migrants. Il serait bête de s'en priver : régularisation pour tous !

Qu'en pense-t-on sur BFMTV ?... Un Tweet de Y. Brossat ?
Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent poster des messages dans ce forum.

Cliquer ici pour vous connecter