Le site du parti de l'In-nocence

Journal

Envoyé par Serge Diot 
09 avril 2019, 07:49   Journal
L’humour dans l’oeuvre de Renaud Camus:
“Sauver le monde est terriblement prenant, les gens ne se rendent pas bien compte.”
09 avril 2019, 16:07   Re : Journal
Venez armés : l'endroit est désert…
09 avril 2019, 17:19   Tous en chœur
L'homme, l'homme, l'homme armé, l'homme armé
L'homme armé, doibt on doubter, doibt on doubter
On a fait partout crier
Que chascun se viengne armer d'un haubregon de fer
L'homme, l'homme, l'homme armé, l'homme armé
L'homme armé doibt on doubter.
09 avril 2019, 19:19   Re : Tous en chœur
Quel est le salaud qui a encore caché les petites pilules roses de Messire Eytan ?
10 avril 2019, 08:42   Re : Tous en chœur
Intéressante analyse du film “La piscine”. Je n’avais pas vu les personnages sous l’angle de la vulgarité petite bourgeoise.
Moi qui vient d’un milieu modeste et qui passait les vacances en camping, je voyais d’abord dans ce film, des gens très beaux, très riches, dans une villa magnifique, une sorte d’aristocratie qui n’avait pas à se lever le matin pour aller bosser. Et puis Alain Delon à moitié nu au bord de la piscine c’est un joli spectacle. Le rêve du prolo.
10 avril 2019, 10:49   Re : Tous en chœur
On peut du reste étendre cette analyse à l'objet éponyme lui-même. La présence d'une piscine — rêve de prolo par excellence — de cet atroce bleu luminescent obligatoire et entourée de chaises-longues en plastique, défigure aujourd'hui beaucoup des plus belles, anciennes et respectables maisons ; elles sont le signe infaillible de la prise du pouvoir, en ces maisons comme partout ailleurs, de la petite-bourgeoisie universelle déculturée et prolétarisée (culturellement prolétarisée en tout cas).
11 avril 2019, 17:04   La belle vie
C'est quand même bien, la piscine, quand il fait chaud... D'ailleurs pour être franc, j'opterais pour la totale : avec des poupées potelées, des filles faciles, tout autour, des drinks glacés, et sur l'eau de vastes fauteuils pneumatiques en forme de croupe, roses (j'ai vu ça dans un film de gangsters), trop bien !
Que les frileux du derrière restent chez eux, mais qu'on nous laisse la piscine, bon sang !
15 avril 2019, 10:02   Re : Journal
Donc j’apprends que l’auteur de ce journal est suspecté de pédophilie,de minimiser la dangerosité du SIDA, d’être pro-israëlien et antisémite (performance), d’inspirer un tueur aux antipodes, d’appartenir à l’extrême-droite.
15 avril 2019, 10:03   Re : Journal
Tout cela me paraît le minimum exigible, si l'on veut nauséabonder correctement !
17 avril 2019, 09:26   Re : Journal
Si je me laissais aller à mon côté scrogneugneu, je pointerais quelques interventions stupides de journalistes incultes le soir de l’incendie de Notre-Dame. Mais j’observe avec une agréable surprise cette immense émotion collective dans une population déchristianisée après la destruction d’un édifice chrétien. Bien sûr’ je ne suis pas dupe. Tout ceci est orchestré par la machine médiatico-politique qui a besoin de matière première. La cote du Président va sûrement remonter. Moment d’unité nationale.
17 avril 2019, 17:44   Re : Journal
Rien de si étonnant. N'oubliez que christianisme, sauf peut-être dans sa version janséniste, veut dire fraternité, accueil de l'autre, promotion du faible, amour de l'ennemi.
17 avril 2019, 19:03   Re : Journal
Mais le Christ a tout de même dit qu'il était venu apporter le glaive… et il a salement niqué sa race aux marchands du temple, hein !
17 avril 2019, 21:18   Re : Journal
Rudy Ricciotti, architecte, était invité à l’émission « La grande table » sur France Culture.
A un moment on en vient au sujet de l’ enlaidissement du monde et Ricciotti dit:
« Il faudrait garder tout ce qui a été construit avant 1940 et détruire presque tout ce qui a été construit après. »
La journaliste en est restée comme deux ronds de flan.
"La cote du Président va sûrement remonter."
Non, je ne crois pas.Il faudrait pour cela à l'époque une innocence qu'elle n'a plus.

"Là-haut sur la montagne, l'est un nouveau chalet,
Car Jean d'un cœur vaillant
L'a rebâti plus beau qu'avant.
Là-haut sur la montagne, l'est un nouveau chalet."
Merci pour cet article sur Godard.
Vous dégonflez la baudruche.
Il a eu une part de génie quand il a filmé Bardot nue, dans les paysages de Capri sur la musique de Delerue.
Et puis il y a eu les sympathies maoïstes pathétiques, la posture de l’intello méprisant qui en impose, son attitude odieuse à l’égard de Truffaut, les expérimentations esthétiques prétentieuses.
18 avril 2019, 10:51   Re : Journal
Citation
Serge Diot
Rudy Ricciotti, architecte, était invité à l’émission « La grande table » sur France Culture.
A un moment on en vient au sujet de l’ enlaidissement du monde et Ricciotti dit:
« Il faudrait garder tout ce qui a été construit avant 1940 et détruire presque tout ce qui a été construit après. »
La journaliste en est restée comme deux ronds de flan.

Cinglant et bienvenu, en effet. Dommage que le même Ricciotti ait réussi à faire bâtir, à Marseille, un musée national ressemblant à une réplique de la Mecque. Je sais que la couleur locale s'y prêtait, mais quand même il aurait pu penser à autre chose.
18 avril 2019, 17:14   Re : Journal
Soit dit en passant, dans cette histoire d’incendie de Notre-Dame, c'est bien l'hypothèse d'un départ de feu accidentel qui est la plus inquiétante.
Oui, l'impéritie est la forme la plus sournoise du sabotage. Elle se manifeste partout, dans "cette histoire d'incendie". Les Français, en dehors du gilet jaune obligatoire dans leur voiture, ont été prié, il y a quelques temps, d'installer dans tous les appartements des détecteurs de fumée et il faut croire que c'est un de ces modèles à 15 euros qui a été installé à Notre-Dame car quand il sonne à 18 h 20, eh bien voilà, il sonne, mais d'où sonne-t-il ? Oh, hé, on va pas comparer un appartement avec une cathédrale quand même. Le détecteur d'incendie sonne mais il ne faudrait pas croire qu'un système quelconque puisse localiser illico l'endroit d'où part cet incendie et Quasimodo n'a pas le temps de faire le tour complet de l'édifice, faut comprendre. Près d'une heure plus tard, donc, on a su, par lui-même, d'où partait le feu. Belle performance. A peine l'incendie maîtrisé et alors que les pompiers sont à peine en situation d'entrer dans la cathédrale, on peut déjà lire sur les "actualités" d'Internet, que "la piste criminelle semble écartée." Qui pouvait affirmer quoi que ce soit à cet instant ? On ne s'y prendrait pas mieux pour servir la soupe aux conspirationnistes. Là-dessus, le lendemain, cette jeune baderne de Macron-parlera-parlera-pas se fend d'un discours de 6 minutes d'une stupéfiante niaiserie, dépourvu de la moindre consistance ou émotion sincère, agitant en revanche des ficelles grosses comme le bras sur l'air de l'union nationale dans le malheur, avec promesse à la clé de rebâtir en cinq ans Notre-Dame "plus belle qu'avant" comme le chalet des scouts pétainistes que "la neige et les frimas" avaient ruiné et que "Jean d'un cœur vaillant a rebâti plus beau qu'avant". Misère ! Le surlendemain, allons-y, un milliard d'euros de dons sont trouvés, quand les historiens de l'art et autres responsables du patrimoine ont mis des années pour réunir 150 misérables millions d'euros afin de lancer des travaux de réfection. La suite aux prochains épisodes. Tout cela est d'une si complète pignouferie que, dans cette catégorie, les "Gilets jaunes" peuvent vraiment passer pour de très petits joueurs.
18 avril 2019, 23:30   Re : Journal
Aujourd’hui invité à « La grande table » sur France Culture, Alain Badiou.
Il venait faire la promotion de son livre « Méfiez-vous des blancs... ».
Il expliquait que les Blancs sont responsables de la migration des Africains et ils ont le devoir de les accueillir.
Les Blancs sont des méchants qui ont colonisé et les Africains des victimes. Point barre.
Badiou veut aussi instauré un nouveau communisme puisque l’ancien n’a pas fonctionné comme prévu.
Écouter ça de la part d’un type maoïste qui en son temps soutenait Pol Pot, ça fout la trouille.
La journaliste buvait du petit lait en le caressant de sa chaude voix grave.
Donc Badiou a son rond de serviette sur France Culture mais quand Finkielkraut invite Renaud Camus une fois c’est un scandale.
Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent poster des messages dans ce forum.

Cliquer ici pour vous connecter