Le site du parti de l'In-nocence

Un couple d'insérapables gestapistes

Envoyé par Pierre Hergat 
Dans une démocratie moderne,

les polices politiques se font et de défont d'elles-mêmes.




Chaine UEJF :





SOS Racisme et l'UEJF assignent en référé Facebook, Twitter et YouTube



Signalement SOS-Racisme





Communiqué UEJF



 
Ils vont à là pêche aux sous. Faut les comprendre aussi. Faut bien qu'ils bouffent.
J'osais pas le dire.
Ça vaut combien, l'honneur d'un homme ?
 
Ces guignols subventionnés s'imaginent peut-être qu'on peut par la dénonciation, par la répression, en gros par le pénal, parvenir à un consensus qui ferait disparaître la dimension conflictuelle et antagonistique propre à toute société. Et bein non, ça marche pas comme ça.
Si, si, ça marche comme ça. Le pénal est un instrument extrêmement efficace pour entériner des doxas. D'autant plus quand le pénal est dicté par la nomenclature médiatique et l'"indignation des internautes".
les camps de la mort étaient aussi des agences de voyage



UEJF Voyage


UEJF-Voyage : Destination Tribunal avec l'UEJF

UEJF-Voyage : Destination Israel avec l'UEJF

UEJF-Voyage : Destination Playa Del Carmen avec l'UEJF
C'est bien ce que je disais : attaquer Renaud Camus en justice n'est qu'un des nombreux volets biznis de l'UEJF. Tout est bon. Salir l'honneur d'un homme, la belle affaire ! si ça fait de la thune.
Cela dit, si tu veux percer et tt mais rappelle toi qu'on est en France sale bougnoule est balayé, ce ne sera pas si dramatique non plus ; un petit coin plus propre vaut peut-être mieux que rien...
Cela dit, si tu veux percer et tt mais rappelle toi qu'on est en France sale bougnoule est balayé, ce ne sera pas si dramatique non plus ; un petit coin plus propre vaut peut-être mieux que rien...

L'internet, ce n'est rien d'autre que l'espace public.
Évidemment, dans l'espace public habituel, la personne se rend à la bibliothèque, ou au bistrot. Sur l'Internet, c'est la bibliothèque ou le bistrot qui arrive à la maison.
Mais c'est l'espace public quand même.
Autrement dit, l'insulte "sale bougnoule" a la même valeur que si elle était proférée dans la rue.

On peut donc imaginer que c'est à la police d'intervenir.
Et L'UEJF n'est pas la police.
Dénoncer un acte délictueux est de mon point de vue un acte hautement civique, surtout parce que c'est très compliqué. Dénoncer est un acte compliqué. C'est encore plus vrai en France, où l'on confond la dénonciation et la délation.

Mais dans le cas du couple { SOS racisme, UEJF } , nous ne sommes pas dans un acte de civisme qui consiste à dénoncer, nous sommes dans un système où l'un a besoin de l'autre pour fonctionner. Et je n'ai même pas besoin d'utiliser les propos de Renaud Camus pour constater qu'il y a un problème. Pour ne pas dire le problème. Quand je dis ici, les camps de la mort étaient aussi des agences de voyage, c'est ce que je pense. Car, dans les crimes de masse, les gens n'ont pas besoin de réfléchir, précisément parce que c'est ce genre de machinerie, de couple toxique pour ne pas dire diabolique, qui est à l’œuvre.

 
Pierre, il me semble qu'une injure à caractère raciste proférée dans la rue est tout à fait passible de poursuites judiciaires.
Quoi qu'il en soit, si "espace public" il y a, en effet, vous conviendrez qu'il est déjà assez salopé comme ça pour ne pas s’interdire de se réjouir de quelque coin, aussi petit soit-il, un peu mieux entretenu ; c'est un début, ou une façon de voir le bon côté des choses...
Alain,
Pour ce qui est de l'espace public, je ne dis pas autre chose que vous.

Beaucoup plus inquiétant par contre, est pour moi cet étrange couple { SOS racisme, UEJF } , qui lui, n'a rien à faire dans l'espace public. Ni ailleurs. Je le verrais plutôt à la poubelle. Mieux encore: que la loi interdise ce genre de cartel d'associations, toxique à toute cause qu'il prétend défendre.
 
02 novembre 2017, 18:36   Apophtègme
Pierre, tout ce qui existe, y compris SOS racisme et l'UEJF, a une raison d'être, sinon cela ne serait pas.
02 novembre 2017, 18:59   Re : Apophtègme
SOS racisme, moi, ça me va.
l'UEJF, ça me va aussi.

Un système reposant sur la connivence d'associations, c'est autre chose. Car ce genre de système échappe toujours à ses concepteurs.

En physique, il y a un principe qui est le principe de chiralité. Le principe de chiralité est surtout connu pour ses effets malvenus, déplacés, inopportuns, etc. Je crois que ce genre d'association relève de ce principe.
L'univers tout entier est chiral et jouer avec ça n'est pas du tout à la portée de l'espèce humaine.

J'ai souvent cherché un mot qui exprimerait la notion de chiralité, et le mot qui me vient à l'esprit quand il s'agit quand on parle de matière, c'est toxique. Quand on parle du vivant, le mot qui me vient à l'esprit, c'est diabolique ou infernal.
(Pour savoir quels sont les effets de la chiralité, tapez vous même sur votre ordinateur: thalidomide baby)
Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent poster des messages dans ce forum.

Cliquer ici pour vous connecter